fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Naissance d'une amitié (feat. Georgia Lewis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Naissance d'une amitié (feat. Georgia Lewis) 16th Novembre 2016, 02:20

Trois semaines, déjà que nous sommes installés à Deadwood. Depuis notre arrivée, je n’ai pas eu le temps de souffler. Ici, tout est tellement différent qu’à Minneapolis. À chaque pas que je fais, j’ai l’impression que le danger me guette. Dès notre descente du train, je ressentit une angoisse terrible me serrer le cœur. Est-ce que ma vie serait différente ici? Est-ce que j’allais enfin pouvoir goûter un peu de bonheur ou ma vie serait encore une longue suite de déceptions.

À notre arrivée, il nous a fallu chercher un endroit pour nous loger le temps de trouver une maison. Heureusement, un hôtel abordable a pu nous accueillir pour plusieurs jours le temps de trouver un endroit pour installer à la fois la clinique d’Alexander et notre foyer. Cette ville toute neuve est en perpétuel chantier. Ce fut donc beaucoup plus simple que je l’avais imaginé que de trouver une maison. Situés sur Lee Street à quelques pas des autres commerces, nous avons eu le coup de foudre pour une maison à deux étages avec une grande véranda donnant sur City Creek. Sachant qu’il nous serait difficile de trouver mieux, nous avons fait une offre d’achat qui a été acceptée. Une couche de peinture et quelques éléments de décoration et nous pouvions enfin emménager. Pendant les jours qui ont suivis, j’ai défait nos valises et les caisses qui contenant tout le matériel d’Alexander. J’ai installé son cabinet et la clinique ainsi que notre petit logis au deuxième étage. Cela ne ressemble en rien à ce que nous avions précédemment, mais c’est confortable. Mon seul regret est d’avoir une maison en pleine ville et non à l’extérieur du tumulte. Ici, je ne pourrai pas avoir mon potager pour cultiver mes légumes et mes herbes. Heureusement, la maison est bordée de lumière et par les grandes fenêtres, je peux voir couleur la rivière. Nous sommes en novembre, il fait encore très beau, mais le soir le vent se lève dans les montagnes et il fait beaucoup plus frais.

Je n’ai pas encore eu le temps de visiter toute la ville et les forêts qui l’entourent. La rumeur veut qu’elle soit dangereuse et remplie de sauvages, mais je m’en moque. Dès que mes réserves seront à sec, j’irai voir ce que je peux y trouver. Les jours passent. Nous officiellement ouvert la clinique et depuis la salle d’attente est toujours pleine. Apparemment, l’arrivée d’un nouveau médecin semblait être attendue par toute la population de Deadwood. Pour ma part, j’occupe toujours mon rôle auprès d’Alexander. Je l’assiste dans sa tâche, je prends des notes pour ses dossiers et je prépare les médicaments pour ses patients.

Rien. Non rien n’a véritablement changée. C’est une autre ville, mais notre vie à nous est la même. Et chaque jour quand le soleil se couche, je ne peux m’empêcher de prier. Prier pour que le lendemain soit différent. Qu’un miracle arrive enfin. Dimanche arrive enfin.  Le premier dimanche libre depuis notre arrivée. N’ayant aucune envie de rester enfermée par une aussi belle journée, je décide de me rendre à l’office. Il est grand temps pour moi de reprendre une vie normale. Il est temps pour moi de découvrir cette ville et les gens qui l’habitent. Question de faire bonne impression, je passe ma plus belle robe et je me coiffe avec un chignon lousse laissant quelques mèches lousses dans mon cou. Chapeau et gant dans les mains, je quitte la maison pour me rendre jusqu’à l’église.

Comme tous les autres bâtiments, l’église est toute neuve. On sent encore l’essence du bois dans son mobilier et ses sculptures qui ornent les murs. L’église est grande, mais elle est pratiquement vide. Je ne suis guère étonnée les gens de cette ville ont d’autres distractions que la prière et chant. Même Alexander a préféré rejoindre ses nouveaux amis plutôt que m’accompagner. Je prends place dans un banc de la troisième rangée. Mon missel en main, j’attends le début de l’office. Autour de moi, les gens prennent place. Ce sont surtout des femmes accompagnées de leurs enfants. Voyant que personne ne viendra se rajouter, le révérend commence la cérémonie. Pour la première fois depuis mon arrivée à Deadwood, je retrouve un peu de paix et de chaleur dans les paroles du prêtre.  

À la fin de l’office le révérend nous annonce que pour de célébrer la fin des récoltes et pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux arrivants une collation nous sera servie à l’extérieur. La clinique étant fermée pour la journée et sachant qu’Alexander en avait pour le reste de la journée avec ses satanées cartes, je décide donc de m’y rendre. Qui sait j’allais peut-être rencontrer des gens qui me donnerait une meilleure image de cette ville maudite. À l’extérieur, un soleil fantastique nous accueil. Sur une grande table, on a disposé des pichets de limonade fraîche, des sandwichs et des biscuits. Le tout semble très appétissant et le révérend nous invite à nous servir. Je me verse un verre de limonade lorsque je me rends compte que mon missel est tombé. Je me penche pour le ramasser et je tombe nez à nez sur une autre femme qui s’est agenouillée pour le ramasser. Gênée, je la remercie d’un sourire et lui dit :

- Merci, c’est très gentil à vous. Je ne pense pas avoir eu la chance de vous rencontrer depuis mon arrivée. Mon nom est Felicia Caldwell. Et vous?
Revenir en haut Aller en bas
 

Naissance d'une amitié (feat. Georgia Lewis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit apporte la rosée. Moi je veux t'apporter la joie d'une amitié. //feat North [END]
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-