fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Each thing I show you is a piece of my death - Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 11:21

Sarah Bethesda McClegan
24 ANS - FERMIERE / CATIN - THE WILD HORDE

you never know who i am
Nom : McClegan, née Tremaine.... Quoi que, que ce soit l'un ou l'autre cela longtemps qu'elle n'a plus de nom....; Prénoms(s): Sarah Bethesda; Surnom(s) : Autrefois son époux la surnommait "ma Douce". Désormais cela dépend du client, mais généralement elle se fait appeler "Beth" pour ceux ci ; Lieu et date de naissance : elle est née à Saint Quentin en Acadie, le 24 décembre 1854; Âge : 24 ans ; Statut marital : Mariée..... dans une autre vie ; Situation financière : Fille de fermiers, elle n'a jamais vraiment connu l'opulence mais sait se contenter de peu. Actuellement, elle n'a plus rien ; Occupation : Elle a toujours connu les travaux de ferme, la chasse, la pêche, le bétail. Aujourd'hui, comment dire..... ce n'est plus qu'une catin parmi tant d'autres aux yeux des gens ; Arrivé(e) à Deadwood : depuis plus de deux ans ; Groupe : The Wild Horse ;


everyone has a story, listen to mine
Sarah Bethesda Tremaine est née à Saint Quentin en 1854, dans le Comté de Restigouche, au Nouveau Brunswick en Acadie. Fille de fermiers, la famille vit de la chasse, la pêche et de l’élevage de bétail et quelques cultures. Une vie paisible en harmonie avec la nature aux beaux jours, car celle-ci devient rude et ardue à la mauvaise saison.

La petite fille passe ses journées à courir la campagne avec quelques uns de ses petits camarades, préférant cueillir des baies sauvages ou rendre visite à la vieille indienne qui vit non loin de leur ferme, à l’extrémité de leurs terres, plutôt que d’aller à l’école de leur paroisse. Elle est la plus turbulente des trois enfants Tremaine malgré son jeune âge, une véritable petite sauvageonne insaisissable et espiègle, la peau halée par le soleil et les pieds noirs de terre.

Tout bascula en 1861. Sarah a alors sept ans. Avec sa mère et sa sœur de dix ans, elles doivent apprendre à gérer la ferme seules, les deux hommes de la maison (son père et son frère de dix sept ans) étant partis combattre les Etats Confédérés lors de la guerre de Sécessions. Fervents défenseurs de l’abolitionnisme il ne pouvait en être autrement chez les Tremaines.

Hélas, seul le fils revint à Saint Quentin en 1865 à la fin de la guerre, leur père étant décédé sur le champ de bataille, lors de celle de Gettysburg. Sarah a onze ans.

La petite fille blonde qui adorait courir pied nus dans les bois commence à devenir une femme, des rondeurs se dessinant progressivement là où il faut sur son corps pré pubère. Outre les changements physiques qui s’opèrent peu à peu chez la jeune fille, elle du également acquérir une certaine maturité ces dernières années, abrégeant cette innocence si propre aux enfants. Tous ces changements furent flagrants aux yeux de son grand frère lorsqu’il revint au bercail. Il reconnaissait à peine Sarah, la plus jeune de la fratrie, tandis que Leanne, la deuxième née, du haut de ses quatorze printemps, passait presque inaperçue face à la beauté lumineuse de la cadette, notamment auprès de la gente masculine de Saint Quentin.

Sarah elle-même constatait, non sans en être chagrinée, que ces derniers temps, les comportements vis-à-vis d’elle de certains de ses amis d’enfance s’étaient modifiés…. Regards plus appuyés, voir certains effleurements insistants sur certaines parties de son anatomie lors de jeux…. Elle en comprenait les raisons en partie, sans en mesurer encore toute l’ampleur.

Thaddeus, le frère ainé, avait vu tellement d’horreurs durant la guerre qu’il imagina rapidement le pire dans les regards envieux et libidineux des hommes qui reluquaient sa petite sœur. Avec l’accord de leur mère, il décida alors d’envoyer Sarah en pension au monastère des Ursulines à Québec. Là bas elle recevrait une éducation digne de ce nom, et serait en sécurité jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier.

Sarah fut évidemment furieuse de cette décision, se sentant mise à l’écart de sa propre famille, ayant la vague impression que l’on allait la mettre en prison. Une prison relativement confortable et dorée, mais au monastère, elle ne pourrait plus battre la campagne, rendre visite à la vieille Nahua, ou s’occuper des bêtes. Non, au lieu de tout cela, elle allait devoir porter des corsets serrés à l’étouffer, apprendre à se tenir droite – ou plutôt raide comme un piquet – devenir une dame distinguée capable de tenir des discours mondains. Mais voyant que cela tenait vraiment à cœur à son frère et sa mère, et elle n’avait guère d’autre option devant elle, elle s’exécuta et parti à Québec.

Finalement les années passées chez les Ursulines ne furent pas si horribles que çà, Sarah put rattraper son retard de niveau en études, se passionnant pour certaines sciences. Les grands espaces lui manquaient cruellement en revanche.

En 1871, elle reçoit une missive de son frère comme quoi leur mère est décédée des suites d’une forte fièvre. Dans son courrier il lui joint de quoi faire le trajet jusqu’à Sant Quentin. Elle est délivrée de toute obligation de demeurer au monastère. Partagée entre le chagrin de la perte de sa mère, et la joie de retrouver ses racines, elle quitte donc Québec avec la bénédiction des Ursulines.

Lors de son retour à Saint Quentin, outre ses retrouvailles avec Thadd, Sarah fit une rencontre plus troublante : Hank McClegan. Hank et Thadd se sont rencontrés durant la guerre de Sécessions, ils ont combattus ensemble côte à côte, se sont sauvés la vie mutuellement également une bonne paire de fois. Les deux compères se sont retrouvés suite au décès de leur mère, et Hank, n’ayant pas d’attaches particulières, est resté aider son comparse aux travaux de la ferme en échange du gite et du couvert. A son retour Sarah apprend également que leur sœur s’est mariée et vit désormais dans le Maine.

La jeune femme reprend rapidement ses marques à la ferme, au final peu de choses ont changé si ce n’est que la vieille Nahua n’est plus là et qu’elle-même n’est plus une enfant qui peut se permettre de courir nu pieds dans les bois ou d’aller se baigner dans la rivière à truites et saumons lorsqu’il fait trop chaud l’été. Et surtout il y a Hank. Hank qui la trouble, qui l’attire, et l’intrigue. Et elle voit bien que c’est réciproque. C’est décidé, cet homme là, elle l’épousera.

Il est dit que ce que femme veut, Dieu le veut…… et bien ce fut chose faite, puisque le 20 juillet 1873 Hank et Sarah se dirent « oui » à Saint Quentin, sous le regard bienveillant de Thaddeus. OH bien sûr, il n’en fut pas toujours ainsi, au début de leur liaison, lorsqu’il le découvrit, le frère de la jeune femme le prit très mal, se sentant trahit par son soi disant ami qui avait osé « souiller » sa sœur cadette. Mais il dut se rendre à l’évidence au fil des mois, ces deux là étaient fait pour être ensemble, et qui de mieux que son frère d’arme pour prendre soin de sa frangine adorée ?


1876

Sa vie bascula en quelques heures à peine…. Hank s’était absenté en ville, et Thad était dans sa propre demeure, de l’autre côté de leurs terres. En effet, suite au mariage de Hank et Sarah, Thaddeus leur avait laissé la ferme, et avait emménagé dans une plus petite maison qu’il avait construite, à quelques kilomètres de là, afin de leur laisser l’intimité nécessaire à un couple et une future famille.
Les bandits avaient-ils prémédité leur coup ou bien était-ce la faute à pas de chance ? Elle l’ignorait, toujours est-il qu’ils débarquèrent à plusieurs, armés, déterminés à mettre la ferme à feu et à sang. La jeune femme essaya tant bien que mal de se défendre et de défendre ses terres, se munissant du fusil qui restait toujours chargé derrière l’armoire. Elle parvint même à blesser l’un des assaillants, ce qui lui valu une belle correction par ailleurs.

Elle fut rapidement maîtrisée par les hommes et enlevée tandis qu’ils incendiaient sa demeure.

La suite, elle préfère ne pas s’en souvenir. Ils abusèrent d’elle allègrement, lorsqu’ils ne la passaient pas à tabac. Fallait la mater qu’ils disaient. Qu’elle soit docile. C’est comme çà qu’on dressait les pouliches rétives parait-il. Elle se révolta au début. Mais elle comprit rapidement qu’elle n’était pas indomptable, et qu’ils étaient capable de tout. Et si elle espérait inconsciemment qu’ils lui donnent la mort pour la libérer de ce cauchemar, leurs intentions étaient à dix mille lieues de là, et il y avait bien pire comme correction, elle l’apprit à ses dépends.
Ils jouèrent ainsi avec elle quelques temps, elle ne saurait dire combien exactement. Est-ce que cela se comptait en jours, en semaines, en mois ? Elle avait perdu le fil du temps depuis un moment déjà.

Puis ils l’amenèrent dans un saloon – ou plutôt un bordel – à Deadwood. Sa nouvelle « maison ».

1878

Cela fait un peu plus de deux ans maintenant qu’elle est à Deadwood et que sa vie se résume à écarter les cuisses en échange de quelques billets…… Deux ans qu’elle a déconnecté son esprit de son corps, histoire d’être en capacité de subir les assauts des clients….. Deux ans qu’elle a occulté sa véritable identité, reléguant sa vie d’antan dans un coin de son cerveau, sorte de petite boîte secrète fermée à triple – voir quadruple – tour.
Oh, bien sûr ses conditions de vie se sont nettement améliorées depuis son arrivée. Elle a pu en quelque sorte s'affranchir, et obtenir ainsi un peu de liberté de mouvement et de décision. Mais elle a perdu tout espoir de retrouver une vie normale un jour, elle est même persuadée de ne plus rien mériter de plus que ce qu'elle n'a déjà.....

Elle n’espère même plus être sauvée de là…… de toute manière par qui ? Son frère ? Il la croit certainement morte depuis le temps, peut être même que lui-même n’est plus de ce monde…. Elle avait envoyé des missives à la ferme de Saint Quentin en douce, mais n’avait jamais obtenu aucune réponse. De même qu’elle ignorait totalement où pouvait être sa sœur, mis à part qu’aux dernières nouvelles elle s’était installée quelque part en Virginie.

Elle aurait aimé croire que Hank était toujours en vie, de longs mois durant, elle s’était obstinée à garder espoir, lorsque ses ravisseurs lui avaient affirmé qu’il était six pieds sous terre. Mais elle devait désormais se rendre à l’évidence : il serait déjà venu la chercher s’il était toujours de ce monde. Hors ce n’était pas le cas. Hank était mort, et elle avec. Il fallait se rendre à l'évidence, elle n'était plus la même femme, l'ancienne Sarah n'existait plus et ne reviendrait jamais.



nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Azazel ; Prénom : (facultatif) ; Âge : un âge certain et un certain âge XD; Comment as-tu découvert le forum ? en fouinant sur la toile, par le biais d'une pub (PRD ? je sais plus) ; Qu'en penses-tu ? super idée, çà manque les RPG sur ce thème ; Avatar choisis : Evan Rachel Wood ; PV, Scénario ou Inventé ? Ex scénario de Hank McClegan un peu revisité; Un dernier commentaire ? à très vite

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 11:55

Bienvenue à toi, et bon courage pour la suite de la fiche ! Wink
Curieux de voir la tête de cette nouvelle anglaise !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 683
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis quelques mois maintenant

Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 12:19

Bienvenue à toi, Sarah bien mystérieuse

Si tu as des questions, n'hésites pas à venir voir un membre du staff ou même nos chers petits membres tous plus adorables les uns que les autres



Je pourrais mourir maintenant. Je suis juste…heureuse. Je n’ai jamais ressenti cela avant. Je suis précisément là où je veux être.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 13:53

Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/10/2016
« Messages : 894
« Pseudo : Padme
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 14:08

Voilà un excellent choix de scénario. Tu vas faire un heureux.
Je te souhaite bonne chance pour la rédaction de ta fiche.



With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 20:15

Bienvenue!
(J'engage encore et toujours dans mon saloon si tu cherches du taff. Laughing)
Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 20:44

Citoyenne, bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/01/2017
« Messages : 310

Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 14th Février 2017, 21:01

Bonjour, bienvenue!
Bonne écriture de fiche. N'hésite pas si tu as des questions par rapport au contexte du forum.
A bientôt!


I wear all black to remind you not to mess with me.
Because I'm already dressed for your funeral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 15th Février 2017, 14:26

Merci à tous ^^

@Al , je prends note Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah 16th Février 2017, 22:34

bienvenue sur le forum sarah
J'ai hâte de savoir quel avatar tu vas prendre ! Bonne continuation pour ta fiche


thief despite her


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Each thing I show you is a piece of my death - Sarah

Revenir en haut Aller en bas
 

Each thing I show you is a piece of my death - Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Episode 457 One piece
» One piece 598
» One Piece 573
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-