fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Between You & I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Between You & I 19th Février 2017, 15:32

Trois jours que je suis immobilisé au lit depuis mon retour de la chasse avec Zachary. Je ne me souviens plus exactement de ce qui s’est passé. Tout ce que je sais, c’est que mon ami a dû prendre soin de moi et me ramener en ville de toute urgence après que je me sois fracassé la tête sur une roche après avoir été attaqué par un bison. Quelle malchance. Moi qui me réjouissais de partir quelques jours loin de la ville pour chasser en bonne compagnie. À mon retour à Deadwood, le docteur Caldwell et sa femme sont venus rapidement à mon chevet pour m’examiner. Résultat de l’examen : quelques côtes fêlées par le choc de ma chute, une légère commotion cérébrale et une fracture du tibia gauche. Selon le docteur, j’ai eu beaucoup de chance. Malgré tout, il m’a recommandé de rester au lit pour au moins une à deux semaines avant de tenter de marcher.

Contraint de rester couché au lit, je me sens totalement inutile et tout ce que je peux faire c’est dormir et me plaindre. Je me sens vraiment misérable et heureusement que j’ai quelques bouteilles de cacher sous mon lit sans quoi je mourrais d’ennui. La douleur n’est pas si vive, mais comme je suis rarement malade, j’ai l’impression de vivre l’enfer. Heureusement que je peux compter sur mon frère Luke et son fils pour faire fonctionner le saloon et sur ma belle-sœur Isabella pour me nourrir et changer mes pansements.

Depuis l’accident, j’ai totalement perdu la notion du temps du coup, je ne sais plus quel jour nous sommes. Ma tête me joue des drôles de tours. N’ayant que très peu d’amis seul Zachary et mes frères sont venus me visiter depuis que je suis reclus chez moi. Chez moi. Cette idée me fait sourciller. Depuis la mort d’Amalia, j’ai tout fait pour rester le plus loin possible de cette maison, mais surtout de cette chambre, de ce lit. Et voilà que je suis obligé d’y rester coucher du matin au soir. J’essaie de ne pas trop y penser, mais le fait de passé une grande partie de mes journées toute fin seul me plonge trop souvent dans mes souvenirs et du coup me rend nostalgique. Je repense à toutes sortes de choses et je me surprends à chialer tout seul. Pathétique. Il m’arrive aussi de faire de terribles cauchemars que j’essaie d’oublier en vidant des bouteilles de whisky que m’apporte en douce mon neveu à l’insu de ses parents. Et puis, je pense à elle. À celle qui fait battre mon cœur à nouveau et je m’en veux de ne l’avoir pas prévenu de mon absence. Je lui ai donc écrit un petit mot pour la prévenir de mon état et pour m’excuser de ne pas avoir pu me rendre à notre rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Between You & I 2nd Mars 2017, 20:29

Between You & I
Ida & James
L'inquiétude grandis dans l'ignorance, mais elle perdure dans le doute et la peur. Je ferais mon possible pour la combattre mais il me sera difficile de lui faire face tant que tu ne seras pas à mes côtés.

Comme toutes les semaines, j'attends avec impatience le mercredi, c'est le soir où je retrouve James, on prendre notre bain ensemble, on a notre petit rituel. Depuis que ses visites se sont régularisées, je me suis attachée à cette routine tout autant qu'à lui, le lundi je n'espère qu'une chose, que le mardi passe à vive allure. Heureusement cette semaine mes journées ont étés plutôt remplies, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer entre les clients et l'organisation et la gestion du High Time avec Mollie. Plus ça va et plus elle me demande de faire des choses pour l'aider. Cela ne me déplais pas, je commence à voir que je ne suis pas bonne qu'à écarter les jambes et simuler le plaisir.

Hélas, quand le mercredi soir arriva, James ne se présenta pas. Comme ma soirée était réservée d'ordinaire, je ne pris pas d'autre clients, et puis c'est notre soir, maintenant je ne veux plus avoir à le partager avec un autre que lui. J'ai quand même pris mon bain, l'eau était chaude, cela me détendis les muscles. Cependant, l'inquiétude grandis en moi, pourquoi n'est-il pas là avec moi, dans cette bassine remplie avec amour juste pour lui ? Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal, est-ce qu'il s'est soudain réveillé et à compris qu'il ne pourrait pas vivre d'histoire d'amour avec une fille de joie parce que c'est mal vu ? J'ai souvent redouté le jour où il sortirais la tête de l'eau pour finir par me dire que cela ne pouvait plus continuer ainsi, qu'il ne pouvais pas entretenir une telle relation avec une femme qui couche avec le plus offrant. Mon égaux en prit un coup, même si je ne sais réellement ce qu'il en était. Cette nuit là j'ai très mal dormis, je n'ai même pour ainsi dire pas dormis. Et puis j'ai commencer à me demander si je ne me faisais pas tout une histoire pour rien, oui d'ordinaire il est ponctuel et ne rate aucun de nos moments à deux, mais peut-être qu'il a dû se rendre dans une autre ville pour affaire ou alors il est partit quelques jours en forêt et ne m'aura pas prévenu, oui ça c'est tout à fait possible. Sauf que ce n'était pas suffisant pour me rassurer et j'ai tourné en rond comme ça dans mon lit à me prendre la tête jusqu'au petit matin.

Deux jours plus tard, je reçus une lettre, elle venait de James. Il s'excusait de ne pas avoir pu venir à notre rendre-vous et m'expliquait le pourquoi de son absence. Aux mots blessure, fracture et alité, la panique me prit. Le souffle me manqua et mon cœur se serra, je n'étais pas préparé à cette éventualité, j'ai faillit le perdre sans même le savoir, visiblement il s'en est fallut de peu pour que je ne le vois plus jamais me prendre dans ses bras dans ma chambre de mauvaise fille. Le temps que je reprenne mes esprits, que mes muscles se décident enfin à me répondre, je me débarbouille vite fait et je file chez lui. Je crois que c'est la première fois que j'ose m'y rendre, il n'en parle pas beaucoup, mais je sais qu'il était marié autrefois et qu'il vivait là-bas avec elle. Mais l'inquiétude est plus forte que la gêne, je dois savoir, je veux le voir, pouvoir le toucher, m'assurer qu'il est encore bien là avec nous et qu'il va s'en sortir. Une fois sur place, une femme m'ouvre la porte, je crois bien reconnaître la femme de son frère, je les ai déjà croisés quelques fois au Saloon de James. Je lui explique, un peu intimidée, que James m'a fait porter une lettre pour m'expliquer la situation et que je venais prendre de ses nouvelles. Elle doit certainement voir qui je suis, elle doit me juger, tout le monde le fait alors pourquoi pas elle. Je sais que mon visage est connu au village maintenant, ce n'est pas faute d'avoir tout fait pour, après tout c'est le métier qui veut ça. Je me demande ce qu'elle peut bien penser du fait que je veuille voir son beau-frère, quoi qu'il en soit elle n'en dit rien et reste très respectueuse, ce que j’apprécie grandement. Elle finit par me conduire à la chambre à coucher où James est contraint de rester pendant encore une semaine et demi d'après ses dires. Le pauvre, je le connais, il doit vivre un véritable enfer lui qui d'ordinaire ne tient pas en place.

Une fois dans la chambre, la gêne me reprend à la gorge, elle me propose une tasse de thé que j'accepte bien volontiers et elle nous laisse seuls. Une fois la porte refermée, je me précipite vers le lit, James semble plutôt fatigué et tourmenté, je me demande si il va aussi bien que sa belle-sœur le dit. " Dieu soit loué tu es en vie ! J'avais peur de ne plus jamais te revoir. Mon loup dit moi, tu te sens bien ? Tu as besoin de quelque chose ? Et par tout les saints que s'est-il passé ?!? " Je sais, ça fait beaucoup de références religieuses, mais en fait je dis ça pour pas jurer et comme dans mon enfance j'ai été élevée par la paroisse du quartier pendant que ma mère tapinait, je ne sais pas vraiment quoi dire d'autre. La panique m'a repris en tout cas et un peu de colère aussi, je me dis qu'il doit s'être mis dans une situation délicate pour être dans cet état, cela ne peut pas être seulement de la malchance si ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Between You & I 12th Mars 2017, 15:25

Prisonnier de mon lit depuis déjà quelques jours, j’essaie de résister à la tentation de me lever pour ne pas aggraver mes blessures. Hyperactif, je suis toujours occupé à faire quelques choses de mes dix doigts. Cette période de repos obligé est donc pour moi un véritable calvaire. N’étant pas doué pour la lecture, je trouve ennuyant de lire. Je ne suis pas non plus très bavard donc je ne trouve rien d’intéressant à raconter à mon frère à part lui poser des questions sur le travail et sur les affaires. Pour me distraire, il ne me reste plus que mes jongleries et ici dans cette chambre, j’ai tout le loisir de me replonger dans mes vieux souvenirs.

Couché et immobilisé dans cette petite chambre, je me sens coupé du monde et le temps me paraît d’autant plus long. Les jours passent et je suis sans nouvelles d’Ida. J’espère qu’elle a bien reçu mon message. Je suis triste d’avoir manqué notre rendez-vous et il me tarde de pouvoir la retrouver. Elle me manque. Son parfum. Sa douceur et ses baisers me manquent terriblement. À cette pensée, je me sens terriblement mal. Quel insensible je suis que de penser à elle alors que je suis couchée dans le lit de mes amours avec Amalia. J’essaie de la chasser de mon esprit par respect pour ma défunte épouse, mais son visage me revient constamment en tête et peu à peu celui de ma femme disparaît. Est-ce un signe que mon deuil est enfin derrière moi et que je peux enfin refaire ma vie?

Je n’ai pas le temps de trouver une réponse à cette question. J’entends des voix en provenance de la cuisine. Je sais que Samantha y est encore pour me préparer à déjeuner, mais j’entends également une deuxième voix de femme que je n’arrive pas à reconnaître. Et puis j’entends des pas qui se dirigent vers la chambre. La porte s’ouvre et dès que je la vois mon visage s’illumine. Elle est là. La pauvre elle semble gêner de se trouver chez moi en présence de ma belle-sœur. Voyant la joie que me procure cette visite surprise, ma belle-sœur me sourit. Toujours aussi discrète et serviable, elle nous propose du thé et me laisse seul avec Ida. Dès qu’elle quitte la pièce, Ida se précipite à mon chevet. Je lui souris et l’embrasse. Elle semble inquiète et je tente de la rassurer.

"Dieu soit, loué tu es en vie! J'avais peur de ne plus jamais te revoir. Mon loup dit moi, tu te sens bien? Tu as besoin de quelque chose? Et par tous les saints que s'est-il passé ?!?"

- Je vais bien ma belle… je vais beaucoup mieux même et je suis hors de danger donc ne te fais pas de soucis pour moi.

Je lui caresse doucement le visage et j’ajoute : "D’ici une semaine je serai de nouveau sur pied selon le médecin. Je ne pourrai peut être pas remonté à cheval rapidement, mais je pourrai au moins reprendre le travail"

Alors qu’elle revient pour nous servir le thé, Samantha s’annonce en frappant deux petits coups sur la porte. Elle dépose le cabaret contenant le thé sur la petite table près du lit. Elle nous regarde en sourient et se tournant vers Ida elle lui dit : « J’ai préparé le dîner de James vous seriez gentille de le lui servir je dois retourner auprès de mes enfants. J’ai été heureuse de
vous rencontrer Mademoiselle. »


Avant de quitter la pièce, elle me serre doucement la main et me fait un léger clin d’œil. Je lui suis reconnaissante pour tout ce qu’elle fait pour moi durant ma convalescence surtout qu’elle a déjà tant à faire avec ses enfants. Elle est la douceur même cette femme et je ne sens aucun jugement dans son regard. Elle me connaît si bien et je sais qu’elle ne veut que mon bonheur. De nouveau seul avec Ida, je la presse de venir s’étendre près de moi. J’ai besoin de sa chaleur et de son contact. Je pose mon visage dans son épaisse chevelure couleur de blé pour retrouver son odeur apaisante et la serre contre moi.

- Ce qui est arrivé est un accident Ida rien de plus. Un fâcheux accident.

Je l’embrasse avant d’ajouter : « Merci d’être venu tu ne peux pas savoir combien je suis heureux de te voir… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Between You & I 6th Avril 2017, 17:15

Between You & I
Ida & James
L'inquiétude grandis dans l'ignorance, mais elle perdure dans le doute et la peur. Je ferais mon possible pour la combattre mais il me sera difficile de lui faire face tant que tu ne seras pas à mes côtés.

Je fus quelque peu étonnée de voir des sentiments que je n'attendais pas dans le regard de la belle sœur de James. J'ai tellement l'habitude de voir le mépris et la pitié que je suis surprise quand ce n'est pas le cas. Je me demande ce qu'elle pense de moi et de ma présence ici, ce qu'elle peut bien penser de ma relation avec James. Au moins elle ne peut que constater que je suis inquiète pour lui, difficile de ne pas le voir à l'expression de mon visage. En sentant la caresse de la main de James sur ma joue, le sourire me reviens, mes épaules se baisse et je me sens plus soulagée. Je suis contente de savoir qu'il ira vite mieux, mais je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter, j'espère qu'il récupérera totalement et qu'à l'avenir il sera plus prudent durant ses escapades de chasse.

La gêne me gagna de nouveau quand elle entra dans la chambre pour nous amener le thé, je crois même que mes joues prirent une touche légèrement carmin, c'est étonnant, je rougis rarement d'ordinaire. De par mon passé et mon métier, il y a peu de choses capables de me troubler, mais je dois me rendre à l'évidence, depuis que cet homme fait partit de ma vie, les choses ont changées, pour plein de petits détails. Je me lève pour saluer la belle sœur de James qui est sur le départ, c'est vraiment étrange, elle semble me considérer comme une femme lambda, pourtant tout le monde sait ici que ce n'est pas le cas. " Tout le plaisir était pour moi madame. " Je ne sais pas trop quoi dire de plus, il est vrai que sa présence était réconfortante et chaleureuse, je pense que je pourrais vite m'habituer à une telle personne. Son mari est très chanceux de l'avoir, ce doit être une femme et une mère merveilleuse, je me plais à penser qu'un jour peut-être je pourrais lui ressembler. Lorsqu'elle pose son regard sur James je ne vois que de la bienveillance et j'en suis heureuse, je suis contente qu'il ai des personnes comme elle qui puisse prendre soin de lui dans ce genre de situation. C'est un homme bon, il mérite les plus belles choses et je sais qu'avec cette famille qui l'entoure, il sera toujours accompagné au mieux. J'imagine que cela a dû être dure pour tout le monde lorsque sa femme est ... Et j'imagine sans peine qu'ils l'ont tous extrêmement bien soutenu et entouré.

Délicatement je saisie sa main et m'installe à côté de lui sur le lit, je sens la chaleur de son corps contre le mien, cette chaleur si réconfortante quand je dors avec lui tous nos mercredis. Il pose sa tête sur la mienne et je ferme les yeux quelques minutes histoire de calmer les battements de mon cœur qui n'avaient cessés de s'affoler depuis que j'ai lu cette lettre, mais aussi pour profiter pleinement de l'instant. Son souffle chaud passe de temps en temps sur ma nuque, à cet instant j'aimerais que le temps s'arrête, pouvoir rester ainsi à ses côtés pour l'éternité. Un simple accident, décidément il n'a vraiment pas eu de chance, j'ai vu des accidents avoir des conséquences bien moins catastrophiques. Je ferme de nouveau les yeux lorsqu'il pose ses lèvres sur les miennes, d'ordinaire je ne le fais pas avec mes clients, ça apporte une dimension trop personnelle à l'acte et je ne peux pas me le permettre. Mais avec lui je sais que c'est différent, je ne peux simplement pas m'en empêcher, ça vient tout seul. Je fixe mon regard dans le sien, il semble effectivement heureux de me voir. Je passe ma main sur sa joue et dans ses cheveux, cela ne fait pas si longtemps depuis notre dernière rencontre, mais tous ces petits détails m'avaient terriblement manqué, comme cette petite ride de malice qu'il a au coin de l’œil et qui se creuse lorsqu'il a des pensées coquines lors de nos nuits dans ma chambre. Je sens à travers le drap que son corps à perdu quelque peu en volume, il a dû perdre du poids à être alité pendant si longtemps, mais il est d'une nature robuste et costaud, il reprendra vite ses muscles saillant et ses bras forts qui me font fondre à chaque fois qu'il les passe autour de ma taille. " J'ai eu tellement peur ... Tu m'as terriblement manqué tu sais, j'étais à deux doigts de me dire que tu m'avais abandonné. " Oui je sais, la crise de l'abandon est assez récurrente chez moi, mais c'est pas de ma faute aussi, j'ai un passé qui me colle à la peau et j'ai fini par être méfiante.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Between You & I 9th Avril 2017, 15:11

Je pourrais rester étendu près d’elle pour l’éternité. C’est si bon de pouvoir la sentir contre moi. Mes doigts emprisonnés dans les siens, je ferme les yeux pour profiter pleinement de ce moment. Plus rien d’autre ne compte. Seulement, je sais fort bien que la réalité finira par nous rattraper. Dehors, le monde continue de tourner et elle devra bientôt retourner à son satané boulot. Cette idée me donne la nausée aussi je chasse rapidement les images qui me viennent en tête, car je ne veux absolument pas gâcher ce moment entre nous. Durant toutes les journées où je suis restée cloîtrée dans ce lit, j’ai eu le temps de réfléchir à nous deux. Il est inutile de me voiler la face, je sais que j’ai de plus de mal à accepter le fait de devoir la partager avec d’autres. Que je voudrais que chaque nuit soit un mercredi pour pouvoir la serrer dans mes bras et lui faire l’amour. Il m’est désormais insupportable de savoir que d’autres hommes peuvent la toucher. Je la voudrais que pour moi. Rien qu’à moi seulement j’hésite à lui en faire part. Ida est une femme indépendante et je me demande si elle serait prête à accepter de tout quitter pour vivre à mes côtés. Après tout qui suis-je pour elle? Un client. Un client particulier certes, mais quand même je me demande si elle m’aime suffisamment pour songer à unir sa vie à la mienne.

Alors que je me perds dans mes noires pensées, je sens sa main sur ma joue et dans mes cheveux. Je lui souris et je lui taquine la joue de mes baisers. Comme j’aimerais à cet instant avoir la force de lui écarter les cuisses pour lui montrer l’ampleur du bonheur que j’éprouve à la sentir près de moi. Seulement, mon dos et surtout ma jambe refusent de coopérer aussi je dois me contenter d’échanger avec elle de simples caresses et la couvrir de baiser. Et c’est alors qu’elle en profite pour me confier toute sa détresse concernant mon absence à notre dernier rendez-vous.

« J'ai eu tellement peur... Tu m'as terriblement manqué, tu sais, j'étais à deux doigts de me dire que tu m'avais abandonnée. »

Sa confession me touche en plein cœur et je la serre contre moi en tentant de la rassurer du mieux que je peux.

- N’est pas peur, je suis là ma colombe… Je suis près de toi… toi aussi tu m’as manqué…

Je prends son visage doucement entre mes mains et j’ajoute encore :

- Tout est de ma faute, j’aurais dû te prévenir plus tôt de mon état et je m’en excuse… je ne voulais pas t’effrayer et encore moins que tu puisses imaginer que je voulais t’abandonner…

Je dépose plusieurs baisers sur ses lèvres et puis finalement les mots que je ne pensais plus jamais dire me viennent en bouche pour elle :

- Ce serait impossible pour moi de t’abandonner Ida puisque je t’aime…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Between You & I 12th Mai 2017, 20:39

Between You & I
Ida & James
L'inquiétude grandis dans l'ignorance, mais elle perdure dans le doute et la peur. Je ferais mon possible pour la combattre mais il me sera difficile de lui faire face tant que tu ne seras pas à mes côtés.

Le contact de ses lèvres contre ma peau fini d'effacer l'inquiétude qui avait grandit en moi durant toute cette longue absence. Je sens son souffle chaud et j'aimerais pouvoir là tout de suite lui ôter ses vêtements pour me donner toute entière à son corps brûlant. Mais je ne le peux pas, il est encore blessé et convalescent, je ne me pardonnerais jamais si j'aggravais son état pour une simple partie de jambes en l'air. J'ai l'impression que mon corps a réclamé ses mains pendant si longtemps que maintenant qu'elles sont là cela en est limite trop fort, à la limite de l'insurmontable. Je suis si heureuse de le savoir en vie mais en même temps si triste de le savoir blessé au point de ne pouvoir que m'embrasser. Je rapproche ma tête de la sienne pour lui donner tendrement ce baiser que j'attendais tant. Soudain un fait me revient en mémoire. Sa femme, elle est venue habiter avec lui quand ils ont déménagé à Deadwood, ils ont vécus ici tous les deux, elle a dû dormir à ses côtés dans ce même lit où moi, une catin une fille de rien, je me tiens allongée comme si cet homme était à moi.

Tout d'un coup c'est la honte qui s'empare de mon cœur, je ne me sens pas légitime dans ce lit, dans ses bras, je ne me sens pas à ma place, je suis une prostituée je ne suis bonne qu'à donner du plaisir physique à un homme, pas à le choyer comme si j'étais sa petite femme. J'ai honte pour la défunte, honte de ce qu'elle pourrait penser de moi, elle doit bien se moquer, je ne le mérite pas, je ne suis pas assez bien pour lui, mais tout ça je le sais depuis le début, alors pourquoi j'ai espéré, pourquoi ce sentiment s'est quand même installé en mon cœur, pourquoi sans le voir je me suis mise à tomber amoureuse ? Il me serre encore un peu contre lui et j'enfouis ma tête dans son cou. Je ne veux pas qu'il voit ce que je ressens là maintenant, je ne veux pas qu'il me voit mal à l'aise, cela ne ferait que lui rappeler à lui aussi que nous sommes dans son lit conjugal et il se remémorerait alors sa femme. Je suis peut-être égoïste, mais je ne veux pas qu'il pense à elle, pas maintenant, maintenant il est avec moi et personne d'autre, je ne veux pas que l'on me vole cet instant.

L'entendre dire que je lui ai manqué me réchauffe le cœur, je ne sais pas pourquoi cela me fait autant d'effet, mais je suis heureuse. Le rose aux joues, il me saisi le visage de ses mains puissantes pour me regarder dans les yeux. Ses deux beaux yeux bleus qui me changent systématiquement en une sorte de matière élastique et toute ramollie. J'entends ses excuses mais au final je m'en fiche, il s'en veut et même si cela n'avait pas été le cas, je l'ai retrouvé et c'est tout ce qui m'importe. Je lui souris tendrement, toujours le visage entre ses deux mains. Il dépose quelques baisers sur mes lèvres que j'accueille comme si c'était le plus beau des cadeaux de la terre. Vraiment, je crois que je suis fichue, je suis bel et bien amoureuse de cet homme, Mollie va me tuer. Et c'est justement quand je me dis que je ne pourrais pas être plus heureuse qu'il me sort cette phrase, cette phrase ponctuée par CES trois petits mots. Mon cœur manque de s'arrêter, j'ai même l'impression que le temps lui s'est effectivement mis en pause. Je le regarde droit dans les yeux, complètement décontenancée, je vois bien la sincérité dans son regard et c'est ce qui me perturbe le plus, alors c'est ça l'amour ? Ça veut dire que tout ce que j'avais cru vivre avant, ces hommes que j'ai aimé et qui m'avaient déjà dit ces mots si cher au cœur des femmes, ces hommes là m'auraient mentis en pleine connaissance de cause ? Je n'ose y croire mais la preuve est là, cet homme en face de moi m'aime et je peux le lire dans ses yeux, pas besoin de plus de preuves. Me défaisant de son emprise, je me penche sur lui pour à mon tour déposer un baiser sur ses lèvres. Pour la première fois je m'autorise à laisser passer dans ce geste tout ce que je ressens pour lui, tout ce que je n'ai jamais dit. Quand enfin je me détache, mon visage toujours à quelques centimètres du sien, je le regard le souffle court et j'ajoute : " Moi aussi, je j'aime. " Mon cœur semble repartir après avoir fait une pause bien trop longue et s'emballe comme jamais, décidément cet homme me fera perdre tous mes moyens.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Between You & I 14th Mai 2017, 18:11

" Moi aussi, je j'aime "

C’est, quelques mots qu’elle venait de me souffler à l’oreille firent bondirent, mon cœur dans ma poitrine. Était-ce réellement possible qu’elle puisse m’aimer? M’aimer réellement. Je n’étais pas reconnu pour être le plus doux et le plus aimable des hommes, mais elle venait de me dire qu’elle m’aimait et ces mots suffirent à me redonner des forces et de l’espoir. Moi, qui avait perdu tout espoir de pouvoir aimer de nouveau un jour et surtout d’être aimé en retour voila qu’elle venait de me donner des ailes. Comblé, je la serrai davantage dans mes bras et je pris possession de ses lèvres en un long et profond baiser. Nos regards se croisèrent de nouveau. Je pouvais lire toute l’étendue de son désir pour moi dans ses prunelles et c’était d’autant plus vrai que je ressentais la même chose pour elle, mais malheureusement mon corps refusent de m’obéir. Je lui embrasse doucement de front et la colle contre moi en lui caressant le dos. Je ne peux pas prendre le risque d’aggraver mon cas si je souhaite me remettre sur pied rapidement. Un doux silence s’installe entre nous. Il n’est composé que par le son de nos respirations. Je ferme les yeux pour profiter de ce moment de bonheur et puis je suis vite dérangée par des pensées qui se bousculaient dans ma tête. Que dois-je faire? Dois-je lui demander dès maintenant de renoncer à sa vie pour venir vivre avec moi? Il est clair désormais que je n’ai plus envie qu’elle vende son corps à d’autres hommes. Elle m’appartient. Je l’aime et je la veux que pour moi. Cela me semble bien légitime. Seulement, j’ai peur de sa réaction. Ce n’est peut-être pas le bon moment pour discuter de choses aussi sérieuses. Il vaut mieux attendre pour le moment nous sommes bien. Elle est là tout contre moi et nous nous aimons. Demain, il sera encore temps d’y penser. Demain, je pourrai m’occuper de faire les choses proprement d’ici là je comptais bien profiter de sa chaleur, de sa tendresse et de ses baisers.

~ FIN ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Between You & I

Revenir en haut Aller en bas
 

Between You & I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-