fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 May you have an instant please ? ~ Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/11/2016
« Messages : 206
« Pseudo : Arwin
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: May you have an instant please ? ~ Killian 18th Mai 2017, 23:24

May you have an instant please ?
Killian & Ida
Arrive un moment où l'on se doit de prendre soin de notre entourage, de nos amis et de notre famille. Moi je n'ai plus de famille, maintenant ce sont mes amies ma famille, ses filles qui m'entourent et que je protège comme je peux. Alors quand l'une d'entre elle a des ennuis, j'accours pour l'aider et quand une autre nous quitte, je prends toujours de ses nouvelles.

Mary-Jane était toute jeune quand elle nous a rejoint, on a très vite sympathisé et j'ai décidé de la prendre en quelquesorte sous mon aile. Je sais que entrer dans ce métier tôt est un peu une fatalité dans une situation comme la sienne ou la mienne à l'époque, mais c'est surtout très difficile psychologiquement. Elle a connu son premier client au High Time, elle était inconsolable ce soir là, comme beaucoup d'entre nous la première fois. Quand on avait pas de clients on restait souvent ensemble, elle était un peu comme ma petite sœur, je l'amenais à la seule boutique de vêtements de la ville et on faisait des emplettes, elle se sentait plus femme, moins catin dans ces moments là. Mais hélas, le sort à décidé que cette petite routine, cette vie que nous nous étions construite soit bouleversée. Elle est malheureusement tombée enceinte d'un client et ce malgré les soins qui nous sont prodigués et les précautions qu'on a l'habitude de prendre. Une fois la grossesse confirmée, elle a décidé d'arrêter de vendre son corps, pour elle et pour le bébé. Je ne pouvais qu'approuver ce choix, par le passé j'ai fait le même, j'étais prête à tout reprendre de zéro, à trimer à apprendre un métier si il le fallait mais je voulais me sortir de cette vie pour en offrir une meilleure à mon enfant. Mais ça c'était avant que je ne le perde...

Alors quand Mary a prit la décision de partir, je l'ai encouragé et je lui ai donné un petit peu de mes économies pour qu'elle puisse repartir sereinement. Je ne savais pas ce qu'elle voulait faire, mais j'étais prête à tout pour l'aider à avoir cette vie que j'aurais pu avoir. Elle est allé vivre en ville, elle est venue me voir quelques temps après pour me dire qu'un homme très sympathique la logeait gratuitement, le forgeron, j'ai déjà entendu parler de lui, on dit que c'est un homme bien, il apporte son aide à ceux qui en ont besoin. Cela fait maintenant quelques semaines que je n'ai plus vu Mary et son petit ventre tout rond, je me demande ce qu'elle devient, j'espère qu'elle et le bébé vont bien. Cet après midi j'ai du temps devant moi alors j'ai décidé de me rendre chez ce forgeron pour prendre de ses nouvelles, j'ai tellement hâte de la voir. Sur le chemin je repense à notre dernière rencontre, elle parlait de partir peut-être vivre dans une ville pas très loin de Deadwood, histoire de repartir de zéro, sans avoir la crainte de croiser ses clients à chaque coin de rue. J'ai tout de suite pensé que je ne voulais pas qu'elle parte, c'est ma petite sœur de cœur, je serais dévastée de la voir me quitter, mais il m'a fallut tout de même me rendre bien vite à l'évidence, elle a raison, à sa place j'aurais fait pareil, changer de vie ça passe aussi par changer de lieu de vie, surtout quand on faisait un métier comme le notre qui nous suit toute notre vie.

Tout en marchant vers la porte de la forge, je commence à me demander si son absence de ces quelques jours n'est pas due au fait qu'elle est enfin partie. Mais je n'ose y croire, elle serait venue me dire au revoir, enfin j’espère. Elle doit pas être bien loin du terme maintenant, si elle veut s'installer dans une nouvelle ville il ne faut plus tarder, peut-être qu'elle est aller repérer une maison ou un appartement pour s'installer. La porte est grande ouverte quand j'arrive, avec cette chaleur cela ne m'étonne pas que le forgeron laisse tout ouvert pour rechercher le moindre petit courant d'air. Je tape doucement sur le chambranle en bois mais personne ne répond. Je passe la tête à l'intérieur, mes yeux mettent quelques secondes à s'accommoder à l'obscurité pour finir par me laisser distinguer une silhouette plutôt grande et musclée non loin d'un brasier. Le forgeron je présume. Il bas le fer encore chaud, je suppose qu'avec ce bruit il ne m'a pas entendu. Je m'avance doucement et pour ne pas trop le surprendre je me signale en me raclant quelque peu la gorge. " Euh excusez-moi, je cherche Mary-Jane, elle m'a dit qu'on pouvait la trouver ici ... " Il est plutôt jeune l'homme en face de moi, je m'attendais à un forgeron plus âgé, plus expérimenté. Il n'est pas laid, il est même plutôt charmant et assez musclé. Bien sur à mes yeux rien ne vaux les bras ciselés de mon James, mais il se défend. Son visage ne m'est pas inconnu en tout cas, j'ai dû le croiser une ou deux fois en ville sans savoir qui il était.
Made by Neon Demon



I don't know why You belive in me
Just You and I ⊹ Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif et son futur est toujours conditionnel. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: May you have an instant please ? ~ Killian 21st Mai 2017, 01:34

Mr.O'Gowan travailler quelques heures déjà. Il faisait toujours chaud à la forge, toute l'année, en hiver comme en été, le pire étant donc l'été. Killian une sorte de projet d'agrandissement : il continuerai à travailler à l’intérieur en hiver, et travaillerai donc dehors en été. Cette idée il l'avait eut il y a plusieurs mois déjà, voir même plus d'un an, mais... L'incendie de sa forge avait retarder les choses, surtout au niveau financier.

Ainsi donc, tout en cinglant sa ferraille, il réfléchissait de nouveau à ce projet : Un foyer plus large avec une protection au vent, et donc un soufflet plus large, le tout dans un espace de travail plus étendu, aéré... Un rêve d'été donc. Cependant, un léger raclement de gorge, suivie d'une petite voix féminine venant de l'entrée, le sort de sa rêverie. Serait-ce Penny ? Non, ce n'est pas la même voix. Il pose son marteau, et levant les yeux il aperçoit une belle jeune femme, au long cheveux blond. Ce n'était pas tous les jours que ce type de femme, venait lui rendre visite à la forge... Sauf Penny. Mais cette jeune femme n'était pas là pour lui, mais pour "MJ" ou Mary-Jane.

C'est Melle.FLANERY, Mery-Jane de son prénom, qui l'avait autorisé à l'appeler ainsi, MJ. Pauvre jeune fille, il l'avait rencontré il y a plusieurs semaines, même quelques mois. Toutefois, ils ont mieux fait connaissance, dans des circonstances des moins joyeuses. La jeune fille voulait qui était à peine entrée dans sa vingtaine d'année, voulait quitter le milieu de la prostitution, et pour cause elle était enceinte. Elle souhaitait s'en sortir, se sortir de tout, il la conduisit donc chez Thadd', enfin le Dr.Thaddeus Hale, le père de Pénélope. La jeune fille ne voulant pas retourner sur son lieu de "travaille", il hésita avant de lui proposer de loger chez lui, le temps qu'elle se trouve une nouvelle situation, et bien-sûr que le bébé viennent au monde... Il ne fallut donc pas longtemps avant que les ragots de la ville, raconte qu'il était le père de l'enfant, sinon pourquoi aurait-il héberger "MJ".

Brian, le père de Killian, lui disait toujours : "Il n'y a pas besoin d'être parfait, pour faire ce qui est bien, mais faire ce qui est bien, nous rends meilleur qu'hier". De plus, en y réfléchissant bien, il avait déjà vu cette jeune femme : Au bras de Mr.Hernandez, le propriétaire du "Nuttal & Mann's - N°10".

- *Hausse les sourcils, étonner* Ah ! Vous devez sûrement être... Mlle.Cheplan ! *Sourit* MJ, je veux dire Melle.Flanery m'a beaucoup parler de vous * S'apprête à lui donner la main, mais cherche alors quelques chose pour s'essuyer les mains* Veuillez m'excuser *Lave ses mains dans le bac de trempe, et se les essuie, puis tends de nouveau la main*. Hum... Mary-Jane est avec le Dr.Hale. Il l'a accompagner jusqu'à Central City, pour une possible place d'employer de poste. Bien-sûr, ce serait dans l'arrière bâtiment... Histoire d'éviter des rencontres, quelques peu incommodantes.

Bon, bien-sûr McTire se mets de la partie, en reniflant la jeune femme :

- *Gêné, il vient faire reculer le chien-loup* McTire ! Mal élevé, ce n'est pas Penny ! Tous le monde n'aime pas forcément ce type familiarité, je te l'ai déjà dit plein de fois il me semble ! *Regarde la blonde, gêné* Mes excuses, je suppose que c'est le côté loup qui prends le dessus des-fois *sourire embarasser*


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/11/2016
« Messages : 206
« Pseudo : Arwin
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: May you have an instant please ? ~ Killian 11th Juin 2017, 18:02

May you have an instant please ?
Killian & Ida
Arrive un moment où l'on se doit de prendre soin de notre entourage, de nos amis et de notre famille. Moi je n'ai plus de famille, maintenant ce sont mes amies ma famille, ses filles qui m'entourent et que je protège comme je peux. Alors quand l'une d'entre elle a des ennuis, j'accours pour l'aider et quand une autre nous quitte, je prends toujours de ses nouvelles.

La seule chose qui me passe par la tête quand je vois ce Killian c'est que je me demande comment diable il arrive à travailler le métal dans une pareille fournaise. Oui je sais, le travail de cette matière nécessite la chaleur et la fusion, j'ai eu un forgeron comme client une fois, il était plus branché, je te raconte ma journée et ce en quoi consiste mon métier que de pratiquer l'acte sexuel en lui-même. J'en connais un petit rayon du coup sur ce qui se passe dans une forge, même si depuis le temps j'ai oublié pas mal de choses. Toujours est-il qu'il fait une chaleur à la limite du supportable ici, et je ne suis qu'à l'entrée de la forge, j'imagine qu'il doit perdre un bon litre de sueur par jour à être devant le feu et à battre le fer tant qu'il est chaud. Il devrait s'installer à l'extérieur, cela serait sûrement plus confortable quand il fait aussi chaud qu'aujourd'hui. J'ai déjà du mal à enfiler tous mes jupons et mon corset quand je dois sortir tellement ils tiennent chaud alors cet espèce de tablier qu'il porte pour travailler et qui à vu d’œil pèse un âne mort ne doit pas enlever à la chaleur qu'il doit supporter.

Il s'approche de moi pour me saluer, comme je m'y attendais, il sait qui je suis, ce n'est pas surprenant, c'est une petite ville, du moins par rapport à celles que j'ai connu avant de venir ici, et les prostituées sont toutes connues et reconnues. J'espère vraiment qu'un jour les gens arrêteront de me voir comme la fille qui écarte les jambes pour trois billets. J'envie un peu sa situation à Mollie, elle a sue se sortir de cette réputation, d'accord maintenant elle en a une autre, mais les gens savent qu'elle n'est plus obligée d'avoir des clients et qu'elle ne couche qu'avec des hommes qu'elle a choisis et pas pour du fric. Si un jour j'arrive à me sortir de tout ça, si elle me propose de l'aider à plein temps à gérer le saloon et à laisser la prostitution derrière moi, je dirais oui sans hésiter. Je sais que c'est un rêve un peu ambitieux pour une fille comme moi qui n'a jamais connu que pauvreté et honte, mais c'est tout de même celui que j'ai choisis. Je suis extrêmement flattée qu'il prenne la peine de se laver les mains pour me saluer, tous ne le font pas, certainement qu'ils pensent qu'ils n'ont pas besoin d'avoir les mains propres pour serrer celles d'une femme qui est si souillée par la vie qu'elle mène. Comme je m'y attendais il a les mains rugueuses et puissantes de ces hommes qui exercent un métier manuel. J'ai toujours trouvé ça sexy, des mains qui semblent vouloir dire qu'ils pourraient protéger qui que ce soit du monde entier. Mais je ne suis pas en train de dénigrer les mains de James, bien sur que non, à chaque fois que je rencontre un homme maintenant je ne peux m'empêcher de le comparer à lui, l'homme qui à n'en plus douter possède mon cœur. James a les mains plus douces mais pas dénuées d'une certaine force, ce qui rend les choses extrêmement sensuelles et agréable à la fois. Mais passons, l'homme en face de moi n'est pas James et il m'apprend d'ailleurs que Mary-Jane n'est pas chez lui.

J'allais réagir à ses paroles quand on chien vint me surprendre en s'approchant de moi pour me renifler. J'ai toujours aimé les animaux, quand j'étais petite je jouais avec les chiens errants qu'il y avait pas loin de chez moi, on habitait un quartier pas très fréquentable et c'est là où ils finissaient par atterrir à force de se faire chasser à grands coups de pieds des quartiers plus richoux. Ils étaient bien souvent mal en point, avec des maladies de peau et pleins de parasites, pas du tout comme ce chien là. Je crois n'avoir encore jamais vu un chien comme ça, j'apprends qu'il a du sang de loup, ça doit être pour ça qu'il a ce physique si particulier. " Ne vous inquiétez pas cela ne me gêne pas, j'aime beaucoup les animaux. " Je me penche pour lui tendre ma main afin de le laisser approcher. J'ai appris un jour qu'il fallait laisser venir le chien à soit et pas chercher à le caresser tout de suite, sinon ils se sentent agressés et peuvent mordre. " Il est magnifique, je n'avais encore jamais vu de chien comme lui. Vous semblez vous être mutuellement adoptés, c'est beau à voir, je n'ai pas l'habitude, tous les animaux que j'ai pu rencontrer dans ma vie étaient des pauvres bêtes maltraitées et abandonnées à la rue. " Je faisais ce que je pouvais du haut de mon petit age pour leur rendre la vie plus agréable, je les caressais quand ma mère ne le voyait pas et quand personne d'autre ne voulait plus le faire, je leur donnait mon goûter aussi des fois quand on était dans de bons jours et que j'en avais un. J'étais si petite, qu'aurais-je pu faire de plus, pourtant je m'en veux de ne pas avoir pu leur être plus utile.

" Vous disiez donc que Mary est aller à Central City ? " Dis-je ne me relevant. Elle a dû manquer de temps pour me prévenir, ou comptait elle m'envoyer une lettre une fois sa nouvelle vie entamée. On a beaucoup parlé quand elle était au High Time et elle sait que c'est ce que j'ai toujours rêvé d'avoir le courage de faire alors peut-être qu'elle ne voulait pas faire remonter des souvenirs douloureux. Elle est comme ça Mary-Jane, elle pense d'abord aux autres avant de penser à elle, mais maintenant il va lui falloir penser avant tout à sa famille et être un peu plus égoïste. " C'est très gentil à vous de l'avoir accueilli et aidé à se refaire une vie. J'aurais voulu pouvoir l'aider un peu plus de mon côté mais je suis malheureusement piégée ici dans cette vie ... Est-ce qu'elle et le bébé vont bien ? Quand sont-ils partis ?" Peut-être que si un jour je quitte la prostitution, si un jour je vie avec James, on peut toujours rêver, peut-être qu'à ce moment là je pourrais librement aller lui rendre visite la tête haute.
Made by Neon Demon



I don't know why You belive in me
Just You and I ⊹ Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif et son futur est toujours conditionnel. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: May you have an instant please ? ~ Killian 11th Juin 2017, 19:34

Ah ce gros lourdaud, il avait bien de la chance. Rare était les femmes qui venait ici, à la forge, elle pouvaient être compté sur les doigts d'une seule main. Bien sûr, toute fondait son charme. Peut-être le syndrome de la "boule de poils", une GROSSE boule de poils. Ainsi donc, quand elle se pencha en lui tendant la main, Killian le laissa s'approcher, et le canidé ne demandait pas mieux... Le forgeron en aurait-été presque jaloux. Ce contact si facile avec la gente féminine, il n'avait rien à faire, juste à être là et a tiré la langue, ou fourré son nez, enfin sa truffe partout... Bref.

Aussi, quand elle fit la remarque "Vous semblez vous être mutuellement adoptés", cela lui rappela les circonstances de 'l'adoption". Il rit jaune en s'en souvenant. Il était quand même responsable de la mort de sa mère, du temps ou il était encore trappeur. Si McTire avait été un jeune garçon, il aurait voulu tous lui raconter... Peut-être, mais surtout dans un but : lui demander pardon. Cependant, c'était un chien-loup, le seul qu'il ait aperçu, le seul d'une portée sûrement, et il s'en était occuper. Le passé était le passé, tous ce qu'il pu répondre fut :

- Oui, c'est bien dommage.

Puis elle reprit sur le sujet principal de sa visite : Mary-Jane, demandant confirmation de la destination, du voyage de celle-ci.

- Oui, à Central City. Sortie de terre il y a 1 an à peine.

Elle poursuivit en le remerciant, d'avoir accueillit MJ chez lui, ce qui n'était pas grand chose pour lui. Un coin pour dormir, qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que ça coûte ? Pendant le temps ou elle a vécu chez lui, ils ont eût le temps de parler. Quelques fois, elle ne trouvait pas le sommeil, et partager ses inquiétudes sur l'avenir, sur son avenir, alors Killian l'écoutait, tentait de la réconforter. Il lui proposa même de lui lire quelques passages de sa bible pour l'endormir, dans les évangiles. Inutile de dire, que la jeune fille y avait été quelques peu réticente : Certaines personnes se disant "chrétienne", l'avaient juger et traîté de tous les noms, à cause de son état de pécheresse, mais Jésus, comment avait-il réagi avec se type de femme ? Les lectures l'intéressèrent plus, quand elle apprit le nom de l'une d'elle, qui s'appelait : Marie. En fait MJ n'avait jamais lu les évangiles, et la façon dont ceux qui le lisait la traité, ne l'y avait de toute façon pas encourager. Tout était donc encore possible, même devant Dieu, malgré tous ce qu'elle avait dû faire. Ainsi, la jeune femme encourager avait reprit vie, et elle était maintenant à Central City, avec un possible emploi entre les mains.

Bon, Killian avait hérité, selon les commérages d'un fils qui n'était pas les siens, et les gens le regardait de travers. Bon, ça ne le changeait pas tellement du quotidien, avant MJ. Il y avait juste un petit peu plus de gens, c'est tout, et les autres qui le regardait déjà de travers se conforter dans leur idée que c'était un marginal, à surtout ne pas fréquenter. Enfin, il se décida à répondre à ces interrogations, après lui avoir donner à tabouret pour s’asseoir :

- *Adosser au poteau central, bras croisé*Oui, ne vous inquiétez pas pour elle et le bébé. D'après le Dr.Hale, elle et le petit se porte très bien, il se pourrait même qu'il arrive dans les jours qui viennent. C'est pour cela d'ailleurs, qu'ils sont partis il y a quelques heures, afin de prévoir certaines dispositions. Mais la ville n'est pas très loin d'ici, il se pourrait même qu'ils soient de retour dés demain, au plus tard vers la fin de la journée. Qu'elle puisse se reposer pleinement, du voyage. Il semblerait que Thaddéus ait un ami là-bas, qui s'occupe justement de la poste, un frère d'arme de quand nous étions dans l'armée de l'Union. Lui devant la vie, il s'est proposé d'aider notre jeune amie, et après que le petit ait montrer le bout de son nez, il pourrait donc travailler et pourvoir à ses propres besoins. Toutefois, j'aurai envie de vous dire Melle.CHEPLAN*S'approche et s’assoit accroupit, à côté d'elle*nous ne sommes piégé, que par notre propre volonté. Nos vies n'ont de valeurs, que celle que nous voulons bien leur donner. Et puis, peut importe ce que nous pouvons penser, nous ne sommes jamais vraiment seul*il lui sourit*Mary-Jane l'a comprit.*Il caresse McTire qui est revenu*


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: May you have an instant please ? ~ Killian

Revenir en haut Aller en bas
 

May you have an instant please ? ~ Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» Ce que j'écoute à l'instant ~
» Hé, bébé ! | PV Juliet & Killian
» La bêtise insiste toujours. [PV Roxane et Killian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: Deadwood :: South Deadwood :: Whitewood Creek-