fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 always here to help me - james

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: always here to help me - james 4th Janvier 2017, 23:34

always here to help me
Je n'avais pas pour habitude de me balader dans les rues de Deadwood. Deux ans que je vivais ici, pourtant, je me méfiais toujours de ces habitants. En général, j'étais tranquille, je passais plutôt inaperçu. Seulement quelques fois des hommes pouvaient être quelque peu insistant, pensant que je pourrais leurs offrir mon corps. Mais, Deadwood était une petite ville, les habitants se connaissaient, et, les hommes savaient pour la grande majorité quel genre de femme j'étais. J'étais bien loin de m'intéresser aux hommes. Ce jour-là, je n'avais pas travaillé, nous étions en plein week-end et bien sûr les écoles étaient fermées. J'en avais profité pour faire mes courses pour la semaine, en passant ensuite par Star and Bullock Hardware ayant quelques vêtements à acheter. Alors que je marchais dans les rues de Main Street, je pris l'un des livres fraîchement acheté afin de commencer à le livre. Dès lors que j'ouvrais un livre, j'oubliais tout ce que je pouvais trouver autour de moi. C'était parfois une bonne chose, car à Deadwood, il y avait besoin de choses que je souhaitais oublier et, en premier lieu la saleté des rues. Je ne m'étais jamais faite à cette odeur nauséabonde qui flottait dans les rues. Seulement, j'en oubliais aussi que je n'étais pas seule dans les rues de la ville. Il arrivait malheureusement que je heurte parfois une personne en chemin. Bien sûr, ici il fallait faire attention à qui l'on pouvait bousculer, car, rien que cela pouvait créer la mort autour de ces bandits. Heureusement pour moi, le fait d'être une femme m'avait sauvé plus d'une fois. Je pensais souvent à partir d'ici, quitter cette ville. Je trouvais cela malheureux de pouvoir être tué pour de simples choses de ce genre. Bien sûr, des meurtres il n'y en avait pas tous les jours pour chaque bousculade. Néanmoins, il fallait toujours être sur ses gardes et cela était fatiguant, éprouvant. Pour une fois, ce n'était pas un homme que j'avais bousculé à force d'être distraite par ma lecture. Seulement, il aurait pu en réalité m'arriver bien pire. Ne faisant pas attention à ce qui m'entourait, je n'avais pas entendu le son des chevaux galopé se diriger vers moi. Ce n'est qu'en sentant une main me tirer hors de la chaussée que je compris ce qui venait de se passer. Je me tournais alors vers cette personne qui venait de m'agripper le bras afin d'éviter un accident. Je ne mis pas longtemps avant de reconnaître mon sauveur, si je pouvais l'appeler ainsi. Il s'agissait de James Hernandez, un homme de Deadwood qui tenait l'un des saloons de la ville. Je le connaissais, car ce n'était pas la première fois que l'homme m'aidait. En effet, c'était il y a quelques mois, un homme qui avait pas mal bu avait décidé que ce jour-là je lui plaisais et que bien sûr il m'aurait. James qui se trouvait dans les environs n'avait pas hésité une seconde à me défendre ainsi qu'à m'aider à me débarrasser de cet homme. Voilà la deuxième fois que l'homme m'aidait. Cela allait presque en devenir une habitude. « Oh James... Merci. Je ne regardais pas devant moi, comme toujours... » dis-je doucement. J'étais quelque peu gênée par la situation. Il fallait être quand même idiote pour ne pas se rendre compte que deux chevaux se dirigeaient vers moi. Je savais que James avait perdu sa femme. Cela me donnait une certaine compassion envers lui. Il faisait partie des seuls hommes que je pouvais apprécier dans cette ville. Seulement, je savais aussi qu'il buvait beaucoup, comme pratiquement tous les hommes de cette ville, certes, mais, cela avait le don de me repousser puisque la pensée d'un homme buvant de l'alcool ne pouvait que me faire penser à mon défunt mari qui rentrait ivre mort et finissait par me frapper, chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: always here to help me - james 6th Janvier 2017, 16:34

Le jour est bien entamé quand je quitte précipitamment le saloon pour me rendre chez Star and Bullock Hardware pour y acheter des pièces pour réparer la pompe à eau du Nuttal & Mann's. A l’extérieur, la chaleur est écrasante. De la sueur coule sur mon front, et je prends mon mouchoir dans ma poche pour m’éponger. Sur mon chemin, je croise quelques connaissances que je salue. Les rues de la ville sont animées. Il doit certainement y avoir quelques voyageurs de passages dus au train qui est arrivé en ville hier. Je jette un œil rapide vers le Gem. Comme toujours, l’endroit est bondé. Je me demande si je ne devrais pas m’y arrêter pour saluer Al, mais je sais bien que si j’entre je ne finirai jamais pas réparer cette satanée pompe et que je n’aurai pas d’eau de la journée. Je reprends donc mon chemin pour aller voir le quincaillier. Perdue dans mes pensées, je marche dans des immondices de chevaux. Quelle odeur infecte. Je racle mes bottes sur le devant du porche avant d’entrer dans la boutique et j’y fais mes achats. Alors que je sors du magasin, je vois arriver une diligence qui file à vive allure sur Main Street. Et au centre de la rue qui vois-je la jeune institutrice plonger dans un autre de ses bouquins. La pauvre semble si absorber pas sa lecture qu’elle ne voit ni n’entend les chevaux qui se dirige directement sur elle. Sachant qu’il sera pratiquement impossible pour le conducteur de la diligence de freiner avec une si faible marge de manœuvre, je cours vers la jeune femme et je lui agrippe rapidement le bras la forçant à venir me rejoindre sur le côté du chemin. Mon cœur bat très fort. Il s’en est fallu de peu pour que la jeune femme soit sérieusement blessée, voire même pire.

Un peu plus loin sur le chemin le conducteur de la diligence se fait sermonner par des passants sur sa façon de conduire alors que la jeune institutrice se rend finalement compte qu’elle vient d’échapper à la mort. Elle se tourne vers moi. Nos regards se croisent. Elle m’a reconnue. Son regard est rempli de reconnaissance et de honte. Une fois de plus, je viens de la sauver d’un fâcheux incident.

« Oh James... Merci. Je ne regardais pas devant moi, comme toujours... »

J’essaie de rester calme alors que j’aurais envie de lui crier dessus. Elle a de la chance que j’ai volée à son secours. Bien que la rue fût pleine de passants, personne ne semblait avoir vu que la jeune femme risquait de se faire frapper. Quelle idée aussi de lire en marchant!

Non, effectivement et il s’en est fallu de peu que vous soyez…

J’hésite à utiliser les mots pour ne pas l’effrayer davantage. Je vois bien qu’elle est sonnée par ce qui vient d’arriver. Je me dois quand même de la mettre en garde puisque je ne serai pas toujours là pour la sauver.

- Vous ne devriez pas lire en marchant ce n’est pas prudent vous devriez savoir qu’ici les rues ne sont pas sécuritaires. Il faut toujours surveiller ou vous mettez les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
 

always here to help me - james

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-