fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 «Make me King - Alexander Merrifield»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/06/2017
« Messages : 11

Message Sujet: «Make me King - Alexander Merrifield» 22nd Juin 2017, 22:57

Alexander Merrifield
31 ans - Ingénieur & Chercheur d'or - The Wild Horde

you never know who i am
Nom : Merrifield ; Prénom(s) : Alexander ; Surnom(s) : Nombreux surnoms sont les siens, et bien souvent, ils ne lui font pas honneur. ; Lieu et date de naissance : Île de Saint Thomas, 18 Août 1847; Âge : 31 ans ; Statut marital : Célibataire ; Situation financière : Endetté, mais il parvient tout de même à vivre fort bien -allez savoir par quel stratagème.; Occupation : Ingénieur dans la mécanique, mais avant tout chercheur d'or assidû. ; Arrivé(e) à Deadwood : Il a mis les pieds à Deadwood il y a de cela 9 mois. ; Groupe : The Wild Horde. ;


everyone has a story, listen to mine


And when my prayers to God were met with indifference
I picked up a pen, I wrote my own deliverance.


D'incessantes réprimandes, des moqueries qui vous hantent encore et encore jusqu'à vous éloigner de la raison et vous plonger dans la folie -voilà ce que vous obtiendrez si vous voulez changer de jeu. Ces visages, tous si différents et pourtant iniquement similaires, vous entourent et ne cessent de tourner jusqu'à vous aveugler. On se renferme et s'ouvre à tour de rôle -vous perdez toute notion de réalité et passez le point où le bien et le mal existent et cohabitent. Drôle de guerre, n'est-ce pas ? Et elle est loin d'être la plus absurde.
Un tout autre monde se forme devant un homme brisé, et soudain, toutes les choses semblent prendre tout leur sens. En réalité, elles ne le semblent pas -elles le prennent réellement. C'est un tout autre monde qui se forme -c'est un nouvel état d'esprit. Vous devez unique. Et c'est là, à cette apogée du désarroi, que naît finalement la lumière tant attendue. Un éclat si étincelant qu'il en surpasse le divin. Les inlassables tourments, la haine perpétuelle et les obstacles maudits -tout ça n'est encore que devant vous et pourtant, on le sent déjà derrière. Plus rien n'arrête, plus rien ne ternit. Cette lumière, c'est vous.
Cette lumière, c'est moi.


Bâtard tu es, tu l'étais et tu le restes.



Fils illégitime d'un marin et d'une prostituée, disait-on. Des origines qu'il a toujours reniées, se mettant constamment en avant afin de ne laisser à personne le temps de s'intéresser à sa famille aussi pathétique qu'inexistante, ainsi qu'à sa généalogie aussi humiliante qu'inconnue. À la question «d'où vient votre famille ?» il répondait que c'était sans importance -et maintenant, il le fait encore. Aussi, dit-on que sa putain de mère lui a donné naissance dans une prison. Lui clame haut et fort que ce ne sont que des calomnies, mais au fond, il est bien conscient de son mensonge. Fils de rien ni de personne, il a quitté malgré lui cette insignifiante vie de misère qui ne lui allait que trop mal. Séparé de sa mère à un jeune âge par cette fatalité que l'on nomme la mort, il a été trimbalé et s'est trimbalé partout et ailleurs afin de trouver finalement ce qu'il a toujours cherché; quelque chose de neuf, quelque chose de personnel.
À l'âge de 14 ans à peine, il avait déjà derrière lui diverses expériences. Ayant travaillé pour des imprimeurs autant que pour des pêcheurs, il a appris à lire et à écrire mais encore et surtout -à toujours arranger les choses en sa faveur. L'opportunisme n'a pas de prix -en réalité c'est une inestimable qualité.
Grandir au large de la Californie a de quoi forger un caractère, surtout pour un homme né, suite à un fâcheux concours de circonstances, sur l'île de Saint Thomas, en pleine mer des Caraïbes. L'esclavagisme est loin d'y avoir été abouti et y trouver du travail était fort délicat pour qui que ce soit, et encore plus pour un jeune parmi tant d'autres, sans parents et avec une bien sommaire éducation. On y voit la souffrance aussi bien que les festivités, et si l'on a de la chance, il se peut qu'entre deux ouragans, on ait le temps de se reconstruire un semblant de vie. Une vie brève, mais une vie sous le soleil.
Seulement, la mère ayant immigré en mauvaise compagnie quelques années après la naissance d'Alexander, c'est donc dans les vallées peuplées des derniers indigènes et de colons venus des quatre coins du monde qu'il a passé la majeure partie de ses jeunes années, entouré aussi bien de Russes que d'Espagnols, et assistant à ce qui -il l'avait bien senti- allait guider sa vie vers cette réussite qu'il a toujours ardemment désirée. La ruée vers l'or, messieurs dames -ou l'ambition de la richesse, et les nouveaux horizons vers lesquels se tournent des milliers de regards aussi assoiffés qu'inébranlables.


Never to be forgotten.



Dieu sait comment s'est-il retrouvé à Deadwood. Arrivé ici il y a quelques mois, descendant au terminus d'une roulotte parcourant l'interminable désert. Ici, les gens sont sans foi, ni loi. Sont-ils différents de lui, après tout ?
Il était jeune, il était fou. Ses longs cils papillonnaient alors qu'il relevait les yeux vers l'unique panneau de bois annonçant le nom de la ville, et guidant vers son hôtel. Le soleil tapait avec une force brûlante, et il sortit son mouchoir de sa poche afin de s'essuyer le front. Il n'avait qu'un seul bagage à la main; tout ce dont il avait besoin était dans sa tête, et nulle part ailleurs. Que cherchait-il à prouver ? Probablement l'essentiel, et tout ce que l'on défendait. Son sang bouillait de rage, et son regard perçait d'ambition. Il avait tant de choses à accomplir, et il en était persuadé -son nom ne se perdrait jamais dans les décombres de l'histoire. S'il était là, c'était pour signer de son sang, de ses larmes, de sa sueur et de son génie une page d'or de cette conquête de l'Ouest de l'Amérique.
C'était l'heure pour Alexander Merrifield d'entamer un nouveau chaptire de son histoire, le cœur et l'esprit tournés vers les découvertes, la gloire et la fortune. Alexander, à tes risques et périls, sois le bienvenu dans cette ville sans queue ni tête qu'est Deadwood, où l'ont rentre vivant et en ressort mort.


Success is my only option; failure is not.




nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Mon prénom, héhé. ; Prénom : Ellina. ; Âge : 16 ans.; Comment as-tu découvert le forum ? PRD ! ; Qu'en penses-tu ? Avatar choisis : Matthew Goode ; PV, Scénario ou Inventé ? Inventé. ; Un dernier commentaire ? Au plaisir. ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 683
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis quelques mois maintenant

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 23rd Juin 2017, 09:55

Bienvenue @Alexander Merrifield

Sache en tout premier lieu, que notre petit western tourne tranquillement et si cela ne te dérange pas, alors tu es le bienvenu parmi nous. On Rp pour le plaisir du thème, à un rythme volontairement relaxe.

Si tu as des questions, moi ou un autre membre du staff pourra y répondre, alors surtout n'hésite pas, par MP ou ici !

Bonne écriture de ton histoire et au plaisir de te lire



Je pourrais mourir maintenant. Je suis juste…heureuse. Je n’ai jamais ressenti cela avant. Je suis précisément là où je veux être.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 23rd Juin 2017, 13:22

Bienvenue parmi nous au plaisir de découvrir ton personnage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/06/2017
« Messages : 11

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 23rd Juin 2017, 17:17

Je m'adapterai au rythme du forum, haha ! Et merci à vous deux. funny dance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 23/04/2017
« Messages : 65
« Localisation : Vient d'arriver à Deadwood

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 23rd Juin 2017, 17:30

Un personnage fort classe que voilà
Bienvenue à toi ! et au plaisir de RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 16/04/2017
« Messages : 20
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 23rd Juin 2017, 17:33

Bienvenue à Deadwood Alexander !


Rester ou partir, se battre ou s'enfuir, se défendre ou abandonner, qu'importe ton choix, seul ton cœur te montrera le chemin à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 222
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 23rd Juin 2017, 18:13

Bienvenu l'ingénieur ^^


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/06/2017
« Messages : 11

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 24th Juin 2017, 10:46

Merci bien ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/05/2017
« Messages : 39
« Pseudo : Amélie Lafitte
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 24th Juin 2017, 15:40

Bienvenue à toi^^ j'adore l'histoire de ton perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 30/09/2016
« Messages : 363
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis sa création

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield» 24th Juin 2017, 17:45

Tout est parfait, juste une précision, tu dis que l'esclavagisme est loin d'être aboli...Mais si, elle l'est : Citation Wikipédia "le 14 juin 1846, interdit l'esclavage et se dote d'une Constitution en 1849, puis adhère à l'Union américaine le 9 septembre 1850. La ruée vers l'or transforme profondément l'État faisant de la Californie le symbole du « rêve américain »"

C'est un détail, mais je voulais le souligner. Smile

Congrats & Welcome in WB

Tu es enfin validé(e) ! Toutes mes félicitations !
"Bienvenue de ce côté de la ville, fils de catin et marin ! Smile Ici, normalement, cela importe peu aux gens ! Tu peux mentir autant que tu veux ! :D"

Afin de t'intégrer au mieux sur Western Bastards, je t'invite à aller :
Recenser ton avatar
L'inscrire dans le listing des occupations
D'ouvrir ta fiche de liens

Et surtout pour que WB puisse accueillir d'autres membres, d'aller de temps en temps voter sur les Top Sites et de remonter la pub sur Bazzart et Pub RPG Design.

Allez ! On a assez parlé ! Il est temps de sortir tes armes et de faire ton entrée dans la grande famille de Deadwood !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: «Make me King - Alexander Merrifield»

Revenir en haut Aller en bas
 

«Make me King - Alexander Merrifield»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» F.T. d'Alexander Blake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: Welcome in this Town :: My name is Nobody :: The secret of a long life-