fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 contract became alliance /w Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 280
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood et ses environs

Message Sujet: contract became alliance /w Dean 14th Novembre 2016, 15:25

contract became alliance

« Combien ? » « Laisse-moi le temps de compter », répond-il d’une voix lente, presque agacée. Il faut dire que je ne cesse de le harceler depuis que nous nous sommes arrêtés dans un coin de désert pour faire un compte-rendu de notre dernière attaque. Deux à trois morts, mais surtout, un bon pactole ramassé pour nous remplir les poches. « T’es long pour faire ça Ben ! » Il lève les yeux dans ma direction, semblant se retenir de lancer une remarque. Mes lèvres s’étirent et je me redresse, une main sur ma ceinture tandis que d’un mouvement de tête, je l’incite à parler : « Crache l’morceau Ben. » « J’tiens à ma peau », qu’il dit non sans un sourire en coin, signe de son amusement. Je m’esclaffe, mirant les autres hommes de la bande, autant amusés que moi, par cette situation. Ils ont tous envie de savoir combien ils vont toucher après ce braquage. « Lance-moi la bouteille ! » Je l’attrape en plein vol, faisant sauter le bouchon avant d’en prendre une bonne rasade avec un soupir. Le soleil cogne sur nos crânes, les chevaux ont besoin de boire, mais nous ne sommes pas dans un lieu propice pour ça, il faudra songer à faire une halte dans une ville proche pour les bestiaux, mais aussi pour dépenser ce qu’on vient de gagner. Ben claque dans ses mains après plusieurs minutes, se redressant pour me tendre la liasse de billets : « 1 500$. » J’étire un sourire. C’est moins que notre dernière action, mais c’est toujours ça. « Parfait ! On va s’partager ça les gars, ramenez vos culs ici ! » Sans plus attendre, on se rassemble en un cercle tandis que Ben donne à chacun 150$ : « On fait halte à la prochaine ville ! » Je remonte sur mon étalon se prénommant Grand Duc, je n’ai pas choisi son nom malheureusement sinon il est certain qu’il ne s’appellerait pas ainsi, mais c’est une bonne bête, rapide et docile. Je flatte son encolure, avant de lui donner un coup d’éperon dans les flans pour partir au grand galop, laissant derrière notre passage, une épaisse fumée rougeâtre, couleur de la terre.


La nuit est proche lorsqu’on pose pied-à-terre dans une petite ville du Kansas. La grande rue est grouillante de personne qui vont et viennent, sortant d’un saloon pour entrer dans un autre ou d’hommes, le pantalon ouvert qui ressortent des bordels. « On s’retrouve d’main dans ce saloon, midi ! » dis-je à mes hommes tout en me tournant vers eux, leur offrant ainsi la soirée pour vaquer à leurs envies. Quant à moi, je me dirige d’un pas leste vers le premier saloon. Je pousse les portes grinçantes pour mirer la salle. Parfait. Un sourire aux lèvres, je m’approche d’une table occupée par quatre hommes et je demande la mise, puis je m’installe. Une poulette s’approche, une main dans ma nuque afin d’attirer mon attention. Je recule légèrement, laissant une jambe disponible pour la donzelle tandis que je reste concentré pour la partie de poker qui va débuter : « Dit, l’étranger, d’où tu viens ? » Je pose mes cartes faces contre table avant de lever les yeux, haussant les épaules : « J’viens seulement faire une partie et profiter des donzelles, après j’repartirai ! » Sans nul doute, ils se posent des questions. Un bonhomme au visage sali par la terre s’installe à une table, donnant une mise sans sourciller, ça intrigue, mais s’ils ne me cherchent pas querelle, il n’y a pas de raison que j’use de mon colt. « Quand vous voulez les gars… » Je souris, tapotant la table pour qu’on puisse démarrer la partie. Je claque la cuisse de la poulette : « Et si t’allais m’chercher une bouteille de whisky ? » Elle accepte et je l’observer rouler des fesses pour se diriger vers le bar avant de revenir sur les hommes. Les portes grinçantes de l’entrée résonnent, je lève les yeux sur un bonhomme qui pénètre dans les lieux, puis je retourne sur le jeu sans me préoccuper plus. Ça va et ça vient par ici, mais ces foutues portes qui couinent m’agacent et j’vais devoir en causer avec le propriétaire.


dead man's hand


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 30/09/2016
« Messages : 363
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis sa création

Message Sujet: Re: contract became alliance /w Dean 16th Novembre 2016, 18:50

L’ciel est bas, gris et humide, le crachin qui s’évertue de tomber sur nos faces n’est pas des plus agréables. J’pousse le type vers le bureau du Shérif de Hays pour que le coyote rentre, alors que je fume mon cigare. Mon cache-poussière couvert de gouttelettes j’entre dans la bâtisse, roulant mes éperons tout neuf sur le sol. « T’es vraiment un fils de chien, Barrett ! T’m’avais dit qu’tu m’livrerais pas ! » Je me fais un plaisir de lui sourire avant de le remettre au shérif et de lui tendre la demande de rançon pour la tête de Joe l’balafré, comme il se fait nommée ce bouffon. « J’ai menti ! 100$, j’les veux pas d’main Shérif ! » Le représentant de l’ordre, fier de sa belle étoile qui brille à son veston prend tout le temps possible pour lire le document que j’viens de lui remettre. Pendant ce temps, l’autre putois gueule qu’il aura ma peau en sortant de taule. J’lui souhaite bien du plaisir. « Sauf votre respect Shérif, j’ai pas qu’ça à faire ! » Sa moustache fournie remue avant qu’il m’toise de bas en haut. Je termine mon cigare que j’écrase à même le sol encore humide de nos bottes. « 50 $, c’est tout ce que j’peux vous donner ! » Est-ce qu’il tente de m’entuber ce gros connard ? « 100 $, pas un de moins et si tu veux garder ta tête sur l’épaule, t’as plus intérêt à négocier avec moi, Shérif ! » Il soupire avant d’aller à l’arrière où j’entends comme le son d’un coffre fort, quelques rouages grincent et j’vois l’bonhomme revenir avec des billets qu’il compte à même le bord de son bureau. Son adjoint mire les billets comme si son intention était de mettre la main dessus. J’suis assez prudent, avec tout le monde faut dire. Lorsqu’il a terminé, j’prends mon argent et j’me tourne vers le tableau des recherchés. Humm…Travis Kidd Jr….La prime est belle…j’l’arrache du mur sans d’mander la permission et je ressors avec un signe de tête. La putain de pluie continue de s’abattre, j’enjambe ma monture et je l’talonne pour prendre le large. J’trouverai bien un endroit pour passer la nuit, mais pour sûr pas dans c’t ville.

Kansas – 2 mois plus tard
J’suis la trace du type et sa bande depuis plusieurs semaines maintenant, j’les ai bien croisés un jour, presque face à face, mais c’t pas le moment. C’est lui qu’je veux et sa bande pose un souci de taille, j’suis seul, bien que bon tireur, j’suis pas suicidaire, pas encore. J’les ai suivis jusqu’à une p’tite ville dans le fond du Kansas, lorsque j’arrive, je fais plusieurs fois le tour de l’ville pour retrouver leurs montures. Visiblement, la majeure partie est allée se vider les couilles au bordel, ce qui me fait bien sourire. J’remarque l’étalon du chef, ce Travis Kidd Jr. Mon cheval marque l’arrêt et j’descends en sautant, un coup d’œil au gamin qui s’trouve là, un cireur de chaussures. Il me demande si j’ai besoin quelque chose. « Pas maintenant, j’viendrai faire cirer mes bottes en sortant ! » J’pousse les portes battantes qui grincent et attire l’attention sur moi, d’ailleurs, j’évite de l’fixer, lui…ma cible. J’marche vers le bar d’un pas ni trop rapide, ni trop lent, un coup d’œil à la table de jeu avant de poser ma botte sur le rebord du comptoir. « Un whisky ! » Le type me serre un verre et j’pose trois pièces avant de m’retourner pour observer les gens présents. Un tour rapide, pas de ceux de la bande de Kidd. « Vous cherchez une chambre étranger ? » Le barman veut visiblement remplir son tripot. « Si j’en avais b’soin, j’te l’aurais fait savoir ! Tais-toi et ressers-moi ! » Il s’exécute et j’attrape le bras d’une donzelle qui tourne autour de Kidd. J’lui donne le verre dans sa paume, lui ordonnant de l’apporter à Kidd. « Et bouge-toi les miches, j’ai pas toute la soirée ! » Quel effet j’attends…tout dépendra du type, mais j’pense bien qu’il comprendra le message.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 280
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood et ses environs

Message Sujet: Re: contract became alliance /w Dean 29th Novembre 2016, 13:30

« Tiens, c’est pour toi ! » Je lève le nez de mon whisky pour poser mes yeux sur la donzelle qui a déposé devant moi, un verre rempli. Je fronce des sourcils en lui montrant ma bouteille et elle étire un sourire : « Ça vient d’lui là-bas… » Elle pointe un bonhomme dans son dos, accoudé au bar qui regarde dans notre direction. Je remue de la tête, elle repart en ondulant des fesses et j’étire un sourire en coin, déposant mon stetson sur la table tout en biaisant le fameux verre. Qu’est-ce qu’il peut bien me vouloir celui-là ? J’attrape l’alcool, levant ma main dans sa direction avant de le vider d’une seule traite. Je le repose sur la table un brin brutalement, avant de faire un geste à la fille pour qu’elle revienne vers moi. « Dis à c’type là-bas que s’il veut me parler, c’est maintenant ou jamais. » Comme il n’a pas eu l’air de comprendre mon invitation en acceptant son verre, j’utilise la donzelle comme intermédiaire. Elle s’approche de lui, transmet mon message et il se redresse en emportant son verre avec lui pour me rejoindre à table. Sa tête ne me dit rien, aucun signe familier, donc ce n’est pas un mec qui cherche à assouvir une vendetta. Bien que… J’ignore son passif ainsi que sa motivation à vouloir me parler, j’espère ne pas avoir mal interprété son geste. Manquerait plus que ça, que je tombe sur un putain de bougre ! Je donne un coup dans la chaise quand il est suffisamment proche pour qu’elle glisse sur quelques centimètres dans sa direction, l’invitant ainsi à prendre place. Je le toise tout en restant impassible, attendant qu’il s’installe face à moi. « J’suis curieux d’savoir c’que tu m’veux… » J’étire un sourire, remettant mon chapeau sur le crâne tout en attendant quelques mots de l’inconnu. Il peut être là pour plusieurs raisons, mais j’ai déjà écarté la possibilité d’une vengeance puisque son visage ne me dit rien et je ne suis pas suffisamment vieux pour avoir tué une connaissance quand c’était un gamin. Je prends ma bouteille pour me remplir un verre, tendant celle-ci au-dessus du sien dans une proposition muette. Le liquide ambré coule pour le remplir et je la repose tout en écoutant silencieusement sa réponse.


HJ:
 


dead man's hand


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 30/09/2016
« Messages : 363
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis sa création

Message Sujet: Re: contract became alliance /w Dean 7th Décembre 2016, 21:49

J’suis pas à mon premier type du genre de Kidd, mais j’dois bien l’admettre, lui, il a la classe. J’l’ai suivi depuis un p’tit bout. C’est pas le genre de type qu’il faut emmerder. Un vrai mec de l’Ouest, taillé pour faire du fric avec ses propres règles, seulement…bah…c’est pas parce qu’il a décidé d’enfreindre les lois qu’elles ne peuvent pas lui faire un signe de la main de temps en temps. J’mire Travis, son regard rapide vers moi, son chapeau sur la table pour m’faire comprendre qu’il accepte ce verre. J’ai presque un sourire en coin, j’dis presque, l’habitude de rencontrer des types qui d’une demande comme la mienne, viennent arme à la main pour en découdre direct. Lui, non, il prévient, il veut tester l’homme, p’t-être bien que j’suis pas un mauvais. On ne laisse pas souvent de chance dans ce pays. J’admire…d’une traite le verre s’repose sur la table, vide. Je fixe toujours, j’attends…une gorgée de mon whisky qui glisse dans ma gorge et qui me fait grimacer, pas que cela soit mauvais, j’aime la brûlure procurée. J’imagine qu’il doit se pose quelques questions, c’est le but, attirer son attention et pas me faire trouer trop rapidement. Au jeu du chat et de la souris, j’aime avoir le dessus, avec lui…j’suis certain de rien. La donzelle vient près de moi, se penche pour me dire d’aller le voir. Voilà, le jeu va pouvoir se mettre en place. J’empoigne mon verre avec assurance pour marcher vers Travis, mon pardessus portant encore les traces de mon voyage et du temps à l’extérieur. Coup de pied dans la chaise, m’invitant à m’asseoir, ça tombe bien, j’aime voir mes ennemis en face et à la même hauteur. Et puis, ça montre que j’n’ai pas à le craindre, que je suis serein…et qu’il ne me fait pas peur. D’ma main libre, j’attrape le dossier que j’fais tourner pour m’assoir le dossier face à mon torse. J’fais glisser mon verre sur la table de bois, j’me fous des autres. J’esquisse ce sourire qui voulait sortir d’puis longtemps. Un brin moqueur à la commissure de ma bouche. « Curieux…il parait qu’c'est un péché dans l’religion ! » Après un simple geste, il verse une partie du contenu de sa bouteille dans mon verre et j’soupire. « Hum…parait que les affaires vont bien pour toi, Kidd…même un peu trop…y a des gens qui voudraient bien que tes affaires s’arrêtent, si tu vois c’que j’veux dire… » Un coup d’œil par-dessous mon chapeau et j’prends le verre sans agressivité, toujours paraitre sûr de soit avec les gens qu’tu traques. Trembler, montre ton trouble, transpirer, c’est pire encore. J’pas pas peur de la mort. « À la nôtre alors…et à ça ! » Je passe ma main dans l’intérieur de mon pardessus et un type près de Travis, recule, sa main sur son arme. « Relaxe, l’ami…t’as des choses à te reprocher ?! C’est pas pour toi, que j’suis là ! » Je sors un morceau de papier froissé et abîmé par le temps. Une prime, un montant, son nom et son visage. J’annonce la couleur, mais…pour la première fois de ma vie de chasseur de prime, j’suis pas certain de vouloir cette récompense. « Ca fait un sacré paquet pour ta tête…j’voudrais bien savoir à qui t’as coupé les couilles pour qu’ils mettent aussi cher sur ta tronche ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 280
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood et ses environs

Message Sujet: Re: contract became alliance /w Dean 13th Décembre 2016, 15:54

« Curieux…il parait qu’c’est un péché dans l’religion ! » Qu’est-ce que j’en ai à foutre de la religion ! Qu’est-ce qu’il peut bien me vouloir ce cowboy, en tout cas, il sait qui je suis et moi non, ce qui m’agace. Je n’aime pas être le seul ignorant dans l’histoire. « Hum…parait que les affaires vont bien pour toi, Kidd…même un peu trop…y a des gens qui voudraient bien que tes affaires s’arrêtent, si tu vois c’que j’veux dire… » J’étire un sourire. Alors, c’est donc ça, il est là parce qu’il aimerait me ramener pour toucher la prime ? Quoi d’autre sinon ? Parler de mes affaires, de ceux qui aimeraient qu’elles s’arrêtent, y’a pas dix solutions. Et bien, c’est la première fois que je rencontre un chasseur de primes, c’est intéressant et j’ai hâte de l’envoyer six pieds sous terre. Il va pour boire son verre avant de sortir quelque chose de son manteau, provoquant un mouvement de panique sur ma gauche. Il le pose sur la table et je viens le regarder, observant mon portrait ainsi qu’une prime fixée à 200$. « Pas mal, jolie somme. » Je lève les yeux vers le gamin qui souhaite bien savoir ce que j’ai fait pour que ma prime soit aussi haute. Je ris dans ma barbe, froissant l’affiche avant de la faire rouler jusqu’à lui. « C’pas tes affaires ! Si t’veux toucher la prime, va falloir qu’tu m’attrapes et ça, j’suis pas certain que tu sois à la hauteur. » Il rétorque qu’il n’est pas certain de vouloir la prime. « Ah ouais ? Alors qu’est-ce que tu m’veux ? » Je le mire froidement, s’il veut simplement s’amuser avec moi, alors il va vite se rendre compte que je ne suis pas quelqu’un de patient, encore moins enclin à la plaisanterie. Je lève un sourcil quand il me demande ce que j’ai à lui offrir. « Quoi ? » Parce que Monsieur ne me chasse pas, je suis censé le remercier en lui offrant quelque chose ? « Parce que tu t’crois capable de m’avoir, gamin ? Il t’manque des poils pour prétendre être un homme, alors va donc jouer avec les gamins et laisse les grands entre eux. » Je me lève ma main sur la table en appui. Le bruit résonne encore dans la pièce tandis que j’observe le trou juste entre mes doigts qu’il vient de faire avec son colt. « Tu m’menaces en plus ? » J’ai un sourire au visage, il m’amuse là, il n’a pas froid aux yeux et en plus, il vise bien. « Comment qu’tu t’appelles gamin ? » Je reprends ma place sur la chaise, m’adossant au fauteuil. « Tu m’vends pas… mais j’ai rien à t’offrir à part d’l’argent. Tu veux quoi, que j’double la prime ?! » Je ne compte pas me faire avoir si facilement, mais je peux paraître vaincu.


dead man's hand


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: contract became alliance /w Dean

Revenir en haut Aller en bas
 

contract became alliance /w Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dean Moriarty
» Dean Thomas ( Parti )
» Loterie Dean Youngblood
» Dean Stark est dans la place !
» Kofi & Rey vs Dean & Seth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-