fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/05/2017
« Messages : 38
« Pseudo : Amélie Lafitte
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 14th Mai 2017, 10:23

Pas de repos pour les travailleurs ! Levée tôt pour pouvoir commencer le métier de forgeron la demoiselle descendit…en robe. Semblant d'une humeur maussade, Killian lui avait dit que ça ne se fait pas en robe de forger mais l'époque dit qu'une femme ne doit mettre que des robes alors le marchand avait refusé de lui vendre le moindre pantalon. Aussi allat-elle dire bonjour à Killian.

«-Bonjour. Oui je sais je ne porte pas un pantalon…»

Déjà que sa nuit avait à nouveau été mauvaise, un cauchemar. Avoir tué un homme ce n'est pas rien pour elle. C'est la première fois que ça lui arrive…Son visage commençait à marquer la fatigue en presque 2semaine. Elle devrait tenter de trouver quelqu'un à qui se confier sans se faire juger en retour, juste du soutien en fait. Et Killian…Elle n'a plus vraiment confiance en lui depuis qu'il a dit avoir été un chasseur de primes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 15th Mai 2017, 01:02

7h00 du matin, le marteau du forgeron sonnait sur la table de son enclume. Son père lui disait toujours que le monde appartient à ceux qui se lève tôt... Ce qu'il détestait entendre, étant plus jeune, mais tellement vrai. Lui arrivait à dormir, et à se lever tôt, mais ce n'était pas donner à tous le monde, comme à Amélie.

Chaque nuit, McTire faisait le va et viens, entre lui bas, et Amélie en haut. Un soir il suivi son ami canin, discrètement : Amélie était en plein cauchemar. Peut-être le fait d'avoir tuer cet homme, celui qui l'avait agresser dans le train. Ôter la vie à un être-vivant, humain ou animal, c'était si facile, mais tellement lourd de conséquence. Killian en savait quelques choses... Il en aurait bien discuter avec la tête de mule, mais depuis l'incident, ou il lui avait dis qu'il avait été, autrefois, chasseur de primes, elle était plus distante.

Ce matin, en descendant, elle venait travailler... En robe. Il y avait de "rébellion" dans cette attitude, sur quand lui dit "Bonjour. Oui je sais je ne porte pas un pantalon…", mais elle avait quand même une excuse, le contexte de leur époque actuelle... Les femmes porte des robes, les hommes des pantalons... Qu'est-ce qu'ils diraient, s'ils savaient qu'en écosse, les hommes porte des jupes, qu'on appel des "kilts". Killian lui n'en avait personnellement jamais porter, et n'était pas trop chaud pour. En revanche, si des hommes pouvait mettre des "kilts", pour les femmes ne pourraient pas mettre des pantalons ?

Ainsi donc, après lui avoir dit d'entretenir le foyer, sans s'immoler vivante si possible, il partit en ville, en donnant l'ordre à McTire de monter la garde. D'abord un arrêt à la tannerie, une bonne croûte de cuir de bœuf, à défaut de bison, et voilà 1 petit tablier de forge et une paire de gant. Les dits éléments ayant été mesuré, sur les vieux effets de la demoiselle, il part alors vers un petit magasins pour lui acheter un pantalon.

Pendant ce temps, le fameux chasseur de prime d'il y a 2, 3 jours, revenait à la charge, à l'assaut de la forge. Il était encore à une quarantaine de mètres, quand McTire commença à grommeler, sentant l'odeur du vile coyote qu'était cet homme. En effet, il était parti rendre une petite visite, au marchand qu'Amélie était parti voir, pour aller acheter un pantalon, et s'était montré très persuasif avec celui-ci...


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/05/2017
« Messages : 38
« Pseudo : Amélie Lafitte
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 15th Mai 2017, 20:29

Amélie avait répondue des plus sarcastique quand Killian lui dit de ne pas s'immoler vivante.

«-Je vais imiter Jeanne d'Arc voyons.»

Pas sûr que Killian ai compris l'allusion. Mais la demoiselle resta sérieuse en alimentant le foyer quand le besoin s'en faisait sentir prenant beaucoup de précautions même si sa robe avait faillit prendre feu plus d'une fois. La futur forgeronne était un peu dans ses pensées, perdues dans les méandre du subconscient même.
Ce fut McTire qui la sortit de là en grognant après quelque chose, mais quoi ? Cela elle ne pouvait pas le deviner aussi pensa-elle que le chient-loup avait seulement sentit un quelconque animal, Amélie posa alors sa main sur la tête de l'animal doucement en lui parlant, même si il ne lui répondrait pas.

«- qu'est-ce que tu as flairé ? Un lapin ?»

Elle est bien loin de se douter que c'est le chasseur de primes qui approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 15th Mai 2017, 21:12

Après quelques secondes, McTire se mit à aboyer comme un fou ! 2 "Remington 1863 New Model Navy", voilà ce qui ce trouva bientôt face d'Amélie et du chien-loup ! Ce vile Coyote à la barbe broussailleuse de chasseur de prime, un sourire de grand malade dans sa tête :

- Oh oui mon gros, vas-y ! Fais-moi plaisir, saute-moi dessus, et j'te plombe direct sur place ! Non seulement j'ai la prime pour la donzelle, mais en plus j'pourrai vendre ta peau et viande à qui voudra !

La situation n'était donc pas des plus confortable, un révolver sur McTire, l'autre sur Amélie. Cependant, le marchand auquel Amélie avait eut à faire, mis Killian au courant de la visite qu'il avait eût... Tôt ou tard ? :

- Alors ma jolie, décide-toi, ou tu viens avec moi sans faire d'histoire... Et on en finis dans un coin plus calme. Ou alors... Bon sang, pourquoi j'te pose la question ? Une coquine comme toi, ça doit sûrement réserver une surprise, du même genre qu'à mon frangin, hein ? Réponds ! *il crache par terre*


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/05/2017
« Messages : 38
« Pseudo : Amélie Lafitte
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 15th Mai 2017, 23:31

Amélie qui était trop occupée à tenter de calmer McTire qui se mettait à aboyer fortement se retrouva face à un revolver quand elle se releva, le chasseur de primes face à elle et qui pointait aussi le chien-loup. Le sang de la jeune femme ne fit qu'un tour face aux commentaires de celui-ci et quand elle compris qu'elle avait tué le frère de ce dernier ce qui voulait dire qu'elle serait une prime donnée morte. Mauvais pour elle, très mauvais. Elle garda une main sur la tête du canidé en disant.

« -Vraiment ? Et tu fera quoi si je ne viens pas ? »

Entre temps elle avait attrapé un outil qui traînait par là, le plus dur possible et elle le lança d'un geste vif et de toutes ses forces sur son assaillant avant de fuir vers l'étage, pas la meilleure solution tactique mais elle pourrait au moins récuperer sa rapière, elle ésperait que McTire la suivrait, elle s'en voudrait si l'animal finissait blesser car elle avait s'y était attaché mine de rien.

En tout cas si le chasseur la suivait il se retrouverais face à une jeune femme rapière dans la main gauche et sa main-gauche dans la main droite, logique que l'arme d'accompagnement soit dans la main faible après tout. Amélie était prête à se défendre, elle ne se laisserait sûrement pas faire aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 18th Mai 2017, 01:09

Soudainement, on entendit depuis l’extérieur de la forge, 2 à 3 coups de feu, dont le dernier fût du cris de douleur d'un animal, d'un chien...

Le chasseur au prix d'une morsure bien placer à l'avant-bras gauche, s'était débarrasser du canidé de son révolver droit ! Ayant donc lâcher celui de gauche, il ne fit pas la même erreur une 2nde fois, et se mit à monter l'escalier prudemment, l'arme en avant, guettant le moindre mouvement !

Alors qu'il s'apprêtait à découvrir Amélie, un étrange bruit métallique se fit entendre ! Il venait de recevoir un fer à cheval à la tête, et se retournant il en reçu un 2nd au visage, qui le fit s'effondrer sur l'escalier.

Killian avait avait tous laisser en plan chez marchand, et fait galoper Montana comme jamais. Prenant l'intrus par son col, le forgeron lui descendre les escalier à sa manière, l'homme en perdant sa dernière arme dans sa chute en bas. En voyant l'état de son ami McTire, Killian n'avait qu'une envie, fendre le crâne de cette crapule avec son marteau. C'est ce qu'il avait entreprit de faire, ayant saisi le marteau qu'il avait laisser sur son enclume, quand il entendit un petit "couinement", un léger gémissement plaintif... Qui le ramena à la raison, mais aussi à réfléchir à ce qu'il s'apprêtait à faire...

Le chasseur crapuleux, attendait avec effroi au sol, que sont sort soit sceller. Le marteau tomba alors... à côté de sa tête. Killian ramassa les de son adversaire rapidement, et les jeta dans son foyer, puis reprit celui-ci par son col, et le fit voler de son porche jusqu'à la route :

- Remercie le ciel d'être en vie, et ne remets plus jamais les pieds ici !

Sur ces mots, le chasseur de prime, désarmé, s'en alla sans demander son reste, non sans quelques menaces de mort, à l'encontre du forgeron. Rentrant de nouveau, pour voir l'état de McTire, il fût heureux de voir que son opposant était aussi mauvais à bout portant, qu'il n'était mauvais "pugiliste". McTire n'avait été blesser qu'à sa patte antérieure gauche.

Après avoir mis un tissus pour arrêter le sang, il voulu aller chez le vétérinaire... Mais qu'aurait-il dit ? Mentir ? Alors, il monta son ami quadrupède en haut, s'arrêtant un instant devant Amélie, en le regardant de haut en bas... Des armes blanche à la main. Elle avait l'air d'aller bien, mais il ne dit mot, et installa McTire sur le lit. Ce n'était pas la première qu'il s'était blesser, ce ne serait pas la dernière, mais il y tenait à camarade à poil, et commença par le désinfectant...


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/05/2017
« Messages : 38
« Pseudo : Amélie Lafitte
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 19th Mai 2017, 15:49

Amélie aggripait légèrement sa rapière, alors que les images de la mort de son premier adversaire lui revenaient en tête comme les flots d'une rivières. Elle s'atendais à ce que le chasseur de primes arrivent d'une seconde à l'autre, elle s'était préparée mentalement à la situation mais pas aux coups de feux qu'elle entendis venant de dehors avant que le cri plaintif de douleur d'un...chien ne résonne...Un..chien ? Mctire ! La réponse sembla évidente dans sa tête et elle sortie rapidement de la chambre pour aller à la rencontre de son ennemis avec une lueur de mécontentement, la jeune femme s'était suffisament attachée au canidé pour en vouloir à n'importe qui le blessant,et actuellement c'était de sa faute même si elle n'y réflechissait pas vraiment.

Alors qu'Amélie arriva en aut des escalier, le chasseur arrivait aussi lui faisant face, elle s'apprêtait à attaquer mais Killian fut plus rapide qu'elle et mis rapidement l'homme à terre en le faisant dévaler les escaliers, alors que le forgeron allait fendre le crâne, laissant une jeune femme presque sous le choc de voir cet accès de violence de la part de cet homme qui semblait plutôt calme normalement, ce dernier sembla reprendre conscience et fit partir le chasseur de prime avant de s'occuper de McTire.
Quand à la jeune femme elle était restée plantée en haut des escaliers, elle ne repris parfaitement ses esprits que quand Killian passa devant elle en lui lançant un regard sans rien dire. Elle le suivit posant ses armes sur la commode pendant que Killian s'occupait de son fidèle compagnon. Amélie finit par dire, doucement et semblant sincèrement s'en vouloir. Alors que McTire n'est pas gravement blessé, normalement.

« -Je...Je suis désolée pour la blessure de McTire. Il va aller bien ?»

Bien sûr qu'elle savait que ça ne changerait rien, ce qui est arrivé est arrivé et ne peut être changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 20th Mai 2017, 01:45

Killian avait bien entendu la voix d'Amélie, mais il était occuper à désinfecté la plaie. En y regardant de plus près, il y avait eut plus de peur que de mal. McTire avait été effleurer par le projectile... En entendant son hurlement, coucher au sol, il avait craint le pire. Pour Amélie et McTire... D'accord, plus pour McTire que pour elle, car effectivement il avait "observer" que la jeune fille savait, comment se défendre.

Il ne lui répondit qu'après avoir bander le canidé :

- *soupir* Grâce à Dieu, la blessure est superficiel.

Il se lève alors, comme engourdis, pesant. puis le regard dans le vague :

- On oubli jamais la première fois, quelque soit la raison... Sur le coup, je me suis senti soulager. C'est seulement après, que les questions arrivent et vous assaillent. Est-ce que j'ai bien fais ? Aurai-je dû, ou pus faire autrement ?... Autrement... Sûrement. *Il la regarde dans les yeux* Plus tu y es confrontés, et plus tu fais le choix de le faire, plus... Plus tu le fait facilement. Jusqu'au jour ou quelqu'un te montre, que tu n'es pas mieux que ceux que tu poursuis. *Profond soupir*. On oubli pas ce genre d'experience, on apprends à vivre avec.

Puis, ayant esquisser un semblant de sourire, il repart vers l'escalier, reprendre son travail.


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/05/2017
« Messages : 38
« Pseudo : Amélie Lafitte
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 20th Mai 2017, 10:14

Amélie fu soulagée d'apprendre que la blessure n'était que superficielle. Killian lui dit alors quelque chose qu'elle mit du temps à comprendre. Ce ne fut que quand ce dernier fut retourner à la forge que la jeune femme compris. Il avait parlé de tuer quelqu'un! Elle le rejoigna et demanda curieuse.

''-pourquoi me parlez vous de cela?''

Est-ce que Killian avait compris le sens de ses cauchemards sans même qu'elle n'en parle? Après tout il est vrai qu'elle n'est pas discrète quand elle dort et fait ce mauvais rêve. Enfin...elle le quppose cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 22/04/2017
« Messages : 206
« Pseudo : Killian O'GOWAN
« Localisation : Deadwood, dans ma forge

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan] 21st Mai 2017, 00:37

Pendant un bref moment, le forgeron avait fait un retour en arrière. Un retour en arrière de près d'une décennie. Ils les avaient chercher pendant un bon moment, tous. Le premier, il l'avait justement trouver dans un saloon, en train de se saouler, il lui avait littéralement fait "cracher", le nom de tous ceux qui avait participer à l'incendie. Au début, frapper et rouer de coups le premier lui avait suffit, mais quand le gars à tenter de l'attaquer par derrière... Ce fut la tentative de trop. Une barre à mine... le premier coup l'avait renvoyer au sol... Le second n'était pas nécessaire...

Il s'était menti à lui-même, en se disant que ce n'était que justice, mais laquelle ? Quelques chose le faisait se sentir coupable au fond de lui, alors il a continuer avec les autres, en se disant que s'était sûrement parce qu'il n'en avait pas finis avec eux tous... Mais non, ils ne les avaient pas tous tuer. Heureusement d'ailleurs. C'est dans ces eaux là qu'il était devenu chasseur de primes, et cela à prit d'autre proportion en 1872, au cours d'une affaire de cours suprême. L'activité chasseur de primes dans la plupart plupart des états, était devenu une partie de loi américaine. Ramener les fugitif, traquer ceux qui ne se présentait pas aux tribunaux... Et de plus en plus, les scrupules à ramener quelqu'un plutôt mort que vif diminuait. Ce qui n'était pas pour plaire à Killian. Combien valait une vie ? Tous cela il en avait certes prit conscience, progressivement, en lisant la bible de son père.

Tous cela, il le raconta à Amélie alors qu'elle lui avait poser cette question : "pourquoi me parlez vous de cela?", C'était aussi pour ça qu'il avait totalement arrêter, d'être chasseur de prime. Déjà en cette même année 72, il avait de nouveau beaucoup plus de scrupule à dans le cadre d'une recherche "Mort ou vif". McTire, il l'avait trouver en cette même année, ou il arrêter la trappe. Puis la chasse à l'Homme. Son ami à quatre patte étant un souvenir vivant, de ce passé progressivement devenu révolu. La dernière année, avant de venir à Deadwood il ne voyageait avec un colt à la ceinture, que par strict nécessité. Jusqu'à ce qu'il range le colt et la Winchester dans sa malle, à clé. D'ailleurs il ne souvient même plus ou est celle-ci... Pourvu qu'il n'ai jamais à la chercher, car cela voudrait aussi dire ressortir le colt et le fusils. Pourquoi il ne les avaient les avait revendu ou ou juste détruit ? Bonne question :

- *S'approche plus près d'Amélie* J'ai confier se fardeau de culpabilité qui était le mien, à Dieu. Maintenant, je vis en paix avec moi-même. C'est là ou je dis, que j'ai appris à vivre avec. Certes, ce n'est pas une chose qu'on oublie comme ça, ce sera toujours là, dans un coin de mon esprit, pour me rappeler qui j'étais, et ce que j'étais avant, et qui je suis maintenant. *Sourit* je ne sais vraiment qui tu es, et c'est ton choix si tu ne veux pas discuter de celui-ci dans les grandes lignes. *regarde et pointe l'exterieur du doigt* Sache quand même, qu'il y en aura peut-être d'autres qui reviendront, peut-être même le même gars. *Regarde de nouveau Amélie, et pose une main sur son épaule gauche* Si tu ne résous pas le problème à la source... Tu finira, malgré-toi, par recommencer... Pourquoi ça te travaille autant la nuit ? *Sourit de nouveau* Parce que la conscience que Dieu t'a donner, est encore en bonne santé... Pour l'instant. Contrairement à d'autres, qui l'étouffe par toute espèce d'excuses, et de mensonges à eux-même. *soupirs* Jamais rien ne justifiera d'ôter la vie à quelqu'un, peu importe les raisons. Le tout étant de d'éviter ce type de situation le plus possible *il retourne travailler, avant de se retourner de nouveau* Attention, je ne dis pas que pour ton agression dans le train, tu n'a pas chercher l'éviter. Mais la situation actuel, dans laquelle tu es n'est pas des meilleurs pour cela. D'ailleurs, belle lame que tu as *Puis il retourne travailler*.


"- Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
- Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose."

"Mon nom est personne" (1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan]

Revenir en haut Aller en bas
 

L'apprentissage, un dur labeur [PV Killian O'Gowan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» 04 - Apprentissage de Techniques
» Apprentissage technique: Choumanin, la surcharge.
» /!\URGENT/!\L'apprentissage de la Vie [Libre]
» Hé, bébé ! | PV Juliet & Killian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-