fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 In the past, I saved your life. Your turn. ▬ Winona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: In the past, I saved your life. Your turn. ▬ Winona 13th Novembre 2016, 00:21



In the past, I saved your life. Your turn.

La bataille ne fait que commencer, pour éviter que l'être ne sombre, dans une démence sans fin Winona & Hank



Malgré qu'il ait changé d'état, son passif le suit et ses camarades de cours et ses collègues se méfient de lui, faisant tout pour l'éviter ou éviter de le contrarier, malgré qu'il fasse le gentil homme tout à fait banal. Il n'est pas banal certes, mais il sais que tous les mois filaient à l'allure d'un cheval au galop, cela commençait à devenir pénible, même frustrant. Je commençais également à perdre un peu espoir, même si j'avais une forte volonté de réussir, d'atteindre mes objectifs et ce, depuis que j'étais gosse. Oui, mais là, c'était pas une question d'argent, d'avoir un futur meilleur par des améliorations tel que le confort de mon foyer, ou aller vendre mes marchandises à d'autres...mais là, ce n'était plus vraiment ce genre de questions que je me posais. Là, c'était plus une question de savoir si Sarah était encore vivante ou non. Bien sûr que je pouvais en douter ! Elle avait été enlevée par des bandits, je ne savais rien sur eux et c'était ça le problème. J'avais passé des mois à remettre les circonstances en place, savoir si cette troupe avait fait d'autres dégâts dans des villes voisines mais pas plus de nouvelles que cela. Un vrai casse-tête chinois, cette affaire. Mais quoiqu'il en coûte, je m'étais lancé dans une aventure où je ne pouvais faire marche arrière. Abandonner serait vraiment une honte, un échec terrible. Non, Sarah m'attendais quelque part et je ne pouvais pas l'abandonner comme ça, jusqu'à savoir la vérité, jusqu'à la retrouver : morte ou vive.

Deadwood. Une ville de sale réputation, que j'avais déjà entendu parler au Minnesota. Oui, cette ville ne passait pas inaperçus, régis par aucune loi et surtout peuplé de bandits et hors-la-loi en tous genre. Un endroit évidemment parfait pour y emmener des prisonniers pour les revendre, pour faire du trafic d'armes et de marchandises. Un endroit rêvé pour ceux qui avaient eu ma femme et étrangement, je ne serais pas étonné de la retrouver là-bas. J'avais passé des mois chez Byron pour m'entraîner à devenir une sorte de bandit à part entière. Je voulais agir pour la loi, mais il fallait que j'apprenne à agir comme un bandit, à être comme un bandit. Chasseur de primes était complètement ce qu'il me fallait et au final, je m'étais complaît à faire ce genre de travail, enfin..Ces missions. Tuer n'était pas facile, du moins au début. J'avais eu du mal à dormir après avoir tué mes premiers hommes mais ce qui me soulageait presque immédiatement c'est de savoir tout le mal que ces types avaient fait.Regarder leurs avis de recherche et leurs crimes me permettaient de me sentir bien mieux.
Je venais donc de débarquer dans la ville, sous une allure assez discrète, tel un simple bandit ou un vagabond qui ne faisait que passer. Bien sur que l'on me regardait, mais pas tant que je l'aurais pensé. Cette ville était habitué à ce genre de chose, c'était un avantage pour moi. J'avais donc été a la maison d'accueil des étrangers et fait un peu le tour de la ville. Les gens n'étaient pas super bavards dans les environs, du coup, je me faisais petit, en essayant de faire comme tout le monde et dans l'avenir, me faire quelques amitiés pour retrouver celle que j'aime et surtout ceux qui avaient fait cela. Boire un coup dans un saloon, faire ferrer mon cheval et faire le tour de la ville, voilà ce que j'avais fait pour le moment.

Aujourd'hui, nous étions mardi, j'avais décidé de faire un tour pour voir un peu les avis de recherches qui trônaient fièrement dans la ville, car chacun était amusé de voir sa tronche sur une affiche et certains riait du prix qu'ils valaient. « Ah..Si vous saviez l'envie que j'ai de vous tuer bande d'incapables.. » me disais-je.
J'avance vers l'église, silencieusement, à dos de mon fidèle destrier, tout en me stoppant devant une bâtisse qui me donne un léger mal de ventre : une école. Je vois des gosses, sortir de là-bas, en étant assez sage, contrairement de là où je venais, ou quand la cloche sonnait la fin de la journée, les gamins couraient dans tous les sens. Ah..Que de souvenir. Mais je pensais surtout à Sarah. Malheureusement, ce n'était pas elle, la maîtresse de l'école, n'est-ce pas. Elle n'était pas là, je souffle légèrement, avant de remettre mon chapeau convenablement, allant donc pour faire demi-tour à ma monture quand soudain, une femme m'interpelle.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: In the past, I saved your life. Your turn. ▬ Winona 3rd Janvier 2017, 16:17

in the past, i saved your life. your turn.
Ici, à Deadwood, les jours ne se ressemblaient pas. C’est bien ce que j’aimais dans cet endroit. Cela me changeait bien de ma vie passée. Autrefois, je m’ennuyais, ma vie ne se résumait qu’à être la servante d’un homme qui ne me voyait pas, qui ne me considérait pas. Ma venue à Deadwood avait alors été bénéfique. Je faisais enfin quelque chose de ma vie, pour moi-même. J’aidais les enfants de la ville, certains adultes aussi qui souhaitaient apprendre à lire et à écrire. Ce jour-là semblait être une journée comme les autres, les enfants avaient été sages et attentifs aujourd’hui, ce qui était bien rare. Beaucoup prenaient exemple sur ce qu’il voyait à l’extérieur de l’école, prenant pour modèle les bandits, et, bien que je tentais de leur apprendre que ces hommes étaient loin d’être des modèles, il est difficile de faire changer d’avis un enfant lorsqu’il voit qu’un honnête homme n’est rien ici face à l’un de ces hors-la-loi.
C’est à quinze heure que la cloche annonçant la fin de journée retenti. Même les enfants pouvaient être turbulents à l’école, dès lors qu’ils mettaient un pas dehors, ils se calmaient, car oui, même s’ils prenaient ces bandits pour des modèles, ils avaient avant tout peur de ces personnes. Ils agissaient alors comme leurs parents leur avaient appris, calmement et sans se faire remarquer. J’étais moi adossée à la porte, les regardant sortir, prenant soin de vérifier que personne ne les embêtait à la sortie de l’école. C’est à ce moment-là que mon regard se posa sur un homme qui regardait la scène se dérouler. J’étais tout d’abord méfiante, oui, un homme qui regardait des enfants sortir de l’école n’était pas ce qu’il y avait de plus normal en sachant qu’il ne s’agissait pas de l’un des pères de ces enfants. Mais c’est après quelques secondes que je réalisa que ce visage m’étais familier. Comment l’oublier à vrai dire ? Cet homme qui avait changé ma vie, qui m’avait même sauvé la vie. Je ne pensais pas le revoir un jour, et pourtant, j’avais souhaité le revoir, le remercier, mais aussi lui demander pourquoi il avait tué mon mari. Je me tourna alors afin d’entrer de nouveau dans la classe afin de récupérer le gilet que j’avais déposé quelques heures plus tôt, je sorti de nouveau en prenant soin de fermer la porte derrière moi puis me dirigea vers cet homme. Je voyais au loin qu’il allait s’en aller, il fallait donc que j’accélère le pas. « Excusez-moi ! » dis-je assez fort pour qu’il puisse m’entendre. L’homme se retourna donc de nouveau vers moi. Une fois arrivé à sa hauteur, je commençais à regretter de l’avoir interpeller. Je ne connaissais pas cet homme, il avait tué mon mari devant mes yeux, il pouvait très bien faire partie de ces bandits et me tuer à mon tour. Non, je n’avais vraiment pas réfléchi. Mais, une fois en face de lui, je ne pouvais plus faire demi-tour, il fallait bien que j’explique pourquoi je l’avais interpellé. « Bonjour. Je… Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi… C’est vrai que ça remonte à loin quand même. » dis-je doucement. Bizarrement, j’avais imaginé cette scène des millions de fois, celle ou je verrais l’homme qui avait tué mon mari, sachant exactement quoi lui dire, quoi lui demander. Pourtant, une fois en face de moi, je me sentais quelque peu déstabilisée, ne sachant pas comment dire les choses. « Nous nous sommes croisés il y a quelques années… A vrai dire, vous avez tué mon mari. » ajoutais-je. Ma façon de parler, de dire cette dernière phrase avait été totalement neutre. Ni colère, ni tristesse, ni même joie pouvait se faire entendre dans cette phrase. Il pouvait alors deviné que je n’allais pas le maudire pour cet acte. « Je vivais dans le comté d’Ellis à ce moment-là. Mon mari était un homme violent, qui n’a pas hésité à user de sa violence en publique, et un jour vous êtes arrivés, et vous l’avez abattu, en pleine rue, devant les habitants de la ville et moi-même. J’ai appris qu’il était recherché, que vous étiez un chasseur de prime, mais, je n’ai jamais su ce qu’il avait fait pour être recherché. » Oui, la curiosité pouvait être un défaut, mais, j’avais vécu avec cet homme, partagé ma vie et mon corps, je pensais donc mérité de connaître la vérité. Une vérité qui allait peut-être me déranger, mais, soit, il fallait que je la connaisse. Je souhaitais à vrai dire aussi comprendre ce qui pouvait l'amener ici. Nous savions bien que les chasseurs de prime étaient loin d'être les bienvenues à Deadwood. Il valait mieux pour lui de faire profil bas à vrai dire. L'homme n'avait cependant pas l'air perdu, je pouvais ressentir qu'il était là pour une raison bien précise. Je souhaitais seulement pour lui qu'il ne s'agisse pas de capturer voire tuer l'un des bandits se trouvant dans cette ville, car cela risquait de mal tourner.
Revenir en haut Aller en bas
 

In the past, I saved your life. Your turn. ▬ Winona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I wanna talk tonight 'bout how you saved my life || relations de Hank Pepper
» "On my honor! I am obliged to accompany you until I have saved your life, as you have spared me mine."
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» — bring me to life
» Life in UCLA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Dead end - Rp-