fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Richard Holt - Lying Bastard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 16:31

Edward Richard Holt
49 ans – Comédien/Escroc/Arnaqueur - Wanted: Dead or Alive

you never know who i am
Nom : HOLT anciennement "de MORTIMER" mais a préféré changer de nom, une fois arrivé sur sol Américain ; Prénom(s) : Edward Richard (celui qu’il utilise maintenant) Ivo ; Surnom(s) : "L'Anglais", Rick, Ricky ; Lieu et date de naissance : Gloucester, Angleterre, 07 avril 1829 ; Âge : 49 ans ; Statut marital : En partenariat avec STEELE ; Situation financière : Bonne ; Occupation : Profite de ses talents de comédien, pour arnaquer les gens ; Arrivé(e) à Deadwood : Depuis quelques jours ; Groupe : Wanted: Dead or Alive ;


everyone has a story, listen to mine


Episode I : « Come not between the dragon and his wrath. » KING LEAR

Le journal est jeté sur le bureau en bois massif du Lord de Mortimer. Chef de famille. Les grandes lignes de la Une, semblent donner la parole à un scandale dont le peuple raffole. De l’autre côté du bureau, se trouve un jeune homme, d’une vingtaine d’années, dont les traits ressemblent sérieusement au plus vieux qui lui fait face. Mais si lui sourit, ce n’est guère le cas de son aîné.

LORD DE MORTIMER
(Fulminant)
Ne pensez-vous pas en avoir déjà suffisamment fait ?!

EDWARD DE MORTIMER
(Désinvolte, presque amusé)
Père, vous n’allez quand même pas donner une quelconque importance à ces ragots ? Sans doute des gens jaloux qui…

LORD DE MORTIMER
(Le coupant avec rage, furieux de voir à quel point son fils se moque du monde)
Des… RAGOTS !!? Tout ceci n’est donc qu’une face à vos yeux ? Ne vous suffisait-il pas de vous accoquiner avec cette bande de… de saltimbanques ?! Cela ne vous suffisait pas pour trainer notre nom dans la boue ?

EDWARD DE MORTIMER
Des comédiens Père, ce sont des gens biens. Pourquoi n’essayerez-vous pas de…

LORD DE MORTIMER
(Le coupant à nouveau)
Silence ! Vous êtes une disgrâce Edward ! Une honte à notre nom. Je ne veux plus jamais vous revoir, vous n’êtes plus mon fils, vous n’existez plus pour moi. Disparaissez.

EDWARD DE MORTIMER
(Abasourdi)
… Vous ne pensez pas ce que vous dites… ce n’est…

LORD DE MORTIMER
(D’une froideur extrême, sans plus le regarder)
Adieu, monsieur.

Ne laissant aucune possibilité de réponse, le père de famille ouvre la porte à celui dont il ne prononcera plus jamais le nom.

Edaward comprend alors qu’il est bel et bien banni de sa famille, avec un petit rictus, il salut pourtant encore son père, avant de quitter le domaine familiale, pour ne plus jamais y remettre les pieds.


Episode II : « Out damned spot. Out I say! » MACBETH

L'ambiance du saloon est chaude, même tendue. Il n'en fallait que peu pour que tout, finalement, explose.

Edward, seul au comptoir, buvait. N'en déplaise aux autres. Il imagine, sans doute, tenir un tripot du même acabit, un jour.

EDWARD MORTIMER
(S'adressant au barman)
Et pourquoi ne pas me vendre ton taudis?

VINCE COLTON
(Nettoyant un verre)
Déjà, parce que t'aurai jamais l'argent nécessaire, Edward.

EDWARD MORTIMER
Qu'est-ce que t'en sais?

VINCE COLTON
(Riant)
Toi? Avoir des thunes? T'es qu'un pauvre poivrot, qui a de la chance que je lui offre ses verres en échange de tes maigres talents de comédien.

EDWARD MORTIMER
(Petite moue, en terminant son verre)
T'es dur Vince, j'ai du talent! Tout le monde le dit.

VINCE COLTON
Ouais, ouais, c'est surtout dû à ta belle gueule.

Blessé dans son égo, Edward va pour lui répondre dans un grognement sourd, mais une main se posa sur son épaule.

JIM FORD
M. Mortimer?

EDWARD MORTIMER
Oui?

JIM FORD
Jim Ford, de l'agence Pinkerton, pourrions-nous parler?

EDWARD MORTIMER
(Sur la défensive)
Tout dépend pourquoi...

JIM FORD
C'est votre père qui m'envoie.

EDWARD MORTIMER
(Sarcastique, buvant son verre)
Fais longtemps que j'ai plus de père.

JIM FORD
Celui que vous avez totalement dépouillé...

EDWARD MORTIMER
Ahh... lui... alors comme ça, il se souvient d'avoir un fils?

JIM FORD
Ne soyez pas si fier de vous, je viens pour vous arrêter et pour vous faire rendre ce que vous avez volé.

EDWARD MORTIMER
Ne rêvez pas. Je ne me laisserai pas faire, il n'a eu que ce qu'il méritait.

JIM FORD
Bon, vous allez me suivre bien gentiment. Pas besoin de faire une esclandre, n’est-ce pas, monsieur Mortimer ?

L’invitation est accompagnée de deux petits mouvements de la main. Un montrant la sortie du saloon et l’autre, faisant voir l’arme à sa ceinture. Au regard que lui lançait le Pinkerton, Edward ne pouvait douter une seule seconde que ce dernier n’hésitera sans doute pas à l’utiliser.

EDWARD MORTIMER
(Avec un sourire un peu forcé)
Bien sûr, bien sûr…

Bien qu’il soit encore trop lâche pour se battre au corps-à-corps contre un homme qui sait parfaitement se défendre, l’anglais cherche pourtant une solution pour s’en sortir et ne surtout pas devoir aller rendre des comptes à son Lord de père. Qui l’avait, par ailleurs, renié.

Un type bourré comme un coing, fût sa solution. Avec facilité, il ne manque pas de le bousculer, pour créer une chaine d’événements qui lui sauveront la vie. Le type bousculé, rentra dans un autre, qui, alcoolisé lui aussi, balança un coup de poing dans le nez de l’autre. Déclenchant avec une rapidité presque surprenante, une bagarre généralisée dans le saloon.
Ce qui permet à Edawrd d’en profiter pour filer à l’anglaise. Sans compter que le Pinkerton ne le lâche pas avec autant de facilité. Dans le bordel ambiant, il réussit même à rejoindre le fugitif. Pourtant, le battant des portes ne sont plus qu’à quelques pas. Il se fait pourtant arrêter d’une main ferme au pas de la porte, voulant se retourner pour voir la tête de son opposant, il se prend un coup dans le nez qui ne manque pas de le mettre presque instantanément à terre et ko.

L’instinct de survie prend alors le dessus sur le reste et Edward est finalement prêt à défendre chèrement sa peau. Si bien, même, que nos deux protagonistes se retrouvent projetés dans le bordel ambiant du saloon.

Son visage lui fait mal, ses poings aussi, mais il ne réfléchit plus. Tout ce qu’il veut, c’est se défaire de son adversaire. Sa main attrape quelque chose de dur et sans réfléchir, il en profite pour cogner le détective avec. Trop fort, sans doute, au craquement qu’il semble entendre quand la matière du bois, rencontre l’ossature du visage et ce n’est clairement pas le pied de la table qui vient de se briser.

Le type s’écroule, sans un bruit. Essoufflé, déboussolé, Edward ne comprend pas complétement ce q’il vient de faire. Bousculé à nouveau, par un autre combattant, il reprend rapidement ses esprits et fui le théâtre de ses actions. L’horreur de ce qu’il vient de faire le frappe alors de plein fouet. Il le sait. Il vient de tuer un homme. Cette affirmation ne manque pas de lui faire rendre tout le whisky qu’il avait avalé et avant que qui que ce soit ne se rendre compte de quelque chose, il sautai sur son cheval et filai à bride abattue, loin de cette ville maudite.

Pour avoir mis sous terre un Pinkerton, il sait que jamais, il ne sera en paix.  Une pensée juste et raisonnée, car bien entendu, une prime fût mise sur sa tête et l’obligea à disparaître, à nouveau.


Episode III : « I am determined to prove a villain. » RICHARD III

Edward n'est plu. Il a changé. De nom, d'identité. Pour se faire totalement oublier. Et ça semble lui avoir réussi. Alors qu'il se retrouve à tranquillement déambuler dans un saloon quelconque. Dans des habits qui le font passer pour un noble, cherchant l'aventure. Avec des femmes de l'ouest sauvage, à la recherche de trésors quelconques. De quoi s'amuser. Bien qu'il tienne son verre de brandi avec facilité et qu'il fume le cigare avec désinvolture. Ce n'est qu'un rôle qu'il habite. Il tente, comme maintenant depuis bientôt 15 ans, de voir qui sera suffisamment stupide pour entrer dans son petit jeu et lui dérober tout son argent. Afin ensuite, de repartir sur les routes et de recommencer son petit manège ailleurs. Il sait, qu'il est devenu un maître en la matière et s'en amuse, beaucoup. Voilà longtemps qu'il a dépassé les limites de la loi et qu'il n'a plus peur de voir sa tête sur une affiche de recherche.


Episode VI : « My heart is ever at your service » TIMON OF ATHENS

La porte de la chambre s’ouvre avec puissance, pour se refermer aussitôt derrière l’homme qui vient de la passer. Haletant, fébrile, il attrape ses affaires, pour les ranger sans réfléchir dans un sac.

RICHARD HOLT
Hailey ? HAILEY!

HAILEY STEELE
(Qui avait réussi à finalement s’endormir)
Damned it, « L’Anglais » !

RICHARD HOLT
Tu m’engueuleras plus tard, on a pas le temps là !

HAILEY STEELE
(Suffisamment consciente pour reconnaître le ton pressé de son compagnon, se redresse d’un bon pour l’aider)
Qu’est-ce que t’as encore fait ?

RICHARD HOLT
Je jouais aux cartes… un type, de va savoir où, m’a reconnu, il nous a vendu. Autant dire que le petit comité qui arrive est pas là pour boire un coup.

La jeune femme n’a pas besoin de plus d’explication pour comprendre le problème. Voilà quelques semaines qu’ils mènent leur petit business dans cette ville, dommage qu’on ne leur laisse pas plus de temps. Ils auraient pu ramasser plus de cash.

Les deux brigands ne sont pas les plus habitués aux départs précipités, mais ils sont suffisamment prévoyants, pour - justement - être prêt à ce genre d’occasions. Ayant une chambre de plein pied, une fenêtre, les chevaux juste derrière, rapidement joignable, prenant le nécessaire vital, ils n’ont plus qu’à passer par la dite fenêtre et filer comme les voleurs qu’ils sont.

Le temps que la petite troupe débarque, ils sont déjà sortis de la ville et déguerpisse à la vitesse de l’éclaire. Le but étant de rejoindre la voie ferrée et surtout, une petite gare, pour embarquer dans le train et filer loin de cet état. Leurs têtes vont vraiment finir par être trop reconnues dans le coin, il est important de se faire oublier.

Une fois à l’abri d’un wagon, les deux fugitifs peuvent prendre un moment pour reprendre leur souffle. Les chevaux sont aussi embarquer dans le dragon de fer, il est vraiment temps de faire route vers l’Ouest, là où ils pourront être un peu plus tranquilles. Hailey balance un coup à l’arrière de la tête de Richard, juste pour lui faire savoir son mécontentement.

RICHARD HOLT
(Se passant une main sur l'arrière du crâne)
Hey ! J’y suis pour rien pour une fois.

HAILEY STEELE
Tu aurais mieux fait de le voir venir…

RICHARD HOLT
Quoi qu’il en soit, on a bien fait de partir. Avant que le type ne me saute dessus. (Et c’est là qu’elle put remarquer la marque de coup sur la pommette de l’homme) J’ai entendu dire que l’or dans les Black Hills attirait un grand nombre de prospecteurs et oiseaux en tout genre. Deadwood est un camp sans foi et surtout sans loi. On pourrait y aller. S’il n’y a pas de loi, on sera plus « en sureté » et je suis certains qu’il y a de quoi se remplir les poches. Qu’est-ce que t’en pense ?

HAILEY STEELE
(Considérant sérieusement la proposition)
C’est une idée. On en profitera pour voir un peu comment ça se passe dans les autres camps miniers, laissons un peu le temps à Deadwood de proliférer. Et de refaire un peu notre pécule.

RICHARD HOLT
(D’un sourire)
C’est comme tu le sens. Faudra qu’on se gaffe juste dans les collines, les indiens sont sur le sentier de la guerre.

HAILEY STEELE
(Lui caressant doucement la barbe, sûre d’elle)
On a toujours réussi à s’en sortir, c’est pas quelques peaux rouges qui vont t’effrayer ?

RICHARD HOLT
Bien sûr que non. Je disais cela à titre informatif.

HAILEY STEELE
Et je l’ai entendu. Maintenant, si je pouvais dormir un peu, jusqu’à notre prochain arrêt. Tu veux bien faire en sorte de ne pas te faire remarquer d’ici-là ?

RICHARD HOLT
(Hochant de la tête, avec un petit air désolé pour ce qu'il vient de se passer)
Promis.

Il se lève, lui laissant alors la banquette, préférant aller faire un tour dans les wagons, pour se dégourdir les pattes. S'accoudant contre l'une des fenêtres dans le couloir, il observe le paysage qui défile à une vitesse folle. Peut-être qu'une fois arriver à Deadwood, ils pourront se poser, un peu.

Juste pour souffler.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Holt ; Prénom : / ; Âge : 30 ans, encore ; Comment as-tu découvert le forum ? J'y suis depuis quelques temps ; Qu'en penses-tu ?Toujours aussi cool et qui me fait avoir bien trop d'idées de persos ; Avatar choisis : Jeremy Irons ; PV, Scénario ou Inventé ? Inventé ; Un dernier commentaire ? Allons faire parler la poudre!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 16:35

REBIENVENUE avec ce nouveau personnage, patron
Je vois que tu as déjà bien avancé ta fiche, voire même fini Une pièce de théâtre en plus Bref, je vais lire tout ça et je te souhaite bon amusement avec ce nouveau personnage


thief despite her


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 16:38

Bienvenue dans la place l'Anglais ! Tu en as mis du temps ! On a du pain sur la planche !

Ravie de voir le minois de Rick dans le coin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 16:53

Re-bienvenue, camarade anglais heroo
Et bon amusement dans votre duo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 17:05

Re-bienvenue à toi !
Bon choix de trombine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 17:27

Re-bienvenue, super sympa la fiche en représentation théâtrale !
Moi aussi j'aime arnaquer des gens
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 18:00

Congrats & Welcome in WB

Tu es enfin validé(e) ! Toutes mes félicitations !
En voilà une fiche originale ! J'aime beaucoup ta manière d'écrire mais bon, ayant rp avec toi, je suis pas surprise L'idée d'en faire une presque pièce de théâtre est assez plaisant, j'ai beaucoup aimé l'histoire et les idées, bravo Allez, bon amusement avec ce nouveau personnage

Afin de t'intégrer au mieux sur Western Bastards, je t'invite à aller :
Recenser ton avatar
L'inscrire dans le listing des occupations
D'ouvrir ta fiche de liens

Et surtout pour que WB puisse accueillir d'autres membres, d'aller de temps en temps voter sur les Top Sites et de remonter la pub sur Bazzart et Pub RPG Design.

Allez ! On a assez parlé ! Il est temps de sortir tes armes et de faire ton entrée dans la grande famille de Deadwood !


thief despite her


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard 12th Décembre 2016, 18:04

Merci ! Ravi que la fiche plaise. Wink
Au plaisir de tous vous croiser en jeu.
*File faire son devoir.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Richard Holt - Lying Bastard

Revenir en haut Aller en bas
 

Richard Holt - Lying Bastard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. you found me lying on the floor
» (F) CLAIRE HOLT - Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain
» Faye T. Marshall | Claire Holt
» ( M ) Greyston Holt Je suis une sorte d'agent de probation
» THE LYING GAMES - RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-