fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Ariane Bray, a new start for a new life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Ariane Bray, a new start for a new life. 17th Avril 2017, 14:01

Ariane Bray
32 ans - Couturière - The Wild Horde

you never know who i am
Nom : Bray (qui s'énonce "Brai") Prénom(s) : Ariane Surnom(s) : Madame Bray et/ou Aria' (pour les personnes vraiment proches) Lieu et date de naissance : Un 12 juin 1846, à Boston Âge : 32 ans à présent Statut marital : Célibataire endurcie Situation financière : Plutôt aisé Occupation : Couturière pour hommes, femmes et enfants. Elle est notamment une cavalière hors pair. Ainsi, lorsque le temps le lui permet, elle peut monter durant des heures sur son cheval. Arrivé(e) à Deadwood : Depuis quelques jours seulement Groupe : The Wild Horde


everyone has a story, listen to mine
Il faisait horriblement sombre, il faisait horriblement froid, dehors, la tempête faisait rage. Le vent glacial soufflait par rafales, faisant arracher les branchages des arbres et envoler leurs feuillages qui tourbillonnaient sans fin. La pluie était torrentielle et déchaînée, les énormes gouttes d’eau claquaient violemment sur un toit en bois, ainsi que sur les fenêtres qui démontraient ce triste spectacle. Le bois était imbibé d’eau ce qui provoquait une forte humidité désagréable et insupportable. C’était une tempête diluvienne, mais surtout en plus haut point inquiétant. Dans ce vaste cataclysme se trouvait cette maisonnette, seule, perdue comme une ombre au milieu de cette pluie qui ne cessait de s’abattre sur elle. À l'intérieur de celle-ci se trouvait une femme, allongé sur un lit avec auprès d’elle, un homme agenouiller près de celui-ci, sa main enlaçant la sienne. La femme en question était dans un état inhabituel, sa respiration était bruyante et irrégulière, d'innombrables perles salées coulées sur tout le long son visage, elle poussait des cris agonisant mêlé de douleur et de peur et elle se tortillait dans tous les sens comme pour essayer de vaincre ces souffrances. L’homme, qui était son mari, était plus qu’inquiet ne sachant que faire, il essayait tant bien que de mal de l’a rassuré, en vain. Deux autres femmes se tenaient à l’autre bout du lit, qui elles aussi, tenter de calmer la future mère, car en effet, elle était en train d’accoucher, malgré la tempête qui n’arrangeait en rien les choses. Après plusieurs minutes d’acharnements, le cri d’un bébé apparut dans la chambre parentale. L’une des deux femmes, qui étaient des amis du couple, prit le nouveau-né dans ses bras avant de l’enroulait avec un drap blanc, et le posa près de la maman affaiblie.

C’est ainsi que naquit Ariane, Ariane Bray, la toute première de la famille, un 12 juin 1846 dans un quartier pauvre et reculer de Boston.

C’est avec grand bonheur que les jeunes parents vécurent leurs premiers jours avec leur enfant. Comme vous pourrez le constater, Ariane est née d’une famille pauvre, son père et sa mère étant fermier, ils vivaient avec leurs récoltes et leurs bétails. Malgré tout, ils étaient heureux avec le peu qu’ils avaient et cela leur suffisaient amplement. Ce n’est seulement que deux ans plus tard que naît un autre membre de la famille Bray et qui cette fois-ci, était un garçon, à la grande satisfaction d’Ariane qui ne sera plus la seule enfant de la maison. À l’âge de ses cinq ans, alors qu’elle était en train de donner à manger aux poules, elle aperçut sa mère au loin, chevauchant sur leur vaste verdure. Elle était magnifique et avait un vrai sens de l’équilibre sur son cheval. C’est ainsi qu’Ariane voulut elle aussi, suivre les traces de sa mère en apprenant à monter à cheval, et très vite, son don était reconnu par la famille. Elles s’autorisaient même à deux des petites courses, elle apprit notamment seule à faire de l’acrobatie sur son propre cheval à l’âge de ses dix ans, voulant toujours pousser ses limites, c’était l’un des traits de sa personnalité, vouloir toujours allez plus loin dans ses projets. Enfin, il n’y avait pas seulement le cheval qui l’intéressait particulièrement, car peu de temps après, elle voue une sorte de « passion » pour les confections. En effet, au début, c’était Ariane qui rabibochait ici et là les vêtements de sa famille, en recousant des déchirures ou en corrigeant quelques défauts, c’était plutôt par obligation que par envie. Néanmoins, au fil du temps, elle commençait à confectionner des écharpes avec de la laine de moutons, puis s’ensuit des bonnets avant de créer son tout premier haut, qui, il ne fallait pas se le cacher, n’était pas terrible en soi, la qualité du tissu était médiocre et les couleurs étaient pâles, sans vie. Il faut tout de même savoir que la jeune fille n’avait pas vraiment les moyens de s’acheter du matériel de qualité, c’était pour ainsi dire impossible… Mais elle avait tout de même quelque chose, ses parents voulaient y croire ainsi que son petit frère.

Mais il y a un jour qui allait radicalement changer sa vie alors qu’elle n’avait que dix-huit ans. Pendant une journée, elle avait décidé de se balader au cœur même de la grande ville de Boston. Elle n’avait jamais eu trop l’occasion d’y allez et vu que ses parents travaillaient, elle c’était donc résolu à y allez seule. Étant donné qu’elle allait découvrir les rues dites « Chics » de Boston, elle avait un effort sur sa tenue, enfin, pour sa classe sociale dans tous les cas. Une fois arrivée là-bas, il fallait dire que l’ambiance était bien différente de chez elle. Les habitants et notamment les dames, étaient toutes habiller avec des vêtements raffinés et élégants, elle n’avait jamais vu plus beau que cela. Ariane se sentait ridicule à côté de ses femmes, et elles ne se gênaient guère à dévisager notre jeune fermière de la tête aux pieds. Seulement, c’était flagrant qu’Ariane ne faisait pas partie de la même situation qu’eux. Elle était vêtue d’une robe rouge simple qui marquer sa taille et ses longs cheveux châtains tomber en cascade le long de son dos sans coiffure particulière. Elle ne portait aucun bijoux ou accessoires, ou encore de maquillage contrairement à ses femmes. Malgré tout, Ariane avait un certain charme naturel. Une peau légèrement halée, un visage avec des traits fins et délicats, un corps possédant de légères formes séduisantes est bien équilibrée, ainsi qu’une particularité que les gens ont très rarement, les yeux vairons. Son œil droit est marron et celle de gauche verte.

Alors qu’elle vagabondait tranquillement dans les rues fréquentées de la ville, un panneau où étaient accrochées différentes annonces l’intriguait. En s’approchant de celle-ci, elle vit une affiche qui parlait d’une école de couture à Boston même. C’était une école réputée connue de tous, et de nombreuses jeunes filles rêvaient d’obtenir ce fameux diplôme de coutière pour ainsi, ouvrir leurs propres magasins et que sais-je encore ! Les yeux d’Ariane se mirent à brillaient mais il fallait se mettre à l’évidence, là-bas, il y avait que des familles de riches qui pouvaient payer leurs études en un claquement de doigt contrairement à la famille Bray… Cependant, elle alla tout de même en parler à ses parents le soir même et ils eurent la même réaction que leur fille, ils n’avaient pas les moyens de lui payer de telles études. Toutefois, une bonne étoile est venue à eux sans trop savoir d’où cela venait. Les deux jeunes femmes qui avaient aidé sa mère à accoucher ont entendu cette nouvelle et n’ont donc pas hésité à leur donner de l’argent (elles font toutes les deux parties d’une famille modeste). Les personnes pauvres ont droit eux aussi à l’éducation et aux études, ils en valent même mieux que d’autres bourgeois…

C’est ainsi que la jeune femme entra dans la grande école de couture de Boston où elle sera internée là-bas pendant plusieurs mois. Le début a été très difficile, elle se voyait même déjà en échec, lorsqu’elle se comparait à d'autres jeunes femmes qui réalisaient de merveilleuses compositions. Cependant, et au fil des semaines, notre jeune fermière progressa avec une vitesse impressionnante sur ses créations. Ses durs labeurs seront récompensés car, elle deviendra l’une des meilleures élèves de l’école. Quelques années plus tard, elle obtient son diplôme officiel de couturière et très vite, elle était appelée par de nombreuses personnalités. Chanteurs, danseuses, politiciens, comédiens, tout y passait. Elle dut se résoudre alors à quitter sa famille et à entreprendre une toute nouvelle vie. Notre jeune couturière était devenue une femme forte et indépendante. 
Ariane commença sa carrière à l’âge de ses vingt-cinq ans lorsqu’elle travailla pour Marietta Alboni, grande chanteuse italienne d’opéra mondialement reconnue. Pendant plusieurs années, elle travailla en Italie où elle dut apprendre à parler l’italien. Et les demandes se répétaient sans cesse, encore et encore, parfois elle devait même faire des choix. Malheureusement elle sut quelques jours plus tard que sa mère avait succombé à une maladie incurable, la tuberculose. La tristesse avait envahi notre pauvre Ariane durant plusieurs mois. Ses proches s'inquiétaient même de son état, elle avait perdu tout goût à la vie. Sa famille lui manquait terriblement et parfois, elle aurait aimé passé un peu plus de temps avec eux, mais elle avait fait un choix et elle devait s'y résoudre et fort heureusement, elle avait réussi à remonter la pente pour sa mère.

En 1874, la célèbre Reine Victoria réclame Ariane Bray et la baptisa « Couturière Royal de la Cour », ce qui fut un grand honneur pour elle. Ariane était qualifiée pour ses grandes confections, mais notamment pour sa gentillesse et sa témérité. En effet, ses traits de caractère ne l’avaient jamais quitté depuis son enfance. C’est une personne loyale et fidèle aux personnes qu’elle aime, toujours à l’écoute des autres, elle arrive souvent à changer les choses. Toutefois, malgré son air d’ange, elle possède un caractère bien trempé. Elle ne se laisse jamais faire lors d’une mauvaise situation, elle est de nature franche, ce qui lui a causé parfois quelques soucis, elle est notamment « féministe » à un certain point, mais cela, elle ne l’avouera jamais, car Dieu sait qu'elle ennuie cela pourrait lui causer. Tout de même, ses pensées et idées sont bien dans sa tête et personne ne la fera changer d’avis.

Et la petite Ariane qui monter à cheval dans sa fermette il y a quelques années dans tout cela ? Oh ne vous inquiétez pas, cela n’avait point changé, bien au contraire.
Lors de ses jours de congé, elle en profitait pour sortir du château pour partir se balader sur un cheval. Parfois, elle participait à des courses de chevaux et étant donné que les femmes n’étaient pas autorisées à chevaucher, la jeune femme c’était confectionner un habillement d’homme. En matière de camouflage, elle savait s’y faire et personne ne l’avait reconnue en tant que femme.

Malgré toutes ces années de réussites, de luxures et de bonheurs, tout ceci c’était arrêter subitement. Lors d’une festivité un samedi soir au château de la Reine Victoria, Ariane proposa sa démission auprès de la Souveraine sans donner trop raison. Mais pourquoi était-elle partie ? Derrière ce départ si brusque et rapide se cache un terrible secret qu’elle compte garder jusque dans sa tombe. Alors, elle décida d'ouvrir son propre magasin de couture, découvrant ainsi qu'elle préférait vivre une vie simple. Après tout, le changement n'est parfois pas si mauvais que cela non ? Elle avait entendu parler d'une ville dans un coin fort reculé qui se nommait Deadwood. La jeune femme décida donc de s'y installer en ouvrant son tout premier magasin et ainsi, démarrer une nouvelle vie plus tranquille, enfin, c'est ce qu'elle croyait...


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Aaricia Prénom : Un jour tu le sauras, peut-être ; Âge : 18 ans (éwè j'suis une p'tite jeunette) Comment as-tu découvert le forum ? Par un Top Site Qu'en penses-tu ? J'aime beaucoup l'ambiance de ce forum, ainsi que le graphisme qui est très agréable à regarder Avatar choisis : Jane Seymour PV, Scénario ou Inventé ? Tout est inventé dans ma petite tête Un dernier commentaire ? Vive les cookies

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 17th Avril 2017, 22:31

Bienvenue parmi nous Ariane,
J'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage ... si tu as des questions sur le forum n'hésite surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 17th Avril 2017, 23:14

Merci beaucoup James, je n'hésiterai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 20th Avril 2017, 01:21

Oh que tu es belle, bienvenue! J'ai hâte de revenir lire ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 20th Avril 2017, 13:06

Bienvenue parmi nous !!!!!
J'espère que tu te plaira à Deadwood !!!! Ici on s'éclate, tu verras
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 20th Avril 2017, 18:31

Merci à vous Telesphore et Ida
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 21st Avril 2017, 10:18

bienvenue chez les bâtards ariane
Bon courage pour ta fiche


thief despite her


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 683
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis quelques mois maintenant

Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 21st Avril 2017, 15:23

Bienvenuuueeee

Bonne écriture pour ton histoire avec la jolie "Docteur Quinn"



Je pourrais mourir maintenant. Je suis juste…heureuse. Je n’ai jamais ressenti cela avant. Je suis précisément là où je veux être.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 21st Avril 2017, 20:56

Merci merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life. 23rd Avril 2017, 23:39

Voilà, j'ai lu ta fiche et beaucoup apprécier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Ariane Bray, a new start for a new life.

Revenir en haut Aller en bas
 

Ariane Bray, a new start for a new life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ariane Bray, a new start for a new life.
» Ariane. [Validee]
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» start again, le 26/01/2012 à 1h05
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-