fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 let's have some whisky ∞ alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: let's have some whisky ∞ alexander 8th Janvier 2017, 17:08

Les sourcils légèrement froncés, Alfie tend la main pour attraper le sabot de son fidèle destrier : un mustang à la robe palomino. « Tout va bien, je ne te ferai pas de mal. Je regarde seulement. » L'animal s'ébroue, relève la tête, mais se laisse faire malgré tout lorsque le vétérinaire jette un oeil à sa patte. Âgé de six ans, Lincoln est une belle bête mais s'avère parfois un peu imprévisible ; il n'obéit d'ailleurs qu'au vieil homme. « Je m'occuperai de cette coupure en rentrant. Sois sage. » Puisqu'il n'ose pas prendre le risque de blesser le cheval davantage en allant au centre-ville de Deadwood, Alfie se rabat sur sa jument appaloosa : Bassi. Née il y a un peu plus de trois ans maintenant, la couleur de sa robe auparavant très sombre se parsème déjà de poils blancs et s'éclaircit rapidement : seule la tête et les régions osseuses de la jument demeurent gris foncé. Elle piaffe d'impatience lorsque le vétérinaire s'approche pour lui caresser les naseaux et la seller.  Le vétérinaire ne choisit jamais les noms de ses animaux à la légère et si la référence à l'ancien président américain, assassiné au début de son second mandat s'avère plutôt limpide, la jument porte quant à elle le nom d'une physicienne italienne : Laura Bassi. Un peu plus docile que Lincoln, mais ô combien plus joueuse, elle repousse l'épaule masculine du bout des naseaux, l'empêche de travailler. Patient, Alfie lui donne un morceau de pomme et en profite pour resserrer la selle sur les flancs de l'animal avant de guider la jument jusqu'à l'entrée de l'écurie. Plusieurs chevaux passent leurs têtes à l'extérieur des boxes, curieux, et le vétérinaire les caresse rapidement avant de retrouver l'air frais du ranch. Il replace son chapeau de cowboy, referme sa veste avant de grimper sur le dos de la jument et de la lancer au trot.

Alfie n'habite pas très loin de la ville et s'il doit ramener quelques fois Bassi à l'ordre pendant le trajet, ils arrivent rapidement au saloon, là où le vieil homme doit rejoindre son médecin Alexander, qui est aussi un ami. « Tu vas rester tranquille, d'accord ? T'es une bonne fille. » Si Alfie a perdu un peu de sa souplesse en vieillissant, il conserve tout de même l'élégance et l'aisance de ceux qui ont souvent monté à cheval lorsqu'il met enfin pied à terre et ce, même si ses articulations le font tout de même un peu souffrir en ces temps hivernaux. Il attache la bride de la jument et pousse les portes du saloon avant de saluer le propriétaire d'un léger signe de tête. Quelques coups d'oeil ici et là lui confirment qu'Alexander n'est pas encore arrivé et le vétérinaire s'installe au bar, sur l'un des tabourets. « Si c'est pas le Doc' ! On pensait que t'étais mort ! » Un sourire étire les lèvres du vieil homme alors qu'il saisit la main tendue d'un habitué qui, comme lui, connait à peu près tout le monde. « Ça en prend plus que ça pour m'abattre ! » lâche Alfie avec un rire bon enfant alors qu'il constate que ça doit bien faire deux bonnes semaines qu'il n'a pas mis les pieds ici. Manque de temps, principalement. En effet, il a eu beaucoup à faire ces dernières semaines, l'hiver amenant son lot généralement conséquent de mauvaises surprises. À vrai dire, avec les chaleurs de l'été, on ne peut pas vraiment dire que ce soit une meilleure saison puisque les animaux souffrent aussi des hausses de température estivales. S'il possède quelques chevaux à l'écurie, le vétérinaire peut également compter sur deux chiens savamment dressés et toujours heureux de le voir : son fidèle épagneul Henri et son braque Georges. Exception faite de ses sorties en ville, ils le suivent presque partout, s'avèrent être de formidable compagnons de route.  

L'ambiance est agréable et il récupère le menu qu'une jeune femme lui apporte, commande déjà un verre de whisky, mais attend patiemment le médecin avant de choisir ce qu'il mangera.  Les hommes rient fort et font de grands gestes des mains lorsqu'ils racontent des histoires à l'intérieur du saloon, ce qui fait sourire le vieil homme alors qu'il déguste l'alcool qu'on a posé devant lui d'une longue gorgée.

Alfie pivote sur son tabouret lorsque la porte du saloon s'ouvre sur la silhouette d'Alexander, sourit avant de tendre la main au médecin. « On dirait que tu as gagné des cheveux blancs, mon vieux ! Ta femme ? » lâche-t-il pour le taquiner avant de prendre une nouvelle gorgée de whisky. « Burger et frites pour moi. Et un autre whisky. » commande le vieil homme lorsque la femme revient, bien décidé à profiter de ces minutes de repos.
Revenir en haut Aller en bas
 

let's have some whisky ∞ alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» les crevettes au whisky
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» De la crème de whisky dans leurs filets de pêche...
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-