fais ta pub !
Bonjour, si vous aimez les retrouvailles guimauves, et les situations cocasses, Kelly Eve KIRK n'attends que vous , merci de votre attention :)

Pour mettre votre annonce sur ce panneau d'affichage, rendez-vous dans ce sujet !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Le repaire d'Odysseus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Le repaire d'Odysseus 29th Octobre 2016, 22:25

ulysses william buchanan
trente-six ans - chef de bande - wanted : dead or alive

you never know who i am
Nom : Buchanan, un nom qui aurait sans doute voulu dire quelque chose autrefois, dans d'autres temps. Il n'est désormais que le témoignage d'une origine avec laquelle il n'a quelques liens flous et dont il a hérité en lieu et place du patronyme d'un père mort bien trop tôt ; Prénom(s) : Ulysses, son premier prénom a été inspiré à sa génitrice par la fille aînée de la femme où elle travaillait en tant que gouvernante, quant à William il l'a hérité de son grand-père maternelle ; Surnom(s) : L'Indien (The Indian), un sobriquet qui lui colle à la peau et qui est généralement assorti de son portrait sur les affiches de recherche. C'est de par son affinité avec le peuple Cherokee, ayant vécu prés d'une dizaine d'années parmi eux et s'étant uni avec une femme du clan auquel il a appartenu  ; Lieu et date de naissance : Boston, un jour d'hiver de l'année 1842. Impossible de se rappeler la date exacte n'étant jamais venu à sa connaissance ; Âge : Trente-six ans ; Statut marital : Veuf, cela fait bien longtemps que les os de la fille fauve rencontrée au détour d'une vallée ne sont que poussière. Le deuil qu'il ne porte plus n'est plus qu'une ombre qui plane sur l'esprit d'un homme brisé par le temps et la guerre. Célibataire désormais, il conquiert les corps et oppresse les cœurs. ; Situation financière : Pas meilleur que l'époque où il vivait de ses primes, affirmerait-t-il. Le magot qu'il acquiert dans ses méfaits se dissout dans ses vices ; Occupation : Il vécut par la guerre, rejoignant l'Union pour combattre pour une cause qu'il pensait juste. La nécessité l'a ensuite tourné vers l'occupation de chasseur de primes. Il est par la suite devenu hors-la-loi par la force des choses, penchant de l'autre côté de la loi. Ulysses est désormais à la tête de la bande des Buchanan qu'il a monté de bric et de broc. Ils représentent la justice de l'ouest, celle des assassinats brutaux et de la vengeance d'un homme crachant sur l'autorité. ; Arrivé(a) à Deadwood : Il y a quelques mois environ pour y établir ses quartiers après l’assassinat du couple McTaggert ; Groupe : Wanted : Dead or Alive ;


everyone has a story, listen mine
Une odeur âcre flottait dans l'air. Le navire tanguait légèrement dans la brise du petit matin. Le raffut qui régnait était assourdissant : les marins allaient et venaient tandis que le ventre se vidait au fur et à mesure que le King Henry dégueulait voyageurs et paquetages. Le capitaine, les pieds rivés sur le bord du pont, mâchonnait l'un de ses derniers bouts de tabac rancis par des mois de voyage. Enveloppée dans son châle parsemé de gouttes d'eau salé, une jeune fille s'empressa de cavaler jusqu'à terre... sa nouvelle terre. Le visage piqueté de tâches de rousseur, ses yeux pétillaient alors qu'un coup la rejoignit d'un pas lent, leurs corps marqués par la lassitude du voyage. Les embruns laissaient un goût si particulier dans la bouche. Mais qu'importait les péripéties et les souffrances vécus sur la route maritime. Elle y était enfin.

Boston.

Mary Buchanan. Elle n'avait que quinze ans lorsque les rives de son Ecosse natale s'étaient éloignés d'elle. Les dettes, les menaces et la disparition de son cadet avaient amené la petite famille à mettre les voiles vers le Nouveau Monde. Boston avait nourri son imagination pendant la traversée mais la réalité rattrapa bien vite le trio. Le travail était dur et peu payé. Ils rêvassaient des terres plus éloignées où ils pourraient construire une petite ferme mais de nouvelles dettes furent contractées. Finalement, à l'aube de ses dix-sept ans, les parents de Mary succombèrent lors d'une épidémie. Elle était seule désormais. L'une de ses connaissances lui permit de décrocher un petit travail au sein d'un foyer de notable. Elle briquait les sols pour un salaire qui lui permettait de percevoir le rêve qu'ils avaient eut en arrivant. La famille Erskine l'appréciait et elle s'était liée avec la fille aînée, une sauvageonne parmi ses semblables qui aspirait à autre chose qu'une union avec un de ses cousins. Puis, alors que son rêve s'esquissait à l'horizon vint la chute brutale. La mère de la maison aperçu les regards traînant de son époux sur la jeune fille et décida de la mettre à la porte un jour de décembre.

Alors que le froid dévorait ses chairs, une "opportunité" vint la trouver. Traînant dans les bas fonds, elle finit par se vendre en échange de quelques piécettes ou d'un repas chaud. Une mère maquerelle finit par la prendre en pitié et l'accueilli dans son établissement. De fille d'honnêtes marchands, à fuyards, en passant par orpheline, Mary était devenue putain. La joie quitta ses traits alors que l'espoir s'amenuisait. Alors que le printemps pointait, son chemin croisa celui d'un enfant de rien, un gosse né au sein du Nouveau Monde. Le regard rieur, il charma la belle égarée. Elle lui donna les quelques nuits qui lui appartenait encore, se perdant dans son regard céruléen en pensant encore et toujours à sa petite maison loin de l'agitation de la ville. Mary lui chuchotait ses rêves et il partageait ses envies, ses aspirations de grandeur. Deux rêveurs dans une époque et un monde qui s'apprêtait à les recracher bien trop brutalement...

- Pourquoi ?

Les yeux embués de larmes, Mary se répétait encore et toujours ce mot, cet unique mot, depuis prés d'un mois. L'homme qu'elle avait aimé l'avait laissé, emporté par ses rêveries et une ambition qui ne pouvait pas se permettre. Tué dans une bagarre. Tricherie mal prise, supposa-t-on. Mary était restée en pleurs, à faire le deuil d'un homme alors que dans ses entrailles grandissait le fruit de leur union. Bâtard. Sans père, ni nom, fille de catin. Sur le point d'accoucher, elle avait été aller frapper à la porte de la fille de la famille Erskine, Louise, qui l'avait pris en pitié et accueillie le temps qu'elle donna naissance. Mais la jeune fille ne pouvait voir l'enfant, ni lui donner un nom. Le nourrisson entre ses mains, Louise avait insisté, chuchotant même une idée de prénom que Mary accepta avec amertume.

***

Ridicule. Les habits déchirés et les genoux écorchés, un gamin malingre tenait tête à une petite brute. Le bordel accueillait quelques enfants de ses pensionnaires, les seuls qui n'avaient pas été abandonné ou donné. Ulysses, rouquin, gosse de la Paumée, s'était affirmé dés ses premières années. Il rêvassait parfois d'une vie qu'aurait pu lui offrir l'accueil de cette femme qui le prénomma autrefois. Malheureusement, lui raconta milles fois sa mère avec amertume, celle-ci partit avec son mari à l'autre bout du pays. Il ne lui restait alors plus que le regard méprisant et moqueurs des clients, les cris et la crasse du bordel qu'il fuyait le plus possible aux côtés de ses camarades. La bande des bâtards, voici le joyeux nom dont on les avait gratifié. Le quotidien le crevait. Il voyait son avenir dans les gueules fatigués et marqués des hommes qu'ils rencontraient. Sa mère n'était plus qu'une ombre, se raccrochant à l'un de ses amants qui lui promettaient monts et merveilles. Lui Ulysses, n'avait que les coups du type en question. Et malgré les regrets et le visage familier et brisé de sa mère, il décida de fuir sur les routes, avec son paquetage et tout ce qu'il avait pu voler au sein de son ancien foyer. A ses côtés, Samuel, un autre gosse de catin, qui décida aussi de tenter sa chance ailleurs.


***

Ses paupières papillonnaient follement essayant d'offrir un mince refuge à ses pupilles meurtries par le soleil. Allongé sur le sol poussiéreux, il suffoquait, sa poitrine oppressée par le poids de la monture agonisante. Son esprit voguait vers d'autres perspectives alors que ses sens se troublaient au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient. La chaleur était étouffante et bientôt son existence ne tenait qu'à un fil. La dernière chose qu'il aperçu vu ces silhouettes...Deux silhouettes penchés au dessus de lui, échangeant quelques bribes de mot. Puis.... l'obscurité.

La fièvre avait emporté sa raison. Allongé dans le noir, il s'était éveillé dans un lieu inconnu. Peu à peu, des bribes de souvenirs lui revenaient, déformées par la douleur des blessures. Ils avaient volé deux montures et s'étaient enfuit vers l'ouest. Une bande de malfrats s'étaient joués d'eux et les avaient coincés en haut d'une petite colline. Le gamin qui l'avait accompagné jusque lors l'avait abandonné à son sort lorsqu'il avait dégringolé le flanc, atterrissant quelques mètres plus bas, écrasé en partie par son cheval. Tremblant, Ulysses se remémorait sans cesse les derniers jours. Une petite ombre se glissait parfois auprès de lui, posant un tissu frais sur son front avant de repartir, laissant derrière elle une délicate et entêtante odeur.

- Underground Railroad - Il s'était attendu à tout sauf à croiser ce brin de femme, la sagesse et les ans creusant son visage. Molly et Big Bob lui avaient joué un sacré tour. L'omission volontaire de ses camarades avait sérieusement fait travailler son imagination. Il pensait se retrouver face à un gaillard (...).

- Guerre de Sécession

- Pinkerton

- Arrivée à Deadwood

Trivia : Aliquam erat volutpat. Morbi nulla ligula, commodo interdum tortor sit amet, ultricies finibus urna. Vestibulum blandit efficitur interdum. Duis a aliquam est, id consectetur quam. Etiam quam elit, blandit fringilla tincidunt vitae, hendrerit ac purus. Nunc quis faucibus massa, at lobortis justo. Mauris non nulla purus. Aliquam eget turpis facilisis, vehicula diam sit amet, cursus arcu. Curabitur eu nulla in arcu sollicitudin pulvinar. Pellentesque in risus tempor, eleifend elit vitae, euismod nisl. Aenean volutpat, nulla et viverra iaculis, turpis tellus iaculis tortor, id fringilla justo mi eu neque.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : vox populi. ; Prénom : (facultatif) ; Âge : vingt-deux ans ; Comment as-tu découvert le forum ? écrire ici ; Qu'en penses-tu ? écrire ici ; Avatar choisis : Michael Fassbender ; PV, Scénario ou Inventé ? Inventé ; Un dernier commentaire ? écrire ici

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bastard and proud of it

Invité
Message Sujet: Re: Le repaire d'Odysseus 29th Octobre 2016, 22:25

Daisy Charlotte Robichaux
vingt-quatre ans - assistante de bordel et artiste - my name is nobody

you never know who i am
Nom : Robichaux, enfant de la balle, Joan a assuré les nombreux noms d'artistes de ses parents. Ce patronyme, celui de sa mère, reste toutefois son favori, empreinte de ses origines françaises, cajunes ; Prénom(s) : Joan Charlotte Cherry - surnom, nom d'emprunt ; Surnom(s) : La Pucelle ou Le Coquelicot (Poppy) - fleur sauvage parmi les roses du bordel, Joan se démarque par son fichu caractère. Le premier lui a été gratifié par ses camarades de par le faux caractère prude qu'elle exhiba lors des premiers mois dans l'endroit. Ce n'était qu'une farce, une mascarade mais le sobriquet est resté - à son plus grand déplaisir. ; Lieu et date de naissance : Le 14 Novembre 1856 à Bâton Rouge ; Âge : Vingt-cinq ans ; Statut marital : Fiancée, elle a tout plaquée pour aller courir l'ouest, Elle est célibataire désormais avec les mœurs d'une fille de son rang.  ; Situation financière : Modeste ; Occupation : Comédienne, Daisy peut se pâmer d'avoir eut une fructueuse, mais courte, carrière sur les planches. Suite à quelques ennuis, elle a fini par atterrir chez un agent de la Pinkerton qui l'a formé pour devenir détective. Après s'être décidée pour une carrière en solo, prenant l'une des affaires les plus ardues de la décènnie en main, la jeune fille a fini par atterrir à Deadwood. Dans une impasse. Depuis elle travaille au High Time Saloon en tant que comptable, femme à tout faire, assistante, et aide pour les filles grâce à sa tante, une des plus anciennes de l'établissement ; Arrivé(e) à Deadwood : Depuis un peu plus de dix mois, presque un an ; Groupe : My Name is Nobody ;


everyone has a story, listen mine
Bienvenue sur Western Bastards ! Te voilà à l'aube d'une étape cruciale, l'histoire de ton personnage. Elle est essentielle pour plusieurs raisons : la première concerne les membres, savoir comment est ton personnage, son passé voir son caractère peut permettre aux membres de pouvoir se créer un lien avec ton personnage plus aisément. La seconde, elle concerne le staff; être certain que tu maîtrises le sujet et surtout, que tu ne pars pas dans tous les sens sans prendre en compte le contexte ou nos annexes, des éléments importants puisque nous avons modifier légèrement l'Histoire. Tu peux présenter ton histoire à la forme que tu préfères:
–– Narrative, à la personne qui te convient le mieux.
–– En anecdote, cela peut te permettre de rassembler un maximum d'information sans t'étendre de trop.
–– Sous forme de lettre.
Bref, à ta guise. Attention toutefois si tu souhaites inclure un codage dans cette fiche de ne pas en casser la structure ou d'en modifier la forme. Nous attendons un minimum de 300mots pour ton histoire, ce dont on pense, largement atteignable. Si tu as des questions, surtout n'hésite pas à contacter le staff ou te rendre dans cette zone.

- Naissance.
(...)
- Après avoir effectué plusieurs petits boulots comme comédienne recrutée pour des petites arnaques, la belle finit par se faire piéger par une de ses cibles, un agent de la Pinkerton, qui finit par lui proposer un deal en échange de son silence (l'implication de Daisy dans une affaire). S'ensuit deux années en mode My Fair Lady, où le type en question lui apprend à perdre son accent, à manier le colt et le poignard.
(...)
- Arrivée à Deadwood, Daisy supplie sa tante de l'embaucher. Celle-ci ne lui proposer qu'un poste en tant que prostituée mais Daisy finit par la convaincre de sa valeur en tant qu'assistante.


nobody is perfect, i am nobody
pseudo web : écrire ici ; Prénom : (facultatif) ; Âge : écrire ici ; Comment as-tu découvert le forum ? écrire ici ; Qu'en penses-tu ? écrire ici ; Avatar choisis : écrire ici ; PV, Scénario ou Inventé ? écrire ici ; Un dernier commentaire ? écrire ici



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Le repaire d'Odysseus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» Rue89 est devenu un repaire de fachos
» Parties et initiations le Jeudi soir au Repaire du Dragon
» [Antre] Repaire de l'Akatsuki
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Réfectoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Bastards :: One armed bandits :: Garbage can :: Cemetery - personnages-