fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Tea party || Thad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Tea party || Thad 5th Janvier 2017, 21:19

J’observais Agnodice s’éloigner, quittant le bord de la rivière où m’étais installé pour retourner en direction de la ville. Après l’incident où mon cheval m’avait brusquement quitté suite à une rencontre imprévue avec un serpent, je m’étais dit qu’il était sans doute mieux de la dresser un peu pour au moins lui apprendre à retourner vers Deadwood en cas de problème. Ce qui me servait bien aujourd’hui, et même si je ne pouvais empêcher une légère appréhension à rester seul, cette dernière disparut bien vite. Mon optimisme naturel aidant, je me dis que c’était l’occasion pour continuer mes observations.

Et ce, malgré le fait que ma cheville avait doublé de taille et qu’il valait mieux ne pas trop la bouger.

Pour reprendre les événements à partir du début, j’étais sorti dans les Black Hills pour continuer mes recherches, comme cela m’arrivait souvent. Les terrains s’étendaient à perte de vue, et c’était autant de possibilités de découverte qui s’offraient à moi. Inutile de dire que j’y allais donc toujours avec grand enthousiasme. Trop peut-être, cela me jouait toujours des tours.

Bref, j’avais emporté une grande partie de mon matériel scientifique, décidés à avancer encore plus alors que la météo était assez clémente. Raison pour laquelle j’avais aussi emmené Agnodice, même si la distance n’était pas si éloignée, j’avais bien besoin de l’aide de la jument pour porter les fioles ainsi que les différents volumes scientifiques que j’avais décidé de prendre pour m’aider dans mon travail. Une fois arrivé sur place, une prairie au bord de la rivière, j’avais donc laissé mon cheval près de l’eau et avais immédiatement débuté.

Après avoir fait plusieurs esquisses, puis répertorié quelques éléments de la faune de la praire, je m’étais décidé à commencer par la rivière. Après avoir examiné quelques algues et plantes aquatiques, je m’étais attaqué aux poissons et autre animaux. J’avais ainsi retiré mes chaussures et retroussé mes pantalons pour entrer dans l’eau fraîche et observer la vie marine, mon inséparable carnet à la main. Seulement, en voulant reculer pour mieux observer un banc de poissons, mon pied avait glissé sur une roche mousseuse, et j’étais parti la tête en arrière. Heureusement, mon précieux carnet fut envoyé sur la rive, et échappa à la chute dans la rivière.

Malheureusement, ma cheville n’eut pas cette chance. Un peu étourdi par ma chute, je constatai vite que poser le pied était douloureux. Je me dépêchais donc de retourner sur la rive, afin d’analyser la situation. Seulement, mes connaissances en médecine étaient très limitées, et il m’était impossible de dire si j’avais cassé quelque chose ou non. Et dans mon état actuel, moins je bougeais, mieux c’était. Je pris le temps de réfléchir, ne cédant pas à la panique, et finis par arriver à la conclusion que le mieux serait de faire venir un médecin ici.

J’avais donc rampé jusqu’à mon cheval, avais récupéré mes affaires pour en sortir un morceau de papier de quoi écrire, puis avais écrit un message expliquant la situation que j’avais ensuite glissé dans l’une des sacoches attachés à la selle. J’avais également laissé des instructions pour la première personne qui croiserait le chemin de mon cheval pour le guider jusque chez Thaddeus Hale et lui porte le message. Je laissais ensuite mon cheval retourner vers la ville, certain qu’elle allait réussir sa mission. En dehors de sa phobie des serpents, c’était vraiment un animal très intelligent et amical, et j’avais toujours pu compter sur elle.

Mais, même si j’étais optimiste sur mes chances de recevoir de l’aide, je ne me faisais pas d’illusion sur le fait que cela allait peut-être prendre du temps. Je me décidais donc à rassembler du bois du mieux que je pu pour faire un feu et ainsi me sécher. Une fois que les flammes grandirent assez, je récupérais mon carnet et mes bouquins, et continuait mes recherches comme si de rien n’était. En dehors de mon incapacité à bouger plus de deux mètres et la douleur peu agréable dans ma cheville, j’étais plutôt bien ici. J’avais matière à étudier, de quoi écrire, et même de quoi manger et me faire un thé !

On pouvait dire que j’étais assez inconscient de me balader seul dans les montagnes, mais pas au point d’oublier de prendre l’essentiel avec moi, tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Tea party || Thad 14th Janvier 2017, 10:18

"Vous prenez cette décoction deux fois par jour pendant cinq jours et si au bout des cinq jours il n’y a pas d’amélioration, n’hésitez pas à revenir me voir, d’accord ?"

La petite dame hocha l’a tête et me remercia profusément, payant avec une des poules (vivante) qu’elle possédait, m’assurant qu’elle était une excellente pondeuse. Bien, très bien, allant déposer la dite poule dans un petit enclos que nous avions aménagés à l’arrière de la maison justement pour ce genre de paiement (bien que les animaux vivants soient rares cela arrivait), je revins à l’avant du cabinet pour accueillir avec l’aide de Penny le prochain patient. Et ainsi se déroula une bonne partie de la journée. Patient après patient, cas après cas, certains urgents, d’autres de simples routines parce que intel ou intel commençait à tousser un peu trop…En bref, une journée classique. Journée où je devais me retenir d’en mettre une à certains patients qui se permettaient de faire des commentaires sur l’efficacité de ma fille. Certes, elle était plutôt portée à jouer du violon qu’à devenir médecin, je le savais parfaitement, mais elle était une très bonne infirmière et mieux encore : elle connaissait très bien mes méthodes de travail. A défaut de céder à une violence inutile (l’ambiance de Deadwood commencerait-elle déjà à déteindre sur moi ?), je ne mâchai pas mes mots lorsque j’en eu assez et l’homme grogna, mais ne dit rien de plus. Je ne résistai pas à l’envie puérile d’être un peu plus rude avec sa blessure que nécessaire (sans lui causer de douleur supplémentaire pour autant, je n’étais pas cruel), juste pour dire.

J’étais en pleine consultation quand un jeune homme, à peine sorti de l’adolescence, arriva essoufflé au cabinet. Je m’approchai de lui avec hâte, demandant à Penny de finir avec le patient (un simple contrôle d’une blessure par balle datant d’une semaine, elle pouvait le faire seule) puis d’apporter un verre d’eau dès qu’elle pourrait. Le pauvre devait mourir de soif à avoir couru sous un tel soleil. Il m’expliqua qu’il avait trouvé un cheval seul, avec des indications de venir me chercher si on le trouvait. Je haussai un sourcil, intrigué. Ca n’était pas banal, ça. Mais ça semblait être une urgence, alors je pris mon manteau, mon chapeau melon (il ne manquerait plus que j’attrape une insolation moi-même…), et ma sacoche de soin, puis demanda à Penny de fermer le cabinet et d’aller m’attendre chez quelqu’un, que ce soit Charles ou Felicia, je la savais capable de faire un choix sensé, voire même de se défendre toute seule, mais j’étais plus rassuré quand je la savais avec quelqu’un d’autre. Cela fait, je suivis le jeune homme jusqu’à la monture que je reconnus instantanément comme étant le cheval d’Amory. Bon Dieu, que lui était-il arrivé ? Je regardais dans les sacoches et trouvais le papier qui m’était adressé. Le lisant rapidement j’ouvris de grands yeux et repartis en quatrième vitesse vers mon cabinet pour prendre quelques fournitures en plus avant de prendre place sur le cheval de mon ami et de partir au galop pour l’endroit que m’indiquait Amory.

Arrivant sur place je descendis rapidement et fis le peu de chemin restant à pied jusqu’à trouver Amory, assit près d’un feu et son carnet à la main. Cet homme ne cessera de m’étonner, décidément.

"Amory, je suis là." Dis-je un peu avant d’arriver à son niveau, m’agenouillant près de sa jambe pour observer sa cheville. Elle avait bien enflée en effet "Alors comme ça on essaie de sympathiser avec les poissons ?" dis-je avec un petit sourire. Qu’il soit blessé ne voulait pas dire que je ne pouvais pas faire un peu d’humour. Pourtant je revins vite au sérieux de la situation et auscultai sa cheville aussi délicatement que possible "Est-ce que tu peux bouger ta cheville ? Ou pas du tout ?"

Important, s’il pouvait la bouger, même douloureusement, c’était bon signe, sinon, c’était probablement une fracture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Tea party || Thad 24th Janvier 2017, 13:59

En dehors de la douleur, un peu atténuée par la fraîcheur de l’eau que je versais de temps en temps dessus, le temps ne me parut pas long. Il faut dire que je ne m’ennuie jamais, ayant toujours quelque chose à faire pour occuper mon attention. Il y avait même trop de sujets qui méritaient mon intérêt, que je devais souvent mettre des priorités. Un jour, c’était la colonie de fourmis qui avait élu domicile dans mon logement, un autre, c’était l’étrange arbre qui poussait à côté d’un ranch de la ville. Parfois, c’était l’observation des oiseaux migrateurs qui passaient dans la région, et d’autres, l’observation des gens sortant de la banque. Vraiment, je ne manquais pas d’occupation, et tout me passionnait avec une égale intensité. Enfin, je devais tout de même admettre avoir fait le tour de l’or, après deux ans à le chercher. Mais cela semblait être la grande obsession des gens ici, et la source principale de revenus. Aussi, malgré le peu d’intérêt que cela présentait, je continuais à chercher les terrains les plus propices à ce métal.

Mais heureusement, il y avait encore tout le reste. Et, même avec une cheville en moins, il me restait un nombre impressionnant de sujets d’étude. Préparer mon matériel fut un peu plus laborieux que d’ordinaire, mais je parvins tout de même à tout rassembler autour de moi, en y allant plus doucement. Au bout de quelques instants, j’avais réussi à créer un petit camp, avec un feu pour sécher mes affaires et moi-même, des bouquins et de quoi écrire autour de moi, et mon précieux carnet dans lequel je continuais à prendre des notes. J’avais même réussi à faire bouillir de l’eau et à préparer ma petite théière de voyage dans l’optique de faire du thé. Vraiment, je n’avais pas de quoi me plaindre, et j’étais même certain que mon plan pour chercher de l’aide fonctionnerait.

Et ce fut le cas. Après ce qui me sembla être un battement de paupière, je levais le regard pour apercevoir le docteur Hale s’approcher, alors que j’étais en plein dessin d’une fleur particulièrement intéressante à mes côtés. Un sourire ravit apparut alors sur mes lèvres, et je levai la main qui tenait mon crayon pour le saluer avec de grands signes. Du moins, autant que le permettait ma cheville. D’ailleurs, cette dernière n’était que secondaire dans mon bonheur de voir le médecin arriver, étant simplement ravi de le retrouver, peu importe les circonstances.

"Tu as bien deviné ! Malheureusement, c’était sans compter le facteur pierres plus algues, et leur propriété particulièrement glissante. L’approche diplomatique avec les poissons en a donc été compromise." Partageant son ton amusé, je retrouvais tout de même un air plus navré et coupable, n’oubliant pas pour autant que je l’avais fait se déplacer alors qu’il avait certainement beaucoup de travail. "Merci d’être venu à ma rescousse, Thad. Je suis désolé, j’aurais dû faire plus attention… J’espère que tu n’as pas dû trop changer tes plans à cause de moi ? Tu as pu t’arranger pour ton travail ?"

C’était d’autant plus vrai que je savais qu’il avait une fille dont il devait s’occuper, et que Deadwood n’était pas toujours l’endroit le plus sûr pour une jeune personne. D’un autre côté, même si les montagnes étaient calmes et apaisantes, ce n’était pas non plus un lieu sans dangers et je supposais qu’il n’avait pas pu l’emmener avec non plus. Quand on devait s’occuper d’une autre personne que soit, cela devait être une sacrée charge. Pour preuve, le Padre, qui avait la lourde tâche de s’occuper de toutes les âmes du coin, devait avoir énormément de souci. Et cela se sentait un peu. Aussi, je pouvais imaginer que pour Thad, avec sa famille et ses patients, cela devait être également assez pour ne pas en plus ajouter un scientifique imprudent.

Mais puisqu’il était là, je le laissais ausculter ma cheville, tirant de légères grimaces lorsque la douleur remontait le long de ma jambe. Rien d’horrible ou d’insupportable, mais rien d’agréable non plus. Obéissant à ses ordres, je tentais de bouger ma cheville, et même si ce fut douloureux, j’y parvins plus ou moins.

"On dirait que oui." Et cela semblait plutôt bon signe, non ? A cet instant, je me rappellais la théière, ainsi que son contenant, et je demandais au médecin, en retrouvant un sourire enthousiaste : "Est-ce que tu voudrais du thé ? J’étais justement en train d’en préparer que tu es arrivé. Et j’ai même de quoi manger, dans mon sac."

Je lui désignais ma sacoche, dans laquelle se trouvaient quelques biscuits achetés récemment au salon de thé de la ville. Qu’il n’ait pas fait tout ce chemin sans avoir de quoi boire et manger !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Tea party || Thad

Revenir en haut Aller en bas
 

Tea party || Thad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bisounours Party | V. 2.0
» Garden Party
» Dungeon party
» Beach Party ! [ pv ]
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-