fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 I can't believe that's possible ~ Felicia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: I can't believe that's possible ~ Felicia 14th Mai 2017, 23:06

I can't believe that's possible
Felicia & Ida
J'ai toujours cru que la vie prenait un malin plaisir à me tourmenter, aujourd'hui je me demande si elle ne m'a pas imposé toutes ces tourmentes pour me préparer à ce qui va suivre.

Felicia est l'infirmière qui vient au High Time nous ausculter, elle prend soin de la santé des filles et je l'aime bien, elle est un peu prude et coincée mais il faut la comprendre, son mari est un vrai con. Je me demande ce qu'elle fait encore avec ce salaud d'ailleurs, si cela n'avait tenu qu'à moi il aurait déjà foutu le camps à grands coups de pieds dans le derrière, c'est connu dans toute la ville, dans notre saloon les hommes violents ne sont pas ménagés, ils sont raccompagnés à la sortie manu militari. Quoi qu'il en soit, J'apprécie Felicia et je la respecte, si elle reste avec ce nullard, c'est qu'elle a ses raisons et moi je fais ce que je peux pour l'aider, je lui donne des astuces pour prendre son pied quand son mari daigne la toucher, des choses comme ça, et je m'amuse assez de la voir rougir et être gênée à m'entendre dire des choses aussi crues, comme elle dit.

J'ai confiance en cette femme, elle fait bien son métier c'est indéniable, on a rarement des soucis de santé au saloon et quand c'est le cas je vois bien qu'elle se met en quatre pour régler les choses. Grace à ses soins on échappe aux maladies dues au métier et on évite de tomber enceinte. Aujourd'hui je viens chez le docteur dans l'espoir de la voir, je ne veux pas que ce soit son mari qui me touche et s’immisce dans mon intimité, beaucoup trop d'homme sont déjà bien trop proches de moi à mon goût. Ne pouvant plus attendre sa consultation trimestrielle, j'ai décidé de faire le déplacement, je sais que à la seconde où on va me voir en salle d'attente ça va jaser, les filles comme moi vont pas chez le médecin, ou quand elles y vont c'est parce qu'elles ont choppé une saloperie à l'entrejambe ou qu'elle ont un polichinelle dans le tiroir. Mais moi je sais que je suis seine mais par dessus tout, je sais que je ne peux pas être enceinte, j'ai compris depuis bien longtemps que je n'en serais jamais capable, le ciel a décidé que je n'aurais pas d'enfant, c'est ainsi, je me suis fait une raison et c'est aussi pour ça que je suis venue à Deadwood avec Mollie.

J'ai attendu une bonne heure avant de voir Felicia sortir d'une pièce, je crois que c'est le cabinet médical, je n'y suis pas souvent allé. D'un signe discret de la tête, je lui fait signe que j'aimerais la voir, je crois que j'ai un peu de chance dans mon malheur, la salle est presque vide et le doc ne semble pas être là, il est peut-être encore au bar en train de boire un verre. Deux patients plus tard j'entre enfin dans le petit cabinet. Felicia reçoit les patients en l'absence de son mari, cela m'étonne, mais elle doit prendre seulement des petits cas et il faut avouer qu'elle est plutôt douée, très douce et à l'écoute, on se confie facilement à elle. Je reste là, dans l'entrée debout, elle a fermé la porte derrière moi mais je me sens mal à l'aise, je n'aime pas les médecins, j'ai toujours l'impression que la mort rode chez eux et qu'ils se délectent de voir leurs patients malades, c'est mieux pour les affaires.

Comme elle m'invite à m'asseoir, je prends une chaise, je me sens toujours aussi mal à l'aise, mais je dois être là et je dois lui parler, c'est important, je veux pouvoir être sûre que ce n'est pas grave. Me trémoussant sur ma chaise, j'essaye d'oublier mon malaise et mon aversion pour les médecins. " Felicia, je crois que je suis malade. Je ne sais pas ce que j'ai et je ne voulais pas voir ton mari, tu sais ce que je pense de lui. Je veux ton avis, si tu pense que c'est grave je prendrais le train pour consulter un médecin dans une grande ville. " Je ne veux pas l'inquiéter, mais je préfère être claire avec elle et puis c'est ma santé c'est mon corps je suis libre d'aller voir un autre médecin si je le désire. " Cela fait quelques semaines que je vomi régulièrement le matin et certaines odeurs me perturbent, tu crois que je peux avoir quelque chose au cerveau ? Felicia j'ai peur ... " Oui j'ai peur parce que je sens la mort venir vers moi, auparavant je ne m'en serais pas soucié, mais maintenant que j'ai James, j'ai peur de tout, je tiens tellement à lui que je ferais tout pour rester à ses côtés. Mais je ne peux décemment pas lui demander de rester à mes côtés si je suis malade et vouée à mourir, il a déjà perdu une femme, je ne veux pas lui imposer de perdre une personne qu'il croit aimer.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: I can't believe that's possible ~ Felicia 20th Mai 2017, 16:49

C’était jour de clinique pour les jeunes enfants et les femmes enceintes venues pour un examen de routine aussi je me trouvais seule dans la maison. Les femmes étant généralement pudique de devoir se dévêtir devant un homme qui ne soit pas leur époux nous avions pris l’habitude avec Telesphore à ce que je fasse moi-même les examens et qu’il n’intervienne que si j’avais des doutes sur le déroulement normal d’une grossesse ou des cas graves. Depuis le petit matin, j’avais reçu déjà plusieurs nourrissons et leurs mères. Malgré la vie difficile des colons dans des contrées aussi désertiques et dangereuses, le taux de natalité dans les environs de Deadwood était plutôt impressionnant.

De tous les patients qui venaient à la clinique, les enfants étaient de loin mes préférés. J’aimais prendre soin d’eux, les câliner et les réconforter après une grosse peine due a une blessure. Malheureusement, et ce malgré mes efforts, le taux de mortalité en bas âge était quasiment aussi élevé que le taux de natalité. Le manque d’hygiène et surtout la famine rôdaient partout et ils étaient les pires ennemis des jeunes enfants. J’avais beau donné quantité d’avertissements aux mères comment pouvait-elle nourrir convenablement leurs enfants si elle-même n’avait rien a mangé. Touché par de telles situations, il n’était pas rare que j’offre quelques pièces aux femmes dans le besoin. J’avais toujours aussi a portée de mains quelques gâteaux à offrir aux enfants et un de lait pour les nourrissons. C’était peu, mais au moins j’avais l’impression de pouvoir aider.

Hormis mon travail à la clinique et mes visites à domicile pour aider les femmes à mettre au monde leurs enfants, je passe voir les filles du High Time Saloon périodiquement pour m’assurer qu’elles sont saines et qu’elles n’ont pas attrapé de malades vénériennes de leurs clients. Dès mes premières visites dans cette maison de débauche, plusieurs jeunes femmes m’avaient sollicitée afin que je puisse leur procurer des plantes ou des élixirs abortifs. D’autres me demandaient ce qu’elle pourrait prendre pour les empêcher de concevoir. Je connaissais bien quelques petites choses sur le sujet, mais les utiliser était contraire à la moral et ma foi. Seulement, j’étais également consciente qu’il valait mieux éviter de créer davantage d’orphelins dans ce monde de misère aussi chaque semaine j’apportais avec moi quantité de tisane et d’herbes pour aider ses pauvres créatures à se libérer de leurs différents maux et inquiétudes.

Alors que ma dernière patiente quittait mon bureau, je reconnus dans la petite salle d’attente une jeune femme dont j’avais fait la connaissance lors de mes visites chez Madame Johnson. Vêtue probablement de sa robe la plus propre, la jeune femme semblait nerveuse d’être reconnue et pour ne pas qu’elle soit l’objet de la curiosité de nouveau patient, je la fis passer rapidement dans le bureau d’examen pour savoir la raison de sa visite. Je l’invite à prendre place sur l’une des chaises et je vais près d’elle. Elle semble perturbée et gêner de me parler. Je lui offre un peu de thé pour la détendre et je retourne près d’elle. Je ne veux pas la brusquer à me confier la raison de sa visite. Seulement, j’imagine que si elle s’est déplacée c’est qu’elle a véritablement besoin d’un conseil sans quoi elle aurait attendu ma prochaine visite pour m’en parler. Elle se trémousse un peu sur sa chaise et finalement elle me dit enfin la raison de sa venue.

« Felicia, je crois que je suis malade. Je ne sais pas ce que j'ai et je ne voulais pas voir ton mari, tu sais ce que je pense de lui. Je veux ton avis, si tu penses que c'est grave je prendrais le train pour consulter un médecin dans une grande ville. »

Afin de la rassurée, je lui tapote doucement la main et lui sourit tout en lui disant : « Tu as bien fait de venir Ida. À cette heure, je ne risque pas d’avoir d’autres patients. Et puis, ne te fais pas de soucis mon époux est sorti pour la journée et ne rentrera que ce soir. Dis-moi ce qui ne va pas. Tu dis être malade? Tu peux m’en dire plus? Tu as des nausées, des crampes quelques parts? »

« Cela fait quelques semaines que je vomis régulièrement le matin et certaines odeurs me perturbent, tu crois que je peux avoir quelque chose au cerveau? Felicia j'ai peur... »

Étonnée par ce qu’elle vient de me dire. Je la regarde pendant un instant et je me demande si elle se moque de moi. Elle est pourtant suffisamment âgée et expérimenter pour savoir ce que cela signifie, mais elle semble totalement terroriser. Serait-ce possible que ce soit sa toute première grossesse? Avant tout, je dois essayer de la calmer et tenter de comprendre de quoi elle a peur puisque ce qui lui arrive est le résultat naturel du type d’activité qu’elle pratique.

- Calme-toi Ida. Tu n’as rien à craindre pour ton cerveau. Je vais t’examiner pour nous en assurer, mais dit moi de quoi as-tu peur? Est-ce la première fois que tu te retrouves dans cette situation?

Je lui demande ensuite de me suivre vers la table d’examen et lui demande encore :

- À quand remontent tes derniers saignements?
Revenir en haut Aller en bas
 

I can't believe that's possible ~ Felicia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Rouge et le Bleu. [ft. Felicia]
» Bye Felicia.
» Felicia, la Sith qui cache son jeu
» Présentation de Felicia [Nee'lhan]
» FELICIA CANO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-