fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 thief despite her – minnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: thief despite her – minnie 7th Novembre 2016, 21:58

Minerva "Minnie" Reevs
Vingt-cinq ans - Danseuse au Gem / Voleuse - The wild horde

you never know who i am
Nom : « R’gardez-là, encore avec une brioche au four ! » disait-on souvent au passage de Josie Reevs. Il faut dire que durant plusieurs années, les habitants du village ont souvent croisé la mère Reevs avec le ventre rond. « V'là l’voleur, attention à vos poches… », ça, c’était ce qu’on entendant à propos de Stephen Reevs. La famille faisait souvent jaser, que ce soit par les attitudes ou les habitudes, les Reevs étaient connus à Rockville. Un nom dont elle a toujours été fière, même après la mort de ses parents. ; Prénom(s) : Minerva, prénom de sa grand-mère paternelle. Une femme mêlant douceur et force, elle a éduqué quatre garçons avec une poigne de fer dans un gant de velours. Son père n’a cessé de chanter les louanges de sa génitrice tout au long de son enfance. Cependant, il est rare que la jeune Minerva utilise ou se fasse appeler par son prénom : elle utilise plutôt son surnom. ; Surnom(s) : Minnie, diminutif de Minerva ou surnom. Elle se présente ainsi, sa famille l’appelle ainsi sauf lorsqu’elle fait une bêtise. Elle entend encore la voix polaire de son père hurler son prénom – Minerva – dans les champs. ; Lieu et date de naissance : Un jour glacial avec le sol recouvert d’une épaisse couche de neige, Minerva a vu le jour dans l’étable, près des chèvres. C’était un deux février en 1853, à Rockville dans le Maryland. Jour de bonheur pour Josie Reevs, lorsqu’elle à découvert le sexe de son neuvième enfant : enfin une petite fille. C’est d’ailleurs la seule qu’elle a eue puisque trois garçons se sont succédé après sa naissance.  ; Âge : Vingt-cinq ans. ; Statut marital : Un militaire a demandé sa main une fois, mais elle s’est contentée de lui rire au nez. Il a espéré, toutes les fois où elle s’est donnée à lui en promettant qu’il était le seul et l’unique, mais Minerva n’est pas une femme exclusive. L’un de ses frères lui dit souvent qu’à se comporter ainsi, elle finira par attraper la syphilis, mais pour le moment, la jeune rousse profite de sa jeunesse et de son charme. Elle est célibataire de coeur, mais en relation sexuelle avec la plupart des hommes qui l'intéressent. ; Situation financière : Elle varie en fonction des rentes de ses frères et de ce qu’elle apporte. Actuellement, ils sont plutôt dans le besoin après avoir perdu tout ce qu’ils avaient dans une ville de la Louisiane. L’un de ses frères est un peu trop adepte au jeu, il parie plus qu’il ne possède.  ; Occupation : Minerva a déjà exercé plusieurs emplois différents. Elle a déjà été putain, cependant ses frères ont moyennement apprécié – pour ne pas dire totalement – qu’elle se donne pour quelques sous. Elle a essayé ensuite de devenir nourrice, mais elle ne supporte pas les enfants, donc elle s’est tournée vers les saloons puisqu’elle aime beaucoup la musique. De fil en aiguille, elle est devenue danseuse. Par obligation, elle est également voleuse, un vice de famille qu’elle exerce bien involontairement. En arrivant à Deadwood, elle a trouvé un emploi de danseuse à « The Gem Saloon », elle est également "hôtesse" auprès des hommes lorsqu'ils jouent. ; Arrivé(e) à Deadwood : En compagnie de ses frères, Minnie arrive tout juste à Deadwood, soit le onze novembre 1878. ; Groupe : The wild horde ;


everyone has a story, listen mine
Ne dit-on pas qu’une petite crapule parviendra à influencer même le plus innocent des cœurs ? C’est ce qui se passa entre Josephine et Stephen. Elle, la douce fille du pasteur Ockwood promise à un riche marchand de peaux et lui, le jeune garçon enfant de putain qui vidait les poches de toutes les personnes alentour. Il a jeté son dévolu sur la jeune enfant, souhaitant faire d’elle une alliée de taille puisqu’elle pourrait utiliser son minois angélique pour détourner l’attention. De cette alliance, des sentiments se sont invités pour finir par former la grande et très nombreuse famille Reevs.

1853 to 1863 ––
Minerva porte le numéro neuf dans une famille de douze enfants, c’est la seule fille. Lorsque ses parents se sont rencontrés, ils ont eu trois garçons successivement – environ un an de différence entre chaque – qui se prénomme dans l’ordre : Harry, Roy et Chris. Deux ans après – il y a eu une fausse couche avant –, les jumeaux viennent au monde : Jack et John. Trois autres garçons vont se succéder dont un avec quelques problèmes mentaux – un petit retard – : Robert, Cullen et Rufus (l’attardé). Minerva, la seule fille de la famille, nait un an après Rufus pour le plus grand bonheur de sa mère qui a longuement espéré avoir une fille. Après elle viennent les trois derniers garçons de la famille : Henry, Scott et Sam. C’est entouré de ses frères que la jeune Minerva – alias Minnie – a grandis, alternant entre les batailles des garçons ou aidant sa mère dans l’entretien de la maison et de la famille. Très tôt, elle a développé une sorte de maladie – une tare comme aime le dire son père – : elle est kleptomane. Au départ, ses parents se contentaient de la gronder, mais au fur et à mesure, la jeune rouquine a développé une tactique pour moins se faire prendre et par conséquent, moins se faire punir. Un comble pour un voleur, de pointer du doigt sa fille qui fait la même chose que lui, mais par obligation, parce qu’elle ne peut pas s’en empêcher et sans avoir un réel intérêt pour l’objet convoité. Elle prend n’importe quoi, du moment qu’elle repart quelque chose avec elle. Vers l’âge de ses huit ans, Stephen Reevs a souhaité emmener la jeune fille avec lui durant une sortie habituelle pour aller commettre quelques larcins dans une ville voisine de Rockville. Au fur et à mesure, il a appris à sa fille comment voler sans se faire prendre, sans laisser d’indice et surtout, comment le cacher sur son visage. Minnie était une gamine très expansive, trop expressive ; de ce fait, on devinait rapidement lorsqu’elle venait de commettre une bêtise – voler en était une –. Le vol est une affaire de famille, Stephen Reevs a appris cet art à chacun de ses enfants, à l’exception de Rufus qui possédant une tare mentale, serait tout sauf un voleur professionnel. Après une énième fausse couche – soit lorsqu’elle a neuf ans – Josie Reevs finit par mourir. Cette perte, pour la famille Reevs, forge une sorte de barrière entre les enfants et le paternel qui délaisse les siens pour voler, encore et encore, jusqu’à ce jour funeste de 1863, en avril – le premier – où il se fait prendre et pendre.

1863 to 1870 ––
Orphelins, la famille Reevs s’est dispersée pour commencer à démarrer une vie loin de tout. Harry (18 ans), Roy (17 ans), Chris (16 ans), Robert (13 ans), Cullen (12 ans) et Henry (9ans) sont partis d’un côté – ne souhait surtout pas aller dans la famille de leur mère - tandis que Jack et John (14 ans), les jumeaux, ont pris en charge Rufus (11ans), Minerva (10 ans) et les deux plus jeunes, Scott(8 ans) et Sam (7ans) pour aller vivre chez Michael Ockwood, le frère de leur mère. Minerva est restée là-bas jusqu’à l’âge de dix-sept ans, apprenant à lire et à écrire, recevant une bonne éducation comme toute jeune fille de bonne famille. Michael Ockwood, son épouse et leurs deux enfants ont dû côtoyer la maladie de Minerva concernant les vols, ainsi que celle de Rufus, attardé. Ils ont été bons et généreux, ça, Minnie ne pourra jamais prétendre le contraire, elle en garde d’excellents souvenirs, mais aussi de moins bons. Une jeune fille ne doit pas voler, elle doit bien se tenir, ne pas être trop expansive. Toutes ces obligations qui l’ont agacé, qui l’ont rendu légèrement nostalgique de sa vie à la ferme de Rockville, loin des « ne fais pas ça » ou « tiens-toi droite Minerva ». En 1869, âgée de seize ans, Minerva rencontre un jeune homme charmant qui lui promet monts et merveilles si elle s’ouvre et se donne à lui. Naïve à cette époque, mais surtout curieuse, Minerva perd sa virginité cette nuit-là dans l’étable. Quand Michael la découvre le lendemain matin, nue dans la paille, une « guerre » éclate chez les Ockwood. Une jeune femme ne se donne pas avant le mariage, surtout pas lorsqu’on est croyant comme l’étaient les Ockwood, mais Minerva est une Reevs. Quand les jumeaux ont entendu parler de pension, ils se sont aussitôt interposés dans l’affaire pour empêcher leur sœur d’être envoyée loin d’eux. Dans cette grosse dispute où tous les esprits s’échauffaient, ils en ont oublié de surveiller Rufus, mort quelques heures après s’être étouffé en voulant avaler des confiseries dorées – balles en or – exposé dans un des nombreux meubles d’expositions dans l’immense maison. Une famille riche qui aimait le montrer, l’afficher. Quelques mois après ce drame, les jumeaux accompagnés par Minerva et Scott quittent la demeure des Ockwood en y laissant Sam, encore jeune et surtout attaché depuis à sa nouvelle famille.

1870 to 1878 ––
Encore chagrinée par la perte de leur frère, les jumeaux, Minerva et Scott errent dans le Maryland sans avoir de but ultime. Ils ont simplement besoin d’être ensemble, tout en ayant l’espoir de retrouver le reste de la tribu pour annoncer la nouvelle et former de nouveau une famille. Jack et John finissent pas se poser à Baltimore en trouvant un travail de sculpteur pour l’un et de boulanger pour l’autre. Minerva, âgée de dix-sept-ans, commence elle aussi à se trouver du travail pour qu’ils puissent se nourrir et vivre convenablement. Naturellement et parce qu’elle n’avait aucune autre disposition, Minnie est devenue putain pour quelques sous. Un emploi qu’elle a exercé seulement quelques mois tout juste, ses frères ayant mis fin à sa carrière après l’avoir appris. Elle s’est trouvé un travail de nourrice dans une famille de riches et s’est rapidement découvert un dégoût pour les enfants. Chaque jour était un véritable cauchemar pour elle, mais elle a tenu bon pendant une année entière durant laquelle, elle ramenait souvent des objets – parfois de valeur, parfois non – de leur grande maison. Après une dispute avec la mère qui soupçonnait Minerva de les voler, elle a quitté son emploi pour se tourner vers les saloons. Au départ, elle jouait simplement au piano pour accompagner les danseuses, cependant, remarquant sa frimousse agréable, le patron du saloon lui a proposé de monter sur la scène pour rejoindre les autres. Minnie s’est découvert deux talents, celui de distraire les hommes en remuant des hanches et en criant pour attirer le regard, mais aussi celui de séduire pour inciter les hommes à dépenser plus que ce soit dans la boisson ou les paris. Et souvent, Minnie déleste quelques hommes d’un objet puisqu’elle ne peut pas s’en empêcher, c’est plus fort qu’elle. Un jour de septembre en 1878, les jumeaux Reevs se font arnaquer et voler par un bandit, les contraignant à déménager. En vérité, John possède un vice, il aime les jeux et les paris, si bien qu’il dépense plus que de raison. Il a donné tout ce qu’ils possédaient, jusqu’à leurs économies et même la location de leur logement dans l’espoir de gagner, mais il a tout perdu.

1878 to now ––
Sans rien, les Reevs ont pris de nouveau la route sans trop savoir où aller. Sur le chemin, ils ont fait la connaissance d’un couple qui leur a parlé d’une ville loin de tout, mais qui pouvait rendre riche n’importe qui à condition qu’il s’y prenne bien. Dans le but de se racheter – même si Minerva et Scott l’ignorent -, John Reevs a embarqué ses frères et sa sœur en direction du Dakota du Sud, à Deadwood. Ils arrivent ce onze novembre 1878, peu après midi. Immédiatement, Minnie se met en quête d’un travail et elle jette son dévolu sur un saloon «  The Gem Saloon » qui accepte de la prendre en danseuse. Scott lui, se cherche un travail de barman dans n’importe quel saloon, tandis que les jumeaux cherchent une maison pour les accueillir.

––––––––––––––––––––––––––––––––
some chronology
1843 – Rencontre entre Stephen Reevs et Josephine Ockwood, ils se marieront environ un an après, en toute discrétion.
1845 – Naissance du premier fils Reevs, Harry.
1846 – Naissance du second fils Reevs, Roy.
1847 – Naissance du troisième fils Reevs, Chris.
1849 – Naissance du quatrième et cinquième fils Reevs, les jumeaux, Jack et John.
1850 – Naissance du sixième fils Reevs, Robert.
1851 – Naissance du septième fils Reevs, Cullen.
1852 – Naissance du huitième fils Reevs, Rufus, un enfant qu'ils vont découvrir attardé.
1853 – Naissance de la première et unique fille Reevs, Minerva.
1854 – Naissance du neuvième fils Reevs, Henry.
1855 – Naissance du dixième fils Reevs, Scott.
1856 – Naissance du onzième et dernier fils Reevs, Sam et découverte de la maladie de Minerva, sa kleptomanie.
1845 – Naissance du premier fils Reevs, Harry.
1861 – Le père Reevs commence à apprendre à sa fille comment voler sans se faire prendre, puisqu'elle ne peut pas s'en empêcher, alors autant éviter qu'elle soit un jour pendu pour ses larcins futiles.
1862 – Mort de Josephine Reevs, après une énième fausse couche.
1863 – Mort de Stephen Reevs, il s'est fait pendre à cause de ses nombreuses accusations de vols. Les enfants se séparent en deux groupes : Harry, Roy, Chris, Robert et Cullen d'un côté, le reste va dans la famille de leur mère, Michael Ockwood, le frère.
Fin 1869 – Minerva s'offre pour la première fois à un jeune homme, perdant sa virginité. Un drame pour leur famille d'accueil très pieuse, ils veulent envoyer Minnie en pension. Durant cette grande dispute, l'attention étant détournée, Rufus en a profité pour avaler des balles en or, pensant que c'était des confiseries. Il est mort étouffé.
1870 – Les jumeaux, Minerva et Scott s'installent à Baltimore. Là-bas, elle exerce quelques mois en tant que catin. Un an en tant que nourrice, mais n'aiment pas les enfants et soupçonner par la mère de voler chez eux, elle se trouve un travail dans un saloon. Au départ, elle joue au piano pour accompagner les danseuses, mais finit par montrer sur scène les rejoindre.
1878 – Perte de tout ce qu'ils possèdent, les voilà de nouveau sur la route sans aucun but. Ils finissent sur Deadwood, John Reevs souhaitant racheter ses fautes - il a tout perdu dans les paris -. Minerva se trouve rapidement une place de danseuse au Gem, soit le jour de son arrivée, le 11 novembre 1878.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : Beraberel, certains parviennent à me nommer berabiere car mon pseudo ne semble pas facilement déchiffrable lorsque je signe une création graphique. ; Prénom : Alex, un diminutif certes mais il ne doit pas être difficile de deviner mon prénom en entier, allez un indice : Claude François.; Âge : Il paraît que j'ai vingt-six ans, j'ai encore du mal à me dire que j'ai dépassé les vingt-cinq ans. Certainement parce que je vois ma vie défiler et que j'ai l'impression d'en être spectatrice plutôt qu'actrice. ; Comment as-tu découvert le forum ? Après un excellent moment passé sur un forum de type western, nous avons été déçu avec Farabriver de ne pas pouvoir faire évoluer nos personnages. De là, l'envie de faire un forum western est né mais sans toutefois le mettre en application. Puis, environ quelques mois après, cette envie est revenue et partagée avec une autre amie Redhairedmoira, nous avons décidé de fonder Western Bastards. ; Qu'en penses-tu ? Et bien, je n'en pense que du bien pour le moment    ; Avatar choisis : Pour ce second personnage, j'ai choisi la belle Eleanor Tomlinson avec sa crinière de feu ; PV, Scénario ou Inventé ? C'est un personnage inventé, sortant tout droit de mon imagination et de quelques inspirations par-ci par-là    ; Un dernier commentaire ?    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bastard and proud of it
« Inscris le : 03/10/2016
« Messages : 486
« Pseudo : Beraberel (alex)
« Localisation : Deadwood depuis peu.

Message Sujet: Re: thief despite her – minnie 11th Novembre 2016, 17:45

Auto-validation, parce que j'ai envie


thief despite her


by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

thief despite her – minnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Gay Thief, really?
» L'Himalaya c'est haut comment ? •• with Shyann
» Minnie •• Little miss sunshine
» Auberge volume 2 - SWAG
» Minnie & Kovu ₪ This is love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: Welcome in this Town :: My name is Nobody :: The secret of a long life-