fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Georges « The Buffalo » Garisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 01:03

Georges Ellias Emilio Garisson
53 ans - Tenancier de bar - Wild Horse

you never know who i am
Nom : Garisson ; Prénom(s) : Georges Ellias ; Surnom(s) : The Buffalo ; Lieu et date de naissance : 1825, 5 novembre ; Âge : 53 ans ; Statut marital : Veuf ; Situation financière : Correcte ; Occupation : Tenancier de bar; Arrivé(e) à Deadwood : En chemin ; Groupe : Wild Horse ;


everyone has a story, listen to mine
Nous allons commencer par le début : je suis né en 1825 dans la crasseuse ville de Boston. Ma mère avait profité d’une occasion de voyager jusqu’en Irlande afin d’avoir l’opportunité de venir en Amérique depuis l’île. Je n’ai jamais su qui était réellement mon père, tout ce que je sais, c’est qu’il s’est barré juste après sa rencontre avec ma mère. Elle a toujours eu du mal avec le travail, donc j’ai grandi comme je le pouvais, jouant dans la boue avec les enfants des irlandais et devenant très jeune l’homme que ma mère voulait que je sois.
J’ai donc acheté mon couteau de chasse à l’âge de quinze ans. Enhardi par ma nouvelle possession, je suis allé chercher un homme qui m’avait provoqué la veille et lui ai ouvert le ventre. Comme c’était un voleur notoire, la police ne m’a pas arrêté. J’étais jeune et j’avais fais un travail qui ne leur déplaisait pas. Après cet événement, je me suis tenu droit pendant plusieurs années. J’ai trouvé un travail sur les docks où j’aidais les marins sur le départ.
À vingt ans, les ennuis sont revenus, un abruti de cow-boy s’était senti pousser des ailes et mit une claque à ma mère, je l’ai attrapé et lui ai coupé la main, assisté par mes amis. J’étais déjà imposant à cette époque, probablement un bon mètre quatre-vingt pour plus de quatre-vingt kilogrammes. Donc la tâche m'était tout à fait accessible.
Seulement cette fois, les choses se sont passées différemment. Il s’avère que l’homme que j’avais délesté de sa main était un immigré italien, seconde communauté de Boston et plutôt en mauvais terme avec les irlandais. Pour éviter qu’ils me fassent la peau, la police est venue me chercher et m’a accompagné jusqu’à la sortie de la ville. J’ai appris plus tard qu’ils avaient déjà retrouvé le cadavre de ma génitrice dans sa maison au moment où ils m’ont fait sortir.
C’était en quarante-cinq et ce ne fut pas facile après cela. J’ai voyagé vers le sud jusqu’à une ville nommée Richmond où j’ai travaillé comme barman quelques années. Pendant ce temps, j’ai fait l'acquisition d’un revolver afin d'avoir une assurance.
J’aimais mon travail, mais quand la guerre est arrivée, les deux camps ont commencé à recruter et j’étais dans un état sudiste. J’ai donc évidemment rejoint l’armée confédérée. Franchement, je n'accordais aucune importance à la politique mais ce fut un moyen de gagner ma croûte.
Lors d’une charge, j’ai fini par abandonner mon fusil déchargé pour sortir mon couteau. Nous avons combattu pendant tout un après-midi et le soir, j’étais complètement recouvert de sang et dans un état psychologique indéfini. Il me fallut deux semaines pour m’en remettre mais j'avais gagné un surnom qui m'accompagne encore : Buffalo.
J’ai combattu pendant les quatre années qu’ont duré la guerre, j'ai été promu capitaine et me suis fais une réputation de tueur de yankee.
Quand la guerre s’est terminé en soixante-cinq, on m’a donné le choix entre capituler ou mourir, évidemment, je ne comptais pas mourir pour les idées de quelqu’un d’autre. J’ai donc rangé mon uniforme de sudiste dans une malle avant de chercher du travail. À cette époque, être un héros de guerre confédéré ne passait pas très bien pour l'armée de l'Union. L’agence Pinkerton était en affaires depuis maintenant quinze ans et ils recherchaient toujours des anciens soldats. J’ai été affecté à la protection de transferts par diligence. J’ai fais ça pendant un moment, il suffisait de monter sur la diligence et de se débarrasser des bandits de grand chemin. C'est à cette période que j'ai rencontré Helen, une jeune femme qui devint ma femme. Nous n'avons jamais eu le temps d'avoir des enfants, je n'étais pas souvent présent et elle était trop libre pour élever un enfant toute seule.
Je faisais plutôt bien mon travail, jusqu’au jour où on m’a affecté un nouveau partenaire pour un voyage, il s’avère que c’était Ulysse Smith, un des meilleurs tireurs d’élite de l’Union. Smith avait été colonel dans l’armée et plus important que tout, il était noir. Donc pour lui, tomber avec un ancien confédéré était une insulte. Il ne supporta pas de devoir voyager avec moi et au bout de deux jours de voyage, il tenta de m’assassiner. En pleine nuit, il me réveilla pour se battre en duel, ça s’est bien passé pour moi, j’ai seulement perdu les deux doigts extérieurs de la main gauche. Lui en revanche a perdu un oeil. Aucun de nous n’est mort, le conducteur de diligence nous a déposé à la ville suivante et a trouvé une autre escorte.
J’ai passé en tout et pour tout quatre ans avec la compagnie Pinkerton. J’ai ensuite dû trouver un nouveau gagne pain. Je suis tombé un jour sur un campement de voleurs. La prime que m’a rapporté leurs cadavres m’a permis de vivre pendant quelques mois avant que je ne trouve un mécène qui me logea contre mes services de garde du corps. Ce type régnait sur toute la ville et était le plus grand propriétaire terrien de la région. Il n’y eu qu’une seule tentative de meurtre durant cette période. Un rancher que le propriétaire voulait voir tenta de le fusiller lorsqu’on s’est approché de sa maison. J’ai reçu une balle dans la jambe mais le pauvre bougre est mort avec toute sa famille. Depuis cette fois, je boite légèrement de la jambe droite. C'est cette année qu'Helen tomba malade, elle mourut à la fin de l'hiver dans notre maison sur la propriété.
À la fin de mon contrat, le patron me proposa une belle prime pour ma jambe, en fait, ce paquet de pognon était suffisamment gros pour me permettre de lancer une affaire.
C’est donc comme ça que je suis en route pour Deadwood. Avec des vêtements neufs et une valise contenant l’argent du reste de ma vie. Il y a peu, j'ai rencontré un homme qui cherchait à vendre son saloon. Quand j'ai appris que le nom de son bar était le Wooly Buffalo, ce fut comme un signe du destin. Il accepta de me céder sa propriété contre ma prime.
Je crois que je me suis fait arnaquer, le titre de propriété semble vrai mais j'ai un sérieux doute sur la qualité du saloon.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Hasodik ; Prénom : Nathan ; Âge : 20 ans ; Comment as-tu découvert le forum ? Google ; Qu'en penses-tu ? Sympa et complet pour le moment Smile ; Avatar choisis : Kurt Russell ; PV, Scénario ou Inventé ? Inventé ; Un dernier commentaire ? Pas pour le moment

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 01:31

Hey ! Bienvenido et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 01:47

Hey ! Bienvenue ! Et bonne chance pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 02:53

J'approuve totalement ce choix d'avatar 
Bienvenue monsieur le tenancier !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 13:12

Bienvenue ! Bonne chance pour le reste de ta fiche & au plaisir de te tirer dessus croiser à Deadwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 280
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood et ses environs

Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 16:40

Bienvenue chez les bâtards, the buffalo
J'aime ton choix d'avatar J'ai hâte d'en découvrir plus sur ce tenancier de bar Bonne construction de ta fiche et de ton personnage, si besoin, n'hésite pas à pointer ton canon en direction du staff pour qu'on vienne céder à tes requêtes A bientôt


dead man's hand


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 1st Janvier 2017, 18:08

Bienvenue, et bon courage pour la suite de la fiche cher Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 2nd Janvier 2017, 15:15

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 2nd Janvier 2017, 18:54

Bienvenue parmi nous Smile
Un autre tenancier de bar ... encore d'autres hommes entraîné dans le vice de l'alcoolisme facepalm

Plus sérieusement je te souhaite la bienvenue parmi nous. Au plaisir d'en savoir plus sur ton personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson 2nd Janvier 2017, 20:47

Bienvenue vieil homme !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Georges « The Buffalo » Garisson

Revenir en haut Aller en bas
 

Georges « The Buffalo » Garisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les realisations de Georges Bush qui m'emerveillent tant
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Georges Chelon chante Beaudelaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-