fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Ida - This could be heaven for everyone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:13

Ida Cheplan
30 ans - Prostituée - My name is Nobody

you never know who i am
Nom : Cheplan, le nom de ma mère, seule et unique famille que je n'ai jamais eu ; Prénom(s) : Ida, c'est assez simple en soit, mais on me l'a justement donné pour sa simplicité et sa modestie ; Surnom(s) : Cocotte, souvent, par des mecs qui se la racontent mais qui ont pas assez de fric pour se payer mes fesses, ma mère m'appelait trésor, même si je doute un peu d'avoir réellement été son trésor, sinon avec Mollie on s'appelle Sweetheart entre nous ; Lieu et date de naissance : 28 Mai 1848 à Indianapolis ; Âge : 30 piges et toujours aussi canon ; Statut marital : Célibataire, j'ai pourtant déjà été fiancée, mais cette raclure m'a laissé tomber ; Situation financière : Bonne, j'ai donné de ma personne pour l'avoir ce fric ; Occupation : Prostituée mais également une des "Blondes" de Mollie Johnson, aujourd'hui ma fonction ne se limite plus à pousser des gémissements et à soulever mes jupons ; Arrivé(e) à Deadwood : Depuis deux ans, j'ai suivis Mollie dans son projet audacieux. Regardez nous aujourd'hui, on est des femmes de pouvoir et d'argent ! ; Groupe : My name is Nobody ;


everyone has a story, listen to mine
4 Juillet 1843, Détroit

Cher papa, chère maman

Je vous écris même si je doute que vous lirez cette lettre. Aujourd'hui j'ai franchis la frontière, je suis arrivée à Détroit. J'ai quitté le Canada, cette terre qui m'a vue naître. Je sais que vous m'en voulez énormément. J'ai fait une bêtise, je suis partie avec cet homme sans dire au-revoir mais je l'aime, c'est comme ça. Je l'aime tellement que je pourrais aller à l'autre bout du monde pour lui. Après Détroit nous projetons de nous enfoncer un peu plus dans les terres pour se construire notre petit chez nous. Je suis toute excitée à l'idée d'y penser. J'espère seulement que vous pourrez me pardonner et que lorsque je vous écrirais dans quelques années pour vous annoncer la venue au monde de notre premier enfant, vous ferez le voyage pour le rencontrer.

Je vous écrirais de nouveau bientôt je l'espère.
Votre fille qui vous aime,
Meredith
___________________

15 Août 1843, Findlay

Je sais que vous allez me dire que vous le saviez, que c'était inévitable, mais voilà. Sam est partit, avec une autre femme. Il m'a claqué la porte au nez et m'a laissée toute seule dans la rue. J'avais encore un peu de ce papier à lettre que j'avais utilisé pour vous écrire à Détroit alors je me suis dis que peut-être vous me liriez cette fois. Je ne sais pas quoi faire, j'ai peur, je suis toute seule et je n'ai presque plus d'argent. Je ne sais pas ce que je vais devenir, je ne peux pas rentrer, je suis trop pauvre et trop humiliée, je ne peux pas rester, le simple fait de savoir qu'il est dans cette ville, comme moi, me donne la nausée. Je vous en supplie, aidez moi, par pitié, pardonnez moi pour tout ce que je vous ai fait.

Meredith
___________________

Au coin d'une rue, une jeune femme marche le regard dans le vague. Elle semble désespérée, elle est seule et plutôt sale, cela fait sûrement quelques jours qu'elle dors dans la rue. Comme beaucoup d'autres, elle a quitté le foyer trop tôt pour se retrouver en bas de l'échelle, parmi les rébus de la société américaine. Elle n'a plus de rêves, tout ce qu'elle souhaite c'est un toit et un bon repas chaud. L'été est passé beaucoup trop vite, bientôt elle aura froid, bien plus froid que ce qu'elle a connue au Canada dans son enfance. Elle pleurera alors de ne pas avoir ses belles robes chaudes et ses vestes en fourrure, d'avoir quitté la maison familiale et la chaleur du feu dans l'âtre.
En passant devant la gare elle se réveille tout à coup. Son esprit refait surface et son instinct lui crie à l'oreille. Elle s'est décidée, quoi qu'il arrive, elle survivra, elle avancera toujours et encore, elle fera tout son possible pour retrouver un semblant de dignité.

___________________

12 Octobre 1847, Indianapolis

Cher oncle William,

J'ai été très triste à la lecture de ta dernière lettre. J'espère que papa sera en paix à présent. L'hiver sera rude, j'espère que maman ne va pas se laisser mourir de chagrin, je t'en pris, prends soin d'elle. Je suis heureuse d'avoir repris contact avec toi, tu es le seul lien que j'ai avec la famille et, même si c'est pour des mauvaises nouvelles, au moins j'ai des nouvelles.
Ici les choses vont beaucoup mieux, je me suis fait une place dans une maison close. Ce n'est pas la plus réputée de la ville ni le métier que j'espérais faire étant petite, mais ça paye assez pour vivre convenablement.
Je n'en suis pas encore certaine, mais je crois bien que je suis enceinte. D'un client assurément, je n'ai pas d'autres relation avec la gente masculine. J'ai peur de ce qui pourrait m'arriver si le patron le découvrait. Si mon intuition est bonne, si c'est vrai, alors il va me falloir la jouer fine, sinon cet enfant ne verra jamais le jour. C'est étrange n'est-ce pas, je ne suis pas véritablement certaine que ce petit être soit réellement là à grandir dans mon ventre, mais je le désire déjà.
Je vais essayer de le cacher, de faire en sorte que cela ne se voit pas et quand je ne pourrais plus, je partirais avec les économies que j'aurais amassées. Tu verras, je lui offrerais ce que je n'ai pas eu, un avenir !
Je t'en pris n'en parle pas à maman, elle doit déjà être au plus mal, je ne veux pas en rajouter. Mieux vaut qu'elle ne sache rien.Je t'écrirais de nouveau dès que je pourrais.

Je t'embrasse,
Meredith
___________________

Ce 28 Mai 1848, à 04h36 au Rutherford Hospital d'Indianapolis, est née l'enfant appelée Ida Cheplan, fille de Meredith Cheplan et d'un père inconnu.
___________________

06 Février 1850, Nashville

Cher oncle William,

Le temps a passé depuis notre dernière lettre, j'espère que pour vous tout va bien. Comme tu peux le voir, nous sommes à Nashville. Après la naissance de la petite j'ai tenue ma promesse, je suis partie avant qu'il ne lui fasse du mal. On a pas mal bougé depuis, bientôt elle fêtera ses deux ans. Je fais toujours le tapin, c'est la seule chose que je sais faire, et puis je suis prête à tout pour les beaux yeux de mon bébé. Elle me ravie un peu plus chaque jours. J'espère que je saurais lui offrir un meilleur avenir que le mien. Lorsque je travaille je la laisse à la paroisse, elle semble s'y plaire et apprend plein de choses. Le père Stephan dit qu'elle est très curieuse et fait d'énormes progrès chaque jours. Je suis si fière.
Je ne pense pas que l'on restera à Nashville indéfiniment, j'aimerais trouver un endroit parfait, l'endroit où je pourrais poser mes valises et élever ma fille, la voir grandir, vieillir et mourir apaisée.

Je te recontacte au plus vite.
Je t'embrasse,

Meredith
___________________

Hélas les temps furent compliqué ensuite. La joie et l'espoir retombèrent bien trop vite. Il fallut quitter la ville, comme prévus, mais les économies amassées étaient bien minces. La jeune femme commença à se dire que si elle voulait un jour voir le bout du tunnel, il faudrait mettre la petite à contribution. Alors une fois installées à Birmingham, la petite Ida commença à mettre la main à la patte. Elle cira les chaussures des passants pour quelques pièces d'abord. Et quand elle fut en âge, elle vendit des journaux, on pouvait voir dans les rues cette jolie jeune fille de 7 ans crier les gros titres pour attirer l'attention et écouler son stock pour une bouchée de pain. Meredith vieillissait, et toutes ces années à trimer ressortirent d'un coup. Elle n'était plus assez belle pour les clients alors la maison dans laquelle elle travaillait l'embaucha comme femme à tout faire. Comme elle gagnait un peu moins, elle en demanda toujours plus à se fille. A l'âge de 13 ans elle eu son premier client. Après elle pleura toutes les larmes de son corps en se demandant comment sa mère avait pu lui faire ça, à elle, sa propre fille.
___________________

10 Février 1865, Prattville

Chère maman,

Je suis bien installée, le travail que j'ai trouvé paye bien, l'établissement est très réputé. J'espère que tu vas bien, n'oublie pas de faire tes bagages, je viens te chercher la semaine prochaine. J'ai trouvé un petit appartement pour toi en ville, je payerais le loyer avec ce que je gagne et moi je dormirais au Mabel's House, ils ont des chambres exprès pour les filles, j'ai déjà tout arrangé. Tu verras, je suis sure que Prattville te plaira, c'est nettement plus paisible que Birmingham et on y retrouve un peu la folie de Nashville. Pense bien à signaler à monsieur Wells que tu libère les lieux mardi. J'ai hâte que tu sois là, on va enfin pouvoir avoir une vie tranquille, on ne partira plus, on restera ici à présent. Je le sens, ici nous pouvons enfin établir notre foyer.

Je t'embrasse bien fort et te dis à mardi,

Ida
___________________

Et en effet, Prattville fut leur dernière destination. Ida se fit une amie très chère à Mabel's House, une amie si proche qu'on ne savait pas bien si ce qui les liait n'était pas carrément de l'amour. Elles finirent de grandir comme elles le purent dans ce monde si compliqué et cruel qu'est la prostitution.
___________________

" Ce 21 Décembre 1867 nous sommes réunis pour accompagner notre mère et amie Meredith Cheplan dans ce qui sera son dernier voyage. Nous la pleurons mais que cette tristesse ne soit pas veine. Nous t'accompagnons aujourd'hui afin de te dire un dernier au revoir. Que ta place t'attende dans les cieux auprès de ceux qui sont déjà partis. "
___________________

Les années passèrent au Mabel's House, Ida se fit à l'idée que sa mère n'était plus de ce monde, elle qui demandait tant d'attention les derniers instants. Elle déversa alors cet amour qui lui restait sur Mollie et ses autres amies de la maison close. Réputée pour son audace et son avidité avec les hommes, elle était cependant très douce et à l'écoute de ses collègues. Elle tomba amoureuse, une fois. Un de ses plus fidèles clients. Ils filaient le parfait amour, lui n'était pas plus gêné par son métier et avec ses petits revenus de commis il n'osait pas lui demander d'arrêter parce qu'il savait pertinemment ne pas pouvoir subvenir à leurs besoins à tous les deux. Après un an d’idylle, ils se fiancèrent et essayèrent d'avoir un enfant, mais rien n'y fit. Ida qui se berçait d'illusions se voyait déjà avec une famille nombreuse et une maison en campagne. Finalement ce fut la douche froide. Il ne pu attendre plus longtemps, ces problèmes ruinèrent son couple et il partit pour refaire sa vie dans une autre ville en lui disant que c'était de sa faute, c'est à cause de son métier, de sa mère, de tout ce qui pouvait bien lui passer par la tête. Il lui balança à la figure qu'elle était certainement stérile avant de partir en claquant la porte. Il faut le dire, si Mollie n'avait pas été là à ce moment là, elle n'aurait jamais réussi à remonter la pente. Elle et les autres filles étaient tout ce qui lui restait, sa seule famille. Elle accepta finalement son sort, faisant une croix définitive sur son rêve de maison grouillant d'enfants.

Et un jour, alors qu'elle venait de sortir d'une folle nuit avec un client, Mollie vint la trouver des étoiles plein les yeux pour lui annoncer qu'elle allait monter sa propre maison close dans une ville du Dakota du Sud et qu'elle voulait qu'elle vienne avec elle. Pleines d'enthousiasme, elles firent plein de préparatifs et réussirent à convaincre d'autres filles de les suivre.
Sauf que c'était sans compter le miracle de la vie. Six mois avant le départ, Ida tomba enceinte. Elle n'y croyait pas mais il n'y avait pas d'erreur possible. Un simple client et une euphorie ambiante avait suffit à la faire tomber enceinte. Elle se réjouissait de cette grossesse. Elle dû cependant annoncer à Mollie et aux autres qu'elle ne venait plus avec elles à Deadwood. Elle préférait rester, se trouver un emplois digne de se nom, faire du ménage chez les gens ou même nourrisse, mais elle était bien décidée à ne pas reproduire les erreurs de sa mère, elle élèverait cet enfant loin du milieu de la prostitution. Mollie fut extrêmement déçu bien sur, sa meilleure amie ne venait pas, mais elle sembla comprendre, elle la soutenue autant qu'elle le put.

Hélas un jour, alors que le ciel grondait et que l'orage menaçait, Ida perdit son enfant. Cette fausse couche l'ébranla au plus profond de son être. Elle prit ça comme un signe, elle ne serait jamais mère, c'était ainsi. Elle qui pensait être stérile l'était finalement sûrement, elle n'amènerait jamais d'enfant à terme. Elle surmonta encore une fois cette épreuve entourée de ses amies les plus chères. C'est pleines d'espoirs qu'elles se rendirent finalement ensemble à Deadwood pour monter le High Time Saloon. Ida prit ce nouveau départ comme l'occasion de faire ce que bon lui semble de sa vie et de son corps. Finalement elle se plaisait bien dans ce métier, même si c'est pas rose tous les jours au final elle ne sait faire que ça et cela ne la dérange pas. Elle passa les deux années suivantes à assister Mollie comme elle le pouvait et à prendre du bon temps au bar ou avec ses clients.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Arwin ; Prénom : Claire ; Âge : 24 ans ; Comment as-tu découvert le forum ? Par PRD et TMTN    ; Qu'en penses-tu ? Il est juste trop génialissime !!! Je reste fan de votre travail les filles U.U Déjà rien qu'avec la musique d'ambiance du projet, j'étais conquise    ; Avatar choisis : Hannah New ; PV, Scénario ou Inventé ? Inventé ; Un dernier commentaire ? Si vous êtes intéressés par mes quelques talents, prenez vite rendez-vous, je risque d'être surbookée vu comment je suis trop douée    

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:24

omg, Hannah la sublime. Officiellement bienvenue, si tu as besoin nous sommes là. J'ai hâte de lire ce que tu vas faire d'elle, c'est beaucoup trop vide à mon goût là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:27

XD N'ai crainte jeune demoiselle, cela sera bien vite remplis
T'es tellement jolie que t'aurais pu te faire en sacré paquet de fric en levant les jambes ma douce (heureusement pour moi que tu ne fais pas partit de la concurrence du coup )

Merci pour ton accueil !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:28

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:29

Il n'est jamais trop tard pour que je te fasse un peu de concurrence...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:36

Oh Tu n'oserais pas !!! Je vais faire comment moi après !!

Merci Georgia (purée mais toi aussi t'es jolie peut pas y avoir des femmes moches un peu non ? xD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 683
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis quelques mois maintenant

Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:40

Bienvenue ma puce

Contente de te retrouver ici ^^ Ça change de TMTN
Bon courage pour ta fichette choupette ! Et si besoin, tu sais ou crier au secours...bien que vu ta fille, tu n'auras pas besoin, les hommes feront la queue :p



Je pourrais mourir maintenant. Je suis juste…heureuse. Je n’ai jamais ressenti cela avant. Je suis précisément là où je veux être.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 13/09/2014
« Messages : 280
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood et ses environs

Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:41

bienvenue chez les bâtards Ida
Excellent choix, d'avatar comme d'idée de personnage S'il n'y a que de jolies donzelles comme toi au High Time, il est probable que je vienne y faire un tour What a Face Bon courage pour ta fiche ma jolie


dead man's hand


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 19:49

Charlie !!!!!! T'es tellement trop classe avec Drew
Je viendrais te demander de l'aide si il faut remettre un client à sa place

Et Travis, merci beaucoup très cher, je dois dire que si il n'y a que des hommes de ta sexytude à Deadwood, le travail va devenir tellement plus agréable, ce sera un plaisir chaque jour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone 13th Novembre 2016, 20:15

bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Ida - This could be heaven for everyone

Revenir en haut Aller en bas
 

Ida - This could be heaven for everyone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Heaven's Night
» Rose Heaven [SERPY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-