fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 10:48

Brady Fielding Clinkenbeard
44 – Journaliste – My Name Is Nobody

you never know who i am
Nom : Clinkenbeard ; Prénom(s) : Brady Fielding ; Surnom(s) : Comme il a conscience que ses prénoms et son nom sonnent comme quelqu’un qui tombe des escaliers, on le connait surtout sous le nom de Brady ou Brad. ; Lieu et date de naissance : New York, septembre 1834 ; Âge : 44 ; Statut marital : Divorcé ; Situation financière : Correct ; Occupation : Rédacteur en chef du Deadwood Pioneer, Brady écrit également de nombreux articles. ; Arrivé(e) à Deadwood : Août 1876, quelques mois après l’arrivée du nouveau maire ; Groupe : My Name Is Nobody ;


everyone has a story, listen to mine


Lecteurs illustres que vous êtes, vous avez la chance de retrouver ce mois-ci dans notre rubrique Portait d’exception de votre journal le Deadwood Pioneer, l’éthopée de notre formidable rédacteur en chef et journaliste intrépide, j’ai nommé le grand Brady Fielding Clinkenbeard. Jamais un tel homme n’aura élevé ce journal à la qualité qu’on lui connait aujourd’hui comme aurait pu le faire monsieur Clinkenbeard, il était donc normal de lui rendre hommage à travers cet article qui vous, j’en suis persuadé, vous enchantera.
Il vous faut savoir que contrairement à la plupart d’entre vous qui êtes sauvages, M.Clinkenbeard est natif de la grande ville civilisée de New York. Il vit le jour en 1834 et vit la mort en 1835 : les épidémies de choléra qui frappaient la ville pendant ces temps-là emportèrent son père Russel Earlis Clinkenbeard, ouvrier paresseux et malade qui alla même jusqu’à regretter la naissance de son unique fils. Son souhait le plus cher fut exaucé, il n’eut pas à s’occuper de sa descendance. Ainsi, sa mère, Adelaide, s’occupa du bambin qu’elle emmena chez ses parents. L’enfance de Brady fut relativement plate. Le gamin tomba rapidement dans les livres appartenant à son grand-père maternel, Malden L. Fairbain. Il ne savait pas lire qu’il aimait déjà parcourir les pages jaunies de ces dalles en carton qu’il vénérait comme des objets sacrés. Le garçon sans père fut choyé et gâté sans jamais s’en lasser. Il jouait à être sage car il voyait bien que cela plaisait.

Assez tôt, car il aimait les lettres, on décida d’en faire un professeur, mais cela ne semblait pas correspondre au souhait du jeune garçon qui voulait devenir aventurier. La réalité le rattrapa bien vite et, à contrecœur, M.Clinkenbeard entama des études de littérature à la City College of New York où il obtint sans difficulté son diplôme. Durant ses études, il rencontra un camarade avec lequel il écrivit quelques notes satiriques sur l’établissement et son personnel, mais aussi sur la vie à New York. Sa plume aiguisé attira le regard du journal le New York Herald où il devint journaliste pigiste. Il y publia de courtes chroniques dans un style tout à fait particulier et qui devint rapidement apprécié des lecteurs. En parallèle à sa carrière de journaliste, il se lança dans la rédaction d’un roman de fiction, Le New Yorkais qui l’occupa dix ans de sa vie. L’histoire prend place dans le New York du début du siècle et raconte le parcours d’un jeune homme, Hanison Martin, soldat enrôlé de force qui doit faire face aux problèmes de l’immigration, à ses doutes et à ses convictions. De manière tout à fait incompréhensible, le livre de plus cinq cent pages ne rencontra qu’un succès anecdotique à sa sortie. Il n’abandonna pas la littérature de fiction pour autant et publia une demi-douzaine de nouvelles entre 1844 et 1856. En 1857, désormais journaliste au prestigieux New York Times, M.Clinkenbeard couvrit la quasi-totalité de la mise en place d’un espace vert dans Manhattan, de la conception des plans jusqu’à sa réalisation, ce fut un immense travail qui prit la tournure d’une chronique légèrement romancé pendant treize années. La construction de Central Park achevée, M.Clinkbeard se lança dans l’écriture d’un nouveau roman qui n’a toujours pas été publié : Le choix du peuple. Tableau des mœurs des New Yorkais et de leur environnement, on murmure que ce futur chef-d’œuvre pourrait sortir dans les mois à venir maintenant que l’auteur trouve un peu de temps.

Sa rencontre avec des colons va ranimer l’enfant aventurier, et ses déboires avec ses supérieurs au New York Times vont le pousser peu-à-peu à souhaiter la création d’un journal indépendant. En 1874, M.Clinkenbeard démarra un voyage d’exception pendant deux ans dans les territoires de l’Ouest qui fera l’objet d’un récit autobiographique basé sur ses notes. Il décrit avec éloquence la dureté de la vie, sa rencontre avec les sauvages indiens (peut-être romancée) mais surtout ce goût inouï de l’aventure qui pousse les colons à s’aventurer dans ces terres hostiles, un goût contagieux qui finira par atteindre M.Clinkenbeard lui-même. Son aventure fut publiée en 1876 et rencontra un franc succès dans les états de l’Est.
Un peu plus tard, quelques rumeurs lui parviennent, quelques idées lui viennent à l’esprit : lui qui fit part de sa volonté de liberté se voit un beau jour conseiller de se rendre à Deadwood. Oui, il s’agit bien de votre ville, chers lecteurs ! Quand M.Clinkenbeard parvint à Deadwood au mois d’aout 1876, notre cher maire M.Allison avait déjà… remanié quelques infrastructures selon sa volonté. Le Deadwood Pioneer n’avait plus de rédacteur en chef car M.Allison n’en voulait plus. Les choses auraient pu en rester ainsi, cependant, notre vénérable maire avait particulièrement apprécié la lecture du New Yorkais, premier roman de M.Clinkenbeard. Que le hasard fait bien les choses ! Les deux hommes se sont rapidement bien entendu et il fut décidé que le Deadwood Pioneer pouvait vivre de nouveau sous la direction d’un nouvel homme en lequel le maire avait placé sa confiance la plus totale.
Ainsi, depuis deux ans déjà, M.Clinkenbeard et son équipe vous assurent la continuité d’informations authentiques qui peuvent toucher la ville et ses personnalités, son entourage et même quelques informations de l’Est s’il faut vous les rappeler.
Le mois prochain dans Portrait d’exception, retrouvez Ellis Albert Swearengen, honnête propriétaire du prestigieux Gem Variety Theater et bienfaiteur de Deadwood.

Avril 1878, article de Brady F. Clinkenbeard.



nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Toujours Galw1n ; Prénom : Toujours Antoine ; Âge : Toujours 26 ans ; Comment as-tu découvert le forum ? Comment j’ai découvert le forum ? Il était dans mes favoris ; Qu'en penses-tu ? Une horreur… Parce que c’est addictif ^^ ; Avatar choisis : Ewan McGregor ; PV, Scénario ou Inventé ? Inventé ; Un dernier commentaire ? « Et 1 ! Et 2 ! Et 3 – 0 ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 280
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood et ses environs

Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 10:55

REBIENVENUE PAR ICI
J'aime tellement ton idée, j'approuve à 100%


dead man's hand


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 10:58

REBIENVENUE, JE HURLE POUR QUE TU ENTENDES BIEN, JE SAIS QUE T'ES DUR D'OREILLE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 31/01/2017
« Messages : 43
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood, tout récemment

Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 11:43

Congrats & Welcome in WB

Tu es enfin validé(e) ! Toutes mes félicitations !
"Bon sang que c'est bon Ça donne même envie d'ouvrir un véritable journal sur le forum pour que tu puisses nous mettre des articles régulièrement sur Deadwood Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage qui nous fait de belles promesses ! "

Afin de t'intégrer au mieux sur Western Bastards, je t'invite à aller :
Recenser ton avatar
L'inscrire dans le listing des occupations
D'ouvrir ta fiche de liens

Et surtout pour que WB puisse accueillir d'autres membres, d'aller de temps en temps voter sur les Top Sites et de remonter la pub sur Bazzart et Pub RPG Design.

Allez ! On a assez parlé ! Il est temps de sortir tes armes et de faire ton entrée dans la grande famille de Deadwood !


behind blue eyes


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 13:44

Wow c'est du super rapide ça !!!!
Je vais lire le tout dans la journée pour venir te voir ensuite pour un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 14:10

Mais quelle schizophrénie, tant de DC-TC sur ce forum ! :O
Rebienvenue avec ce chouette perso Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman ! 26th Avril 2017, 14:16

C'était rapide, mais jamais trop pour moi! J'adore, comme toujours Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman !

Revenir en haut Aller en bas
 

Brady Fielding Clinkenbeard, journaliste, écrivain, gentleman !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kamino Le Chinois [Journaliste]
» Un écrivain quebecois s'en prend à Michaëlle Jean
» Brutalite policiere contre un journaliste
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-