fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 12/11/2016
« Messages : 219
« Pseudo : LilyM
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 07:37

Isaiah Barrett
40 ans - contrebandier - Wanted: dead or alive

you never know who i am
Nom : Barrett; Prénom(s) : Isaiah ; Surnom(s) : "Buckshot". Un clin d'oeil à son petit côté trigger happy. En effet, en cas de désaccord, il n'hésitera jamais à vous faire décamper de chez lui à coup de fusil. Mais attendez d'être hors de portée d'oreille pour l'appeler comme ça, le bougre n'a jamais vraiment apprécié de se faire surnommer "Chevrotine". On a fait plus grandiose. ; Lieu et date de naissance : 16 septembre 1838 dans un coin reculé du Kansas; Âge : 40 ans ; Statut marital : jamais marié. Le reste ne vous regarde pas. A moins que vous ayez envie qu'il vous fasse danser la gigue à coup de décharge de plomb dans le postérieur. ; Situation financière : plutôt correcte. Il ne roule pas spécialement sur l'or mais ne manque de rien. Un bout de terre, un enclos pour ses moutons, que demander d'autre? ; Occupation : voleur de bétail à la retraite. Il a fait partie de la bande à Rupert MacTavish, dit "Maverick" qui sévissait dans les plaines du Kansas il y a plus de dix ans. Aujourd'hui il s'est recyclé dans la contrebande et sa cave sert occasionnellement d'entrepôt pour de la marchandise volée ou des armes. Mais uniquement selon ses conditions; s'il est mal luné ou vous a dans le collimateur, il peut très bien refuser. Et la règle d'or: l'argent d'abord, la marchandise après. ; Arrivé(e) à Deadwood : décembre 1875, soit presque trois ans, bien que Deadwood n'eut de ville que le nom à l'époque ; Groupe : Wanted: dead or alive ;


everyone has a story, listen to mine
Calme dans la nuit. Une forme immobile observait la vallée de son regard inquisiteur, présence animale en haut de la colline. Il n'y avait cependant pas grand chose à voir. Rien qu'une vieille bicoque nichée près d'un bosquet d'arbres moribonds. Un amas de planches bancales aux vitres noircies par la saleté et les années. Bien qu'on ne puisse pas voir grand chose dans le noir, à part l'ombre indistincte d'une lampe tempête qui éclairait péniblement de l'autre côté du carreau. Mais le coyote savait. Il était venu suffisamment de fois sur ces collines pour en connaître le moindre détail. La lueur opalescente de la lune semblait cependant une cible bien plus intéressante et un hurlement plaintif franchit ses babines alors qu'il rejetait la gueule vers l'astre silencieux. Une détonation fendit l'air dans une explosion soudaine, suivit d'un bruit de cavalcade. La porte de la bicoque s'ouvrit dans un claquement et des silhouettes jaillirent en courant, brisant la quiétude de la nuit. L'animal tourna les pattes et disparu dans les ténèbres, sentinelle silencieuse. Le charme était tombé.

« Dégage de mes terres Donaldson ! Et que j'te revois pas traîner là avant d'avoir récupéré mon fric ! »
- Mais Buckshot ! »


Nouvelle détonation. La cible sursauta dans une danse grotesque, mains sur le crâne, tentant d'échapper à la volée de plomb qui manqua de peu de le raccourcir. Le pauvre bougre, visage émacié, mal rasé, l'air paniqué, sautillait d'un pied sur l'autre, comme partagé entre l'envie de fuir et celle de rester. Debout sur la varangue de planches grinçantes, un homme le tenait en joug de son fusil. L'oeil perçant, il ne lâchait pas sa cible de vue.

« J'tai déjà dit de pas m'appeler comme ça ! Recommence et j'te fait un troisième œil Donald ! 
- Mais la marchandise !
- Elle s'envolera pas ! Tu la récupérera quand j'aurais eut mon fric et pas avant ! T'as cru que je faisais la charité? »


Nouveau coup de fusil pour faire bonne mesure. Le pauvre bougre s'enfuit en couinant à une rapidité qui tenait presque du surnaturel. Il rejoignit son complice qui attendait à l'abri d'une palissade, bride à la main et se mit en selle à la vitesse de l'éclair. Mais son agresseur était déjà passé à autre chose, abandonnant sa cible dans un grognement irrité. Il reviendrait dans quelques jours avec l'argent, s'en débarrasserait comme s'il lui brûlait les doigts et s'enfuirait sans demander son reste, sa cargaison de mauvais alcool sous le bras. Isaiah Barrett connaissait la musique comme s'il l'avait composée lui-même. Après tout ce temps ils pensaient encore pouvoir l'avoir à ce petit jeu. C'était vraiment stupide. Le plancher grinça alors qu'il venait s'asseoir sur les marches, son arme sur les genoux. L'aurore commençaient déjà à grignoter les collines et ce qui n'était qu'un pâle filet de lumière au delà des montagnes n'allait pas tarder à prendre de l'ampleur.

Où qu'il aille, ce spectacle serait toujours le même. Plus de trente ans en arrière, un gamin du Kansas avait observé le même phénomène. Pied nu dans la poussière, un baluchon de fortune sur l'épaule, il avait cru pouvoir mener la belle vie à l'époque. Moralité quand il était rentré à la demeure familiale aux petites heures du jour, les genoux couronnés d'égratignures, sa  mère lui avait flanqué un ballot de linge sale dans les bras, une brosse à laver dans une main et un baquet dans l'autre. Le fugueur rebelle avait de la lessive à faire. Personne ne s'était rendu compte de son absence. L'enfant qu'il était s'était senti terriblement vexé de se voir affubler de cette corvée de fille mais Patsy était bien trop petite pour aller à la rivière toute seule. Il s'était vengé en allant faire la sieste sous un peuplier pendant qu'elle finissait de frotter le linge. Brin d'herbe au coin du bec, couvre chef rabattu sur les yeux, à huit ans il s'était pris pour le roi du monde.

Dépassée par une ribambelle de gamins turbulents et un mari éternellement absent, sa mère avait depuis longtemps démissionné, laissant ses enfants vagabonder à travers champ. Ils avaient grandi un peu comme la mauvaise herbe poussant sur le bord du chemin, au petit bonheur la chance. Une fratrie de gamins mal élevés, chahutant sous le regard inquisiteur des vieilles du coin. Sa mère n'en avait que faire, trop occupée à se débattre avec les langes des petits derniers, laissant les autres à la garde des aînés. Isaïah aurait pu faire croire qu'il s'était comporté en fils responsable, prenant sur ses jeunes épaules la charge de ses trop nombreux frères et sœurs. Il n'en était rien. Déjà égoïste de nature, il avait refilé cette corvée à ses sœur cadettes, bien plus douées pour ces tâches de bonne femme. Barrett père, ouvrier des chemins de fer, n'était jamais là et s'il rentrait parfois, c'était juste le temps de faire à sa femme un nouveau mioche avant de disparaître.

La ribambelle de marmots avait grandi comme ça, un peu au hasard. Et Isaïah avait commencé à se lasser de cette vie de rien dans ce patelin perdu. Une demi douzaine de frères et sœurs le suivant à la trace comme une portée de canetons et aucune perspective. Il avait pourtant senti très tôt l'envie d'autre chose, le désir de voir au-delà de ces collines dépeuplées. Mais sa famille lui pesait à la cheville comme autant de boulets à leurs noms. Patsy, Beth, Allan, Dean. Le benjamin de la fratrie était une énigme. De treize ans son cadet, il était déjà trop vieux pour s'occuper de lui à sa naissance et Isaiah avait laissé faire Patsy, trop ravie de pouponner une énième fois. Et puis l'occasion s'était présentée. Il avait dix-huit ans à peine lorsqu'il s'était fait la belle, n'emportant qu'un maigre baluchon sur l'épaule, sa silhouette disparaissant à travers les collines, vite oubliée. Comment sa famille avait pris sa désertion ? Il ne le saurait jamais, il n'était plus rentré au pays après ça, tirant un trait sur le gamin d'autrefois. Egoïste et orgueilleux, Isaiah n'avait pas pensé une seule seconde à eux.

Et il s'était trouvé une autre famille. Une bande de vaurien croisés alors qu'ils revenaient du comté de Leavenworth. Isaiah s'était senti fasciné par ces voyous qui vivaient sur les routes, sans attaches et libres de faire ce qui leur plaisait. Tout du moins le pensait-il. La bande sévissait dans tout l'état, donnant dans le vol de bétail. Du trafic à la petite semaine, de chevaux et de moutons, volés à des fermiers exsangues, désemparés de voir leurs troupeaux disparaître. Mais ce qu'il gardait véritablement de cette époque c'était le souvenir de ces chevauchées dans les grandes plaines, durant la grande transhumance des troupeaux. La belle époque si on peut dire, où chacun murmurait les noms des membres de la bande à Maverick sous cap, comme si ne pas les prononcer à voix haute aurait suffit à conjurer le mauvais sort. Ils n'étaient évidemment pas les seuls bandits de cette époque là, mais quand venait le moment de la grande traversée, leurs noms étaient sur toutes les lèvres. Les Texan n'ignoraient pas quels dangers les attendaient une fois parvenus au Kansas.

Maverick. Une rencontre qui devait marquer sa vie pour toujours, même s'il l'ignorait encore. Le chef de la bande avait ce petit quelque chose en plus qui confinait au respect, une certaine présence qui vous poussait à l'écouter au doigt et à l'oeil. Isaiah s'était laissé séduire et le bonhomme l'avait en quelque sorte pris sous son aile, comme un mentor. Il avait aimé cette vie. En dépit – ou plutôt à cause – de l'incertitude et du danger. Il avait cru à l'époque que ça durerait toujours. Mais l'histoire était en marche et s'était chargée de tout écraser sur son passage. Cela faisait quelques années que les affrontements se multipliaient au Kansas. Bien avant la guerre qui les baptiserait, pro et anti-esclavagistes se heurtaient de plus en plus violemment. Jusqu'à ce que le conflit n'éclate. Quatre années durant, la guerre de Sécession modifia radicalement les lignes. Et lorsqu'elle pris fin, laissant derrière elle un sillage de mort et de destruction, les choses n'était plus vraiment les mêmes. Il aurait pu prétendre s'être conduit en héros. Il n'en était rien. A vrai dire, ces histoires d'esclavagisme, Isaiah s'en fichait. Il avait bien d'autres chats à fouetter et avait soigneusement regardé ailleurs à chaque fois que des heurts s'étaient produit. D'autres se seraient battu. Il avait choisi de déserter. Cette guerre c'était mauvais pour les affaires, très mauvais. Un hiatus de quelques années où la bande fit profil bas, se délitant petit à petit. Il n'avait que vingt-trois ans à l'époque.

Après ça rien ne fut plus pareil. Maverick avait tenté de reprendre le flambeau, profitant du chaos ambiant laissé par la guerre. Et durant quelques années, il avait cru que l'histoire reprendrait son cours. Jusqu'à la fois de trop. L'homme qui l'avait pris sous son aile lui avait toujours semblé invincible, presque immortel. Le jeune voyou tomba de haut lorsque les balles d'un shérif vinrent se loger dans sa poitrine, ôtant la vie à celui qui n'était au final pas indestructible. La bande se désagrégea après ça. Sans son pilier, ses membres disparurent petit à petit et Isaiah se retrouva de nouveau en solitaire. A trente ans, l'ancien gamin du Kansas se faisait de nouveau déposséder de sa famille d'adoption.

Et ce fut le début d'une longue errance. Des années à parcourir les routes, à l'instinct. Il ne s'était jamais permis de rester trop longtemps au même endroit, craignant presque que son passé de bandit ne le rattrape. Il vécu un peu à droite à gauche, louant ses services à de multiples tâches, pas toujours très légales. Homme à tout faire, garçon de ferme, homme de main. Les années s'étaient succédé, se ressemblant toutes, finissant par s'entremêler dans sa mémoire. Jusqu'à ce que la rumeur parvienne des Black Hills. On avait trouvé de l'or. Attiré par l'appât du gain, Isaiah s'était laissé tenté. Mais la réalité l'avait vite rattrapé et l'homme avait fini par se rendre compte qu'il y perdrait son argent ou se ferait rapidement exploiter par les propriétaires de mines. Mais il était cependant resté dans le Dakota du sud. Il se murmurait que dans ces collines, une cité était en train de voir le jour, un havre pour les gens comme lui et les bandits de la pire espèce. Un lieu où son passé ne risquerait pas de resurgir et où il ne serait plus obligé de toujours regarder par dessus son épaule.

Deadwood n'était encore qu'un embryon d'idée. Un regroupement de tentes et de baraques montées à la va-vite par quelques doux rêveurs. Mais il n'était pourtant jamais reparti, avait fini par y faire sa place et voir cette ville naître, sortir de terre et grandir. Ses vieux démons l'avaient rattrapé et tous savaient à présent que moyennant finance, le type qui vivait dans la cabane à la lisière de la ville, pouvait vous offrir un petit coin tranquille où cacher vos derniers larcins. On ne venait pas mettre le nez dans ses affaires et en retour il ne s'intéressait pas à celles des autres. Et si on se montrait un peu trop curieux il se contentait d'indiquer d'un signe de tête l'enclos aux moutons érigé dans sa cours. Un type ne pouvait plus prendre sa retraite et élever ses bêtes en paix ? Et même s'il avait gardé la gâchette facile, qui viendrait lui reprocher d'avoir eut le tir chatouilleux dans cette ville de hors-la-loi ? Personne.

Un bêlement plaintif venant de l'enclos le tira de ses souvenirs et l'homme retint un grognement. L'heure n'était pas à secouer ces vieux souvenirs poussiéreux. Le soleil était monté par dessus les collines à l'est, témoin de sa rêverie et il avait passé trop de temps sur ce porche, l'air vague. Isaiah se leva finalement, arme à la main, l'air renfrogné. Le passé pouvait attendre, il y avait bien assez de choses à faire aujourd'hui.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : LilyM; Prénom : (facultatif) ; Âge : 26 ans ( ) ; Comment as-tu découvert le forum ? je suis tombée sur le projet et j'ai suivi la lumière  ; Qu'en penses-tu ? je l'ai déjà dit mais vous touchez à l'affectif avec ce thème. Ca change, c'est original et c'est une véritable madeleine de Proust    ; Avatar choisis : Clint Eastwood ; PV, Scénario ou Inventé ? inventé ; Un dernier commentaire ? il me manque la dernière partie de la bio à écrire mais si vous avez une idée lumineuse, une envie de lien, n'importe quoi, ma boite à mp est grande ouverte! Merci à toute l'équipe pour avoir créé ce joli forum, j'espère qu'on y passera de bons moments    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 08:44

Bienvenue parmi nous
OMG Clint Je crois qu'il est pas nécessaire de dire à quel point c'est un bon choix
Ton personnage a l'air bien prometteur, j'ai hâte d'en apprendre d'avantage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 09:12

LE FRÈRE DE DEAN (ou le père aussi, irl )
Et puis, te retrouver ici aussi, ça va être un vrai petit régal. Trop heureuse Une fiche déjà bien complète, je vais la lire pour ensuite venir réclamer des liens, Eastwood Sénior quoi What a Face Bon courage pour les dernières lignes


thief despite her


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 30/09/2016
« Messages : 363
« Pseudo : Farabriver
« Localisation : Deadwood depuis sa création

Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 09:40

Mon frangin !!!!!!

Bienvenue ma belle avec ce personnage ! Garde moi un Rp au chaud, histoire qu'on sache comment ces deux là vont se recroiser !
Bonne continuation pour le reste de ta fiche que j'avais déjà lu avant l'ouverture


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 10:58

Ciel, j'adore le début de ta fiche.    (Puis je vais paraphraser mes vdds mais Clint quoi, CLINT.  )

Enfin en tout cas, bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche, le frère Barrett ! 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 11/10/2016
« Messages : 894
« Pseudo : Padme
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 12:58

Le Seigneur nous a béni ... voici que viens vers nous CLINT !!!!!!
Plus sérieusement, je te souhaite bienvenu parmi nous.
J'ai hâte de te voir en action avec ton frangin.



With every day it get's better
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 12/11/2016
« Messages : 219
« Pseudo : LilyM
« Localisation : Deadwood

Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 13:37

Merci à tous! Je me met à la suite au plus vite. Je suis contente que le début vous plaise

Dean: bien sûr que je te garde une place. Il va falloir faire les retrouvailles des fils prodigues
Minnie: on se marre en coulisse depuis une semaine sur leur lien de parenté
Et se sera avec plaisir pour un lien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 18:58

Clint le vrai le seul l'unique ! JOTEM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 12th Novembre 2016, 20:08

J'avoue, j'étais tellement excitée à l'idée qu'un Clint, le grand Clint Eastwood soit sur ce forum. Il représente à lui-même le western à la perfection Puis, j'aime déjà ce que j'ai pu lire sur cette fiche. J'ai hâte d'en savoir plus. Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down) 13th Novembre 2016, 19:52

Congrats & Welcome in WB

 
Tu es enfin validé(e) ! Toutes mes félicitations !
"J'ai vraiment aimé lire ton histoire. C'est un personnage vraiment très intéressant, qui a un bon vécu derrière lui, j'adore cela. Et puis franchement, la dernière phrase est juste parfaite, comment conclure une fiche à la perfection. Je te souhaite alors réellement la bienvenue chez les bâtards, en espérant que tu t'amuseras parmi nous. "

Afin de t'intégrer au mieux sur Western Bastards, je t'invite à aller :
Recenser ton avatar
L'inscrire dans le listing des occupations
D'ouvrir ta fiche de liens

Et surtout pour que WB puisse accueillir d'autres membres, d'aller de temps en temps voter sur les Top Sites et de remonter la pub sur Bazzart et Pub RPG Design.

Allez ! On a assez parlé ! Il est temps de sortir tes armes et de faire ton entrée dans la grande famille de Deadwood !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Bastard and proud of it

Message Sujet: Re: Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down)

Revenir en haut Aller en bas
 

Isaiah • Ain't no grave (can hold my body down)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» There ain't no grave gonna hold my body down [Abbie].
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide
» Problème grave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: Welcome in this Town :: My name is Nobody :: The secret of a long life-