fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 16th Décembre 2016, 21:24

Les dernières journées avaient été fructueuses. J’avais trouvé de nouveaux échantillons de pierres et de plantes à ajouter à ma collection, de même qu’une série d’insectes pour agrandir un peu l’élevage que j’avais créé dans mon logement et qui occupait une partie de plus en plus importante de la pièce. Oh, et j’avais trouvé un peu d’or, aussi. Comme souvent, lorsque je passais des heures à examiner les terrains. Seulement, lorsque je ne n’étais pas envoyé spécifiquement pour ça, je devais admettre ne pas trop savoir quoi en faire, ni des autres matériaux ayant une valeur marchande. Et puis aujourd’hui, je ne savais pas pourquoi, j’étais d’humeur. Alors, j’avais pris ce que j’avais trouvé, me disant que ça pouvait toujours servir. Ou que les gens à la banque seraient heureux de me l’échanger contre de l’argent. Alors, si je pouvais faire le bonheur des autres…

A mon retour en ville après ma dernière expédition, j’avais donc commencé par déposer mes affaires et mes échantillons, le plus urgent. J’avais donné de l’eau à mes plantes, nourri les insectes, puis les quelques animaux qui avaient l’habitude de traîner autour de chez moi. J’avais retranscrit toutes mes notes aux propres, et ajouté des informations sur mes cartes et mes tableaux analytiques. Après tout ça, j’avais même commencé à faire mon ménage, et me rappelais enfin les quelques pépites d’or lorsque je déplaçais ma sacoche pour nettoyer le sol en-dessous, et que le poids du métal me signifia que je les avais complètement oubliées jusque-là…

Ce n’était juste pas dans mes priorités. En dehors de son aspect romanesque, la découverte d’or était rapidement devenue secondaire dans mes recherches personnelles. Je préférais encore découvrir une nouvelle sorte de papillon, ou tomber nez-à-nez avec un serpent rare, beaucoup plus intéressants à mes yeux. Et puis, on me demandait déjà assez d’en trouver pour le compte d’autres personnes, alors pour le mien, je préférais passer mon tour la plupart du temps.

Mais bref, même si je n’avais qu’une vague idée du prix de mes trouvailles, je me voyais mal ma balader tranquillement avec de l’or dans mon sac le reste du temps. Ce n’était certainement pas une très bonne idée, et même moi savait le reconnaître… Surtout, ça prenait tout de même une sacrée place, et pesait bien son poids ! Aussi, je me décidais à me rendre à la banque le plus rapidement que possible. J’enfilais des vêtements propres, vérifiais une dernière fois que ma colonie de fourmis avait tout ce qu’il lui fallait, puis sortis, ma sacoche au bras et le sourire aux lèvres. Pas que l’idée d’aller à la banque me réjouisse tout particulièrement, j’étais juste heureux de sortir, tout simplement. Et comme le reste du temps.

Et comme d’ordinaire, je saluais la plupart des gens avec chaleur et bonne humeur. La majorité me répondirent, plus sobrement, mais tout de même. Quelques-uns m’ignorèrent, mais j’avais assez l’habitude pour ne pas m’en inquiéter. Cela faisait un moment que je traînais dans le coin, et mes frasques n’étonnaient plus autant qu’à mon arrivée. Enfin, la plupart des cas.

Une fois arrivé devant la banque, je remarquais alors des oiseaux installés sur le toit. En un mouvement, j’avais sorti mon carnet et commencé à griffonner une esquisse rapide, soudainement passionné par cette apparition. Et tellement concentré que je ne m’écartais pas lorsqu’un homme passa à côté de moi, me bousculant si violemment que j’en fis tomber mon sac et mon carnet. L’homme m’insulta copieusement avant de s’en aller, tandis que je bafouais quelques excuses et m’abaissais finalement pour ramasser mes affaires. Le contenu de mon sac s’étant à moitié déversé sur la chaussée et dans la saleté.

Je ne me laissais pas abattre pour autant, retrouvant rapidement le sourire. Ce n’était pas si grave après tout, et j’avais eu assez de temps pour réaliser un assez beau croquis des oiseaux avant qu’ils ne s’envolent avec toute cette agitation. Je rassemblais donc les quelques crayons, éprouvettes, gants et aux outils éparpillés autour de moi. Ainsi que quelques pépites d’or, qui s’étaient également échappées non loin de mon sac après la collision.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 20th Décembre 2016, 12:54

It is well for the heart to be naive!




    Hailey avait repéré une cible idéale en allant vers le Bureau des affaires sur Main Street. L'homme était jeune, bon pour trouver de l'or et apparemment pourvu d'une grande naïveté.
    Il faisait partie de cette catégorie d'âmes pour qui la passion faisait perdre tout sens de la prudence. Il suffisait de leur faire miroiter ce qu'ils aimaient. On obtenait alors, leur argent, sans même avoir besoin de faire d'efforts. Steele en avait parlé à Richard. Ils étaient sur la même idée. Ils pouvaient au moins tenter une approche avec ce joli chat.

    Les proies étaient plus naturellement en confiance avec des personnes qui leurs tendait la main. Hailey avait ses petites méthodes pour faciliter les choses. Un peu de poudre aux yeux, une bonne mise en scène et l'oisillon leur mangerait dans la main. Steele avait payer un homme, pour qu'il bouscule le gamin, en pleine rue. Rick et elle seraient dans le coin pile à ce moment pour intervenir. Une belle ouverture pour entrer en contact avec un gentil pigeon.

    Mais quelle rustre celui-là !

    Steele s'accroupie pour ramasser les crayons qui avaient roulés dans la boue. La terre humide tacha le bas de son jupon. Tant pis, ils ne faisaient pas un travail de fonctionnaire. Elle se pencha pour atteindre une liasse de papiers. Même si son œil était attiré par la lueur des pépites d'or Hailey ne s'en approcha pas. Elle se remit sur ses pieds avec une souplesse que ne pouvait laisser présager sa robe longue. Les chevauchées interminables dans le grand ouest lui avait musclé les jambes, plus surement que ne le faisait la vie d'une honnête bourgeoise.
    Curieuse, elle jeta tout de même un regard sur les feuilles.

    Oh, James regardez, comme c'est ressemblant !

    "Mrs Cardigan" s'avança vers le petit Anglais, en rassemblant, comme elle le pouvait les croquis animaliers qu'elle avait dans les mains. Le jeune homme avait l'air aimable. Les femmes devaient adorer veiller sur ce petit lapin.
    Steele afficha un sourire bienveillant sur son visage. Ils devaient tout de suite provoquer la sympathie.

    Tenez... c'est à vous. C'est vous qui les avez dessinés ? C'est très bon.

    Hailey accentua son sourire. Elle ne mentait pas réellement. Il était indéniable que ces dessins étaient de qualité. Mais difficile d'en tirer un avantage dans une ville comme celle-ci. Deadwood avait plus besoin de mineurs que de rêveurs. Mais, il ne fallait surtout pas que le petit s'en aille avant d'avoir retenu qui étaient ses "sauveurs".
    Aussi Steele relança la conversation.

    J'espère qu'il n'y a pas trop de casse ? Je m'appelle Daisy Cardigan et voici mon cousin, James ! Nous sommes arrivés à Deadwood il y a peu. Nous venons de loin.

    Hailey échangea un regard avec son complice. Une petite pointe de malice dans le fond de la pupille confirma qu'elle s'amusait bien. Elle passa sur le côté pour qu'un chariot ait la place de passer et en profita pour attirer leur proie sur le trottoir.
    Une fois à l'abri elle lui épousseta les épaules avec énergie. Daisy était une dame indisposée par la poussière. Elle pouvait donc s'imaginer que c'était le cas des jeunes gens délicats. D'autant plus quand ils étaient British !

    Décidément ! On dirait que vous avez un Ange gardien au-dessus de vous aujour'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 16th Janvier 2017, 15:06


<<


Hailey était toujours comme un chat en chasse ou un quelconque autre félidé. Toujours à l'affût de la moindre opportunité, qui pourrait leur ramener un peu plus d'argent. Richard n'était pas contre, il suivait ses idées -  bonnes en général - ou aidait à peaufiner les plans.

Amory allait parfaitement dans le rôle du bon pigeon. Jeune, plutôt naïf, prêt à aider son prochain comme soi-même, bref, de quoi lui soutirer quelques sous, sans trop attirer l'attention. Car ils ne devaient sans doute pas être les seuls à vouloir abuser de sa gentillesse. L'important étant de le faire sans se faire remarquer plus loin.

Comme bien souvent, il se trouvait avec un cigare entre les lèvres, alors qu'ils attenaient tous deux de voir leur proie se faire bousculer. La suite se ferait sans doute, tout naturellement.

Sa compagne avait pris possession de son rôle avec naturel. Plus le temps avançait et plus elle gagnait une vraie habilité à endosser ses nouvelles personnalités. Elle prenait de plus en plus confiance en elle et donc, ses personnages devenaient plus que réalistes. Il voyait même, à quel point elle prenait plaisir à les jouer. C'était donc qu'elle comprenait le principe de personnification.

L'homme s'abaissa à son tour pour ramasser le sac du plus jeune avec un sourire compatissant, alors qu'il le lui tendait. Plus taiseux de nature que sa com... "cousine", il la laissait faire tout le travail. Son regard se porta sur les dessins qu'on lui montrait. Le talent était indéniable.

- En effet. Vous avez le coup de crayon jeune homme. N'avez-vous pas pensé à tenter d'en faire votre gagne-pain? Lui tendant la main pour l'aider à bien se remettre sur ses pieds.

Hailey s'occupant de savoir comment il allait, Rick' s'occupa de ramasser le reste des affaires qui trainaient par terre, dont les pépites d'or. Il le salua quand il fût présenté, tout en lui rendant ses biens.

- Vous n'avez pas peur de vous balader avec ceci dans votre sac?

Après tout, les chercheurs étaient plutôt à bien cacher ce qu’ils avaient réussi à trouver. Pour ne surtout pas prendre le risque d'être volés.

Bien entendu, lui aussi était entré dans son rôle. Avec l'avantage d'avoir été depuis longtemps comédiens. Ils verraient vite si le poisson mordrait à l'hameçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 25th Janvier 2017, 21:13

Toujours en train de me remettre de l’accident et du choc d’avoir été percuté de plein fouet, je mis quelques instants avant de commencer à rassembler mes affaires. Et, même si j’étais bien décidé à ne pas laisser cet incident assombrir mon humeur, j’étais encore un peu secoué lorsque soudain, deux personnes m’abordèrent pour m’aider. C’était tellement rare, dans le coin, que j’en fus d’autant plus surpris. Surtout que la personne qui me vint en aide se trouva être une très belle femme, qui n’hésita pas à salir le bas de sa jupe pour m’aider à ramasser mes affaires éparpillées dans la boue.

"Oh, c’est très aimable, mais il ne faut pas…" commençai-je en balbutiant, à la fois gêné et ravi de l’aide. Mais le sourire de la dame me stoppa net, tant il était doux et sympathique. Je le fixais béatement, affichant peu à peu un grand sourire à mon tour.

Néanmoins, lorsqu’elle mentionna mon carnet et mes dessins, je me sentis revenir sur terre, et mon léger embarras fut à nouveau de la partie. Face à ses compliments, puis à ceux de l’homme qui l’accompagnait, je ne sus plus trop où me mettre, et manquai de faire tomber mon carnet lorsque je le récupérai. Ce qui aurait été un peu bête, étant donné les efforts que la dame avait fait pour le récupérer. Retrouvant un peu d’aplomb, je les remerciai tous deux d’un signe de tête reconnaissant.

"Merci. En effet, j’en suis l’auteur. Mais ce n’est vraiment pas grand-chose…" La remarque de l’homme me prit légèrement de court, et je le fixais en inclinant la tête, perplexe. "Non, je n’y ai jamais pensé… Mais je pense que cela n’intéresserait pas grand monde ici. Déjà qu’être scientifique, ce n’est apparemment pas ce qui est le plus demandé, dans le coin…"

Je me grattais la tête, pensif. Mais voilà que mes deux sauveurs se présentaient, ne me laissant pas le temps de songer davantage à ma carrière d’illustrateur. Retrouvant un visage souriant, je fis de même :

"Amory Ernest Fieldstein. Mais tout le monde m’appelle Erny. Enchanté ! Et non, pas trop de casse, j’ai l’habitude, et il en faut plus pour me mettre KO." Mon regard s’illumina à la mention de leur récente arrivée. "De loin, vraiment ? Bienvenue à Deadwood dans ce cas."

Tout ce qui était nouveau attisait ma curiosité naturelle, et les nouveaux venus ne faisaient pas exception. Surtout s’ils avaient de belles histoires à raconter, et tout le monde en avait. D’autant que, pour une fois, ces personnes semblaient avenantes et sympathiques. C’était assez rare pour le souligner, même si, bien sûr, je connaissais déjà des gens que je pouvais qualifier d’amis. Mais disons que les incidents comme celui qui venaient d’arriver arrivaient de temps à autres. Sans que je puisse comprendre pourquoi, certains ne semblaient pas apprécier me voir observer les environs avec mon carnet à la main. Ou peut-être que c’était mon accent anglais, allez savoir…

Lorsque le dénommé James me rendit les pépites, j’affichais une légère moue d’incompréhension.

"Non, je devrais ? Vous savez, cela ne présente pas vraiment d’intérêt… Enfin, pour moi. Elles traînent dans mon sac depuis tellement longtemps, je ne sais pas quoi en faire, à dire vrai…"

Je les avais trouvées lors de plusieurs journées de recherche sur les papillons, dans les montagnes. Par habitude, je les avais ramassées, mais, sans un commanditaire pour les récupérer, je n’avais pas su quoi en faire. Les échanger contre de l’argent ne me semblait pas utile, pour le moment, j’avais de quoi suffire à mes moyens.

Je me laissais guider par la dame, confiant, l’aidant à enlever la poussière de mon manteau, le sourire aux lèvres.

"On dirait bien." Je les fixais tour à tour, reconnaissant et admiratif. "Je ne sais pas comment vous remercier, d’ailleurs ! Peut-être en vous faisant visiter ? Ou si vous avez besoin de conseils sur les lieux, je peux essayer de vous en donner !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 30th Janvier 2017, 17:00

It is well for the heart to be naive!




    Steele sentit tout de suite qu'elle avait fait mouche. Le sourire que lui renvoyait le jeune homme aurait presque pu l'attendrir. D'ordinaire les hommes de ce coin regardait les femmes comme du gibier. Ce n'était pas entièrement de leur faute. Leur mère n'avait pas assez insisté, trop habituées sans doute. Alors que chez lui il n'y avait que douceur.
    Hailey se demanda combien de femmes avaient déjà profité de ce joli cœur à son insu ? Car bien qu'elle en avait après son or, elle n'irait pas jusqu'à se réjouir de voir ce tendre cœur écharpé. Mais enfin, que pouvait-elle y faire, elle !

    Oh vous êtes dans les sciences ! Eh bien ne vous découragez pas ! Cette ville a bien besoin d'hommes d'esprits. De gens vraiment civilisés, comme vous et moi. N'est-ce pas James ?

    On pardonnait aisément l'accent légèrement paternaliste dans le discours de la jeune femme. Là encore, c'était une question d'éducation. La belle ne pensait certes pas à mal. Au contraire, elle avait même un grand cœur, quand on la connaissait.
    En effet, Mrs Cardigan était une personne de nature plutôt enjouée et positive, sa vie de petite bourgeoise l'ayant protégée de beaucoup de choses. Elle conservait ainsi une simplicité de cœur qui faisait d'elle une personne attachante. C'était sans tricher, qu'elle se réjouissait de faire connaissance avec un intellectuel doublé d'un artiste. D'ailleurs, Hailey avait depuis toujours, elle aussi, une grande admiration pour les gens de savoir.

    Très bien, "Emy" ce sera ! Appelez-moi Daisy.

    Amory Ernest Fieldstein voilà un nom, qui était joliment porté. Le gamin était pas désagréable à observer. Hailey pouvait sans souci l'imaginer en train de servir de modèle lui même pour des dessins. Mais, ce n'était pas un compliment qu'elle allait énoncer à voix haute, de peur d’effaroucher un peu trop cette âme sensible.
    Comme Steele le soupçonnait, leur cible ne semblait pas très difficile à faire parler. Les gens honnêtes avaient toujours ce besoin de parler, de communiquer, allez savoir pourquoi ! Ce qui était tout à l'avantage des "Cardigan". Ils n'avaient qu'à saisir les informations au vol et à les utiliser. Ce que l'on pouvait dire c'est qu'Emy était un client parfait pour leurs petits investissements financiers.

    Vous devriez investir ! Lui conseilla joyeusement la veuve sans aller plus loin.

    Ne pas aller trop vite en besogne ou alors le poisson allait s'affoler et filer.
    Hailey et Rick savaient quand placer leurs billes. Il y avait un temps pour tout. Ce qui était merveilleux, c'est que ce petit Anglais faisait tout le travail à leur place, puisqu'il leur proposait de lui-même d'aller plus loin dans la relation. Fantastique, car, le couple pourrait ainsi installer leur piège sans en avoir l'air. C'était presque trop beau pour être vrai !

    Aprés avoir reculé d'un pas, pour inspecter l'allure d'Emy, Daisy se montra dés plus enthousiaste à l'idée de prolonger l'imprévu.

    Oh ! Une visite guidée ! Que voilà une bonne idée. Je disais justement à Jimmy ce matin que nous n'avions pas encore trouvé de théâtre. Savez-vous s'il y en a un à Deadwood ?

    Le sourire rayonna sur le joli visage de la blonde. On aurait dit un ange. Peut-être l'était elle un peu, parfois, qui sait. A Richard, elle offrir l'un de ces petits clin d’œil diabolique. Il saurait l'arrêter s'il pensait qu'elle allait un peu trop loin. Mais Hailey sentait qu'ils devaient sauter sur l'occasion.

    Oh Emy écoutez, j'aimerais vraiment vous entendre parler de votre travaille. Que diriez-vous d'aller prendre un café tous les trois ? Comme ça vous pourrez vous remettre de vos émotions ! Dites-oui !

    Steele avait tout à fait conscience que Fieldstein allait avoir du mal à leur dire non. Elle comptait là-dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 3rd Février 2017, 23:56


Hailey avait un don pour envouter son monde. A voir le regard du plus jeune, pas de doute que ce dernier venait de tomber dans le piège. Enfin, Richard ne pouvait pas se moquer de lui, après tout, elle avait aussi réussi à l'envouter lui, quelque part. Dieu seul savait ce qu'il était capable de faire pour cette femme. En tous les cas, il aimait la voir agir, surtout quand elle charmait les autres. Tant que les autres n'en profitaient pas plus. Parfois, il devait se faire violence et accepter de la voir au bras d'un autre, mais il n'aimait guère cela. Même s'ils étaient tous les deux fidèles l'un à l'autre. Enfin, lui aussi, parfois... devait faire des écarts, pour amener leurs arnaques à bien. Pour le coup, il doutait que pour ce jeune anglais, ils devraient aller jusque-là.

"James" eut un petit rire à la répartie de son interlocuteur.

- Oh, je ne pensais pas à ce camp pour proposer vos dessins. Mais dans une grande ville, comme Washington ou New York, voir même Boston! Je suis certains que vous trouveriez de quoi contenter des gens. Ainsi que les scientifiques qui n'auraient pas votre talent. Dans un sourire confiant.

Il flattait, certes, mais ce n'était pas que de l'hypocrisie, il était honnête et sans doute que ce jeune, aurait mieux à faire, s'il ne restait pas à Deadwood, qu'est-ce qu'une ville pareille, pouvait bien apporter à un naïf comme lui? Car plus la conversation avançait entre eux, plus il était étonné de voir que ce mec ne s'était pas encore fait croquer par tous les bandits de la région. Avait-il une bonne étoile? Ou un très bon protecteur?

- Enchanté, "Emy". Heureusement que vous avez la tête dure! Taquin, avant de faire un petit mouvement positif du chef. Oui, de l'Est, le train permet les longs trajets maintenant, c'est un avantage, vous devriez essayer, si vous êtes curieux.

Eh bien, James comme Richard, resta surpris de la réponse du scientifique. Ce dernier semblait se moquer comme de sa première chaussette, de la pépite qui trainait dans son sac. Estimant qu'elle ne lui était pas... utile? Qui pouvait dire de même? Il ne voyait vraiment pas la fortune que cela pouvait apporter? Haussant les sourcils, il se fit couper par sa compagne, qui ne manqua pas de rebondir correctement sur le sujet. Il se racla un peu la gorge et finit par reprendre le cours de la conversation.

- En effet, cela pourrait vous être bénéfique. Plus que vendre vos dessins. Avec son assurance revenue comme par magie. Mais oui, vous devriez faire attention, beaucoup ici ne manquerait pas de vous mettre dans une boîte en sapin pour ce qui traine dans votre sac. Pourquoi n'y voyez-vous aucun intérêt? Une vraie curiosité de la part de l'Anglais, qui se demandait ce qui poussait son interlocuteur à ne pas avoir plus de goût pour l'or que cela.

Holt fit un petit mouvement de la main, pour dire qu'il ne leur devait rien, fausse modestie, bien entendu. Mais leur interlocuteur se proposait pour faire le guide, sa compagne ne manqua pas de sauter sur l'occasion. Il eut un nouveau petit sourire.

- C'est vrai qu'un guide ne serait pas de trop. Regardant sa belle. Je ne pense pas qu'un théâtre soit la priorité de ces braves gens, cousine. Le café proposé, il revint sur leur proie. Je crois que vous n'avez pas le choix de dire oui. D'un air amusé. Vous êtes anglais si je ne m'abuse, n'est-ce pas?

L'accent ne trompait personne, surtout pas un compatriote.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 20th Février 2017, 16:36

L’enthousiasme de la dénommée Daisy était surprenant et inhabituel, en ces lieux. Mais je ne m’en sentis que plus attiré et reconnaissant envers les deux nouveaux arrivants. D’autant que la femme semblait s’intéressée à mon travail, et à la science de manière générale, tout comme son compagnon de route. Là aussi, c’était assez rare pour être souligné. Même si le regard qu’elle jetait à Deadwood était assez sévère, je fus touché par ses encouragements à persévérer dans ma voie, aussi difficile soit-elle.

"Oh, mais il y a aussi des gens très respectables et civilisés ici, je vous rassure, Miss Daisy !" indiquai-je à la dame avec un hochement de tête affirmatif. Puis en me tournant vers l’homme : "C’est une idée… J’envoie déjà des articles, surtout à des revues et des congrès anglais. Mais peut-être que les dessins auraient un intérêt pour eux aussi !"

Après tout, plus je partageais mes passions, plus j’en étais heureux. D’ailleurs, en parlant de partage, j’interrogeais mes interlocuteurs sur leur récent voyage, puisqu’ils venaient d’arriver tout récemment. Ils venaient également de l’Est, comme beaucoup de gens ici, migrant depuis l’Europe ou la côte Est.

"Le train est vraiment une fascinante invention, et croyez bien que j’ai eu l’occasion de l’utiliser ! Je ne serais pas ici, autrement."

Mon arrivée à Deadwood avait en effet été due à plusieurs successions de hasards et voyages, qui avaient débuté à mon arrivée à New-York, pour finalement traverser le continent américain jusque dans la région. Où j’étais resté depuis les deux dernières années, trouvant tout ce qui suffisait à mon bonheur d’un point de vue scientifique, et me permettait surtout de faire connaissance et de louer des liens avec des habitants. Car je n’étais pas un solitaire dans l’âme, loin de là. Et mon intérêt pour ces inconnus devait sûrement le témoigner.

Un intérêt beaucoup plus marqué que celui pour l’or que me rendit James. D’où ma certaine incompréhension quant au moindre profit que je pourrais en tirer, ou de la manière dont cela pourrait se faire.

"Vous croyez ? Pourtant, je ne sais pas si cela présenterait autant d’épanouissement personnel que mes dessins." La question me laissa dubitatif quelques instants, avant que je n’explique la raison de mon désintérêt en retrouvant un léger sourire : "D’un point de vue de chercheur, j’ai fait le tour de ce pouvait m’offrir un tel matériau assez rapidement. Sa valeur marchande dépasse sans doute sa valeur scientifique, même si l’or possède quelques qualités intéressantes. Par exemple, saviez-vous que c’était un excellent conducteur thermique ? Ou qu’il ne s’oxyde pas ?"

En dehors de cela, j’avais beaucoup d’autres sujets de recherche beaucoup plus vaste qui requéraient mon attention. La faune et la flore, par exemple, fournissaient une source infinie de savoir, à portée de main. Néanmoins, je continuais à travailler sur l’or de temps à l’autre, surtout pour fournir des détails sur les terrains où on pouvait en trouver. Ou non, d’ailleurs.

Mais c’était une autre histoire, et pour l’heure, mon sujet d’étude portait surtout sur le fait de trouver un moyen de remercier les deux voyageurs pour leur aide. Mon idée de guide sembla tout particulièrement plaire à la dame.

"Oh, il y a bien le Langrishe Theater, sur Broadway Street, avec quelques bons spectacles, même si ce n’est effectivement pas la priorité de la majorité des habitants. Mais cela pourrait vous intéresser tout de même !" Daisy m’invita ensuite avec tellement de conviction à venir partager un café avec eux qu’il aurait été cruel de refuser. Charmé et rieur, j’acquiesçai d’un signe de tête. "En effet, et je n’oserais pas dire non à une lady ! Je m’en veux de n’avoir pas songé à cela moi-même avant. Nous avons un très bon salon de thé, d’ailleurs." Puis, je répondis à James avec un grand sourire : "C’est exact. L’accent ne part jamais vraiment, même plusieurs années après avoir quitté le pays."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard 27th Mars 2017, 14:50





    N’est-ce pas ! Il y a le bateau aussi. On peut aller si loin en naviguant ! Je rêverais de voir ces terres exotiques.

    Le regard et la voix rêveurs de Mrs Cardigan la rajeunir de quelques années. Derrière les petites rides on devinait encore l'espièglerie de ses vingt ans. Le temps avait une prise différente sur ceux qui gardaient un œil optimiste sur la vie.
    Halley se laissait aller à une rêverie enjouée. Au fond de ses prunelles brûlait une flamme vive. L'imagination galopait par de là les océans, vers des volcans et des rizières. Les journaux partageaient de plus en plus d'images de ces terres lointaines aux peuples inconnus. Un jour, Holt et elle auraient assez d'argent. Et alors...

    -Oh oui, il y en a de ces gens dangereux. Deadwood est remplie de gens qui sont sans fois ni lois ![i] Steele savait de quoi elle parlait.

    Cette ville boueuse comptait bien des malfrats. Des gars du genre de Swearengen ne ferait qu'une bouchée de ce petit agneaux.
    Non filous auraient au moins la descence de lui laisser de quoi se requinquer. Ils ne tuaient ! Ou alors, seulement pour défendre leur vie. Ils n'étaient pas de mauvaise nature dans le fond. Ils trouvaient seulement plus juste et plus simple de gagner leur vie en jouant la comédie. Franchement, pouvait-on réellement leur reprocher de tirer profit de ce monde et de ses faiblesses ?

    -
    Un conducteur thermique ? Aloors l’or donne chaud ?? Quelle drôlerie !

    Hailey avait tout juste suivi les cours du Père de son village. Et encore jusqu'à ce qu'elle doive rejoindre ses sœurs pour les travaux des champs. Mais, elle avait en elle une soif de connaissance. Elle avait emprunté tous les livres de pharmacologie de son beau-père. Elle avait demandé des conseils à la maîtresse d'école de Jessie pour apprendre connaître l'Histoire de l'Amérique.
    La pudeur l'avait toujours retenue. Elle s'était à peine confiée à Rick et n'intervenait jamais dans les conversation. La simple idée de se ridiculiser maintenait sa langue immobile. C'était aussi pour cela que ses personnages étaient toujours plus idiots qu'ils en avaient l'air.

    -
    Très bien. Merci Emy. Vous voyez James, nous avons de la chance. Je vous le disais bien. Rétorqua-t-elle non sans couver son homme d'un regard espiègle.

    Avec une familiarité peut-être un peu légère Daisy alla prendre le bras de son cousin. Un clin d’œil pour son complice. Ils avaient mis la main sur une perle. Il ne faudrait pas un mois avant que ce gamin ne leur mange dans la main. Avec l'or qu'il avait dans sa besace, ils auraient de quoi passer l'hiver sans problème, voir même investir !

    -
    Un salon de thé. Oui. Ce sera parfait. Allons-y.

    Ni une, ni deux, la blonde prenait le pas pour quitter le carrefour et les ramener vers l'épicentre. Perchée au bras de son « cousin » elle respirait l'air à plein poumon. Un éclatant sourire sur le visage, alors qu'elle imaginait la saveur d'un sconse. Vraiment, il y avait des bons côtés à leur métier. C'était agréable de s'en souvenir.

    -
    Vous en avez le petit accent ! J’aime beaucoup les Anglais. Ils ont cette espèce de « savoir-vivre ». Vous voyez ce que je veux dire ?

    Steele, qui partageait la vie d'un vrai British, parlait d'expérience ! Les premiers temps de sa relation avec Richard elle avait été restabilisée par ses bonnes manières. Aucun homme de son entourage était si éduqué. Et, elle y avait pris goût. Si bien que maintenant elle n'arrivait plus à savoir si Edouardo avait été aussi brusque qu'eux ? En tous cas la rudesse de leurs congénères lui sautait aux yeux !

    -
    Emy, dites-moi ! Quelle est la dernière mode à la Coure ? Comment sont les dames ? Peut-être qu'un peu plus tard Hailey oserait aborder un sujet un peu plus intéressant comme la poésie !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard

Revenir en haut Aller en bas
 

It is well for the heart to be naive || Hailey & Richard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-