fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Splendeurs et misères d’une courtisane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Splendeurs et misères d’une courtisane 30th Avril 2017, 14:00

Le jour est à peine levé que déjà je suis aux ordres de mon frère. Ce dernier a décidé d’organiser une fête pour lui et ses amis ce soir et bien entendu c’est à moi de tout faire pour que sa soirée soit une réussite. Au menu de toutes les choses que je dois faire pour lui, il y a le ménage de la maison pour que tout soit impeccable et la cuisine. Puisque mon frère aime s’entourer de tous ses sbires et soi-disant amis, il me demande de préparer à manger pour une dizaine de personnes. Comble de malchance notre garde-manger est vide donc je vais devoir me rendre au marché pour me procurer de quoi préparer son festin. Sachant qu’il serait bien inutile de me plaindre et de protester, je me mets rapidement au travail pour nettoyer les espaces où se tiendra ladite fête. La grande pièce qui sert à la fois de salle de jeux et de salon est dans un sale état ce matin. On croirait qu’une tornade est passée à travers la maison ou qu’une bataille monstre a éclaté entre nos murs. J’ai mal à comprendre comment des hommes qui se disent civilisés peuvent faire pour foutre un tel bordel. Parfois, je me demande si ce sont vraiment des hommes ou des bêtes. Une fois le sol nettoyé et les meubles remis en place, j’ouvre les fenêtres pour aérer la pièce. Un mélange d’alcool bon marché et d’opium imprègne les murs de cette maudite maison et un peu d’air frais ne pourra pas nuire. Satisfaite du résultat, je passe à la cuisine pour dresser la liste de tout ce dont j’aurai besoin pour préparer le banquet. La majorité des amis de mon frère sont comme nous des immigrants chinois. Ils s’attendent donc à ce que je leur préparer des mets auxquels ils sont habitués. Ce serait fort simple si on se trouvait chez nous, mais dans cette contrée qui m’est toujours aussi étrangère et hostile trouvée des ingrédients pour préparer de la véritable nourriture chinoise est quasi impossible. Heureusement pour moi, je possède un grand sens de la débrouillardise et j’arrive à créer des plats fantastiques avec peu de moyens. Une fois, ma liste prête, je vais faire ma toilette rapidement et je passe une robe dite occidentale et je me mets en route vers le marché.

Il est encore tôt et la grande place qui fait office de marché est déserte. Je suis donc heureuse de ne pas avoir à affronter les regards de tous ses gens qui me méprisent et me jugent d’un seul coup d’œil. À cette heure, il y a également peu de chance que je croise des clients réguliers du GEM qui doivent encore dormir. Je vais donc pouvoir faire mes achats rapidement et retourner dans l’anonymat de la maison de mon frère. Absorber par ma recherche de légumes, je ne remarque pas immédiatement le regard de la jeune femme qui est près de moi. Lorsque je relève la tête, nos regards se croisent. Son visage ne m’est pas totalement inconnu et je me souviens l’avoir déjà croisé en ville. Je lui souris discrètement pour me montrer et aimable et j’essaie de chercher pour quelles raisons son visage m’est familier quand je me rappelle soudain qu’elle est tout comme moi une vendeuse de charme. J’hésite à lui parler. Que pourrais-je lui dire? Et puis alors que je suis perdue dans mes pensées, j’échappe par terre ma bourse sur le sol. Elle se penche comme moi pour la ramasser et nos deux têtes se heurtent. Je me confonds en excuses tout comme elle et on se met à rire. Alors que je me relève, je lui dis tout simplement : « Je suis désolée… mon nom est Lian et toi? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Splendeurs et misères d’une courtisane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La courtisane et l'assassin... Ca sonnerait presque comme un titre de La Fontaine
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» "SPLENDEURS D'AUTOMNE"
» Mia Mort [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-